Le veau de la Pentecôte

Braveau au veau de la Pentecôte : cette viande là est au paroxysme de sa saveur à cette époque de la Pentecôte. Cuisinez le donc !

Avec seulement 4% de lipides, le veau est la viande la moins grasse

Blanquette, osso bucco, noix, quasi, côtelette, filet, tendron, poitrine, jarret, épaule : le veau se cuisine de manière rapide ou lente en de très nombreuses façons à moins de le préférer rosé voire cru. La Pentecôte est l’époque et la fête où le veau est à son apogée de tendresse et de saveur.

La France se positionne en tête des pays producteurs et elle assure à elle seule près d’un tiers de la production européenne. Côté consommation, les Français sont les 1ers consommateurs loin devant les Italiens et les Allemands.

20 g de protéines pour 100 g de viande et 4% seulement de lipides : le veau est une viande vitaminée et peu grasse qui apporte une alimentation équilibrée.

Variez donc les plaisirs et à la place des plats mitonnés de grand-mère, osez des recettes inédites telles que tagliatelles de veau et de coques, un pressé de veau aux légumes confits, des chaussons d’escalopes de veau, des brochettes de veau, etc…

Le succès sera garanti !

Article publié le 6 juin 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.