L'Absente au lieu de l'Absinthe, désormais

Depuis mai 2011, le Parlement français a abrogé la loi du 16 mars 1915 interdisant aux producteurs français d'utiliser la dénomination absinthe. Aujourd'hui, les Distilleries et Domaine de Provence proposent l'Absente: une absinthe en trois versions, façon Belle Epoque, délicieuses boissons aux herbes.

Comme autrefois avec l'absinthe, on déguste aujourd'hui l'Absente en posant un morceau de sucre sur la cuillère à absinthe placée sur le rebord du verre.

Servez l'Absente, cette boisson parfumée  et pour finir assez contemporaine, comme autrefois, en posant un morceau de sucre  sur la cuillère à absinthe placée sur le rebord du verre. Versez l'eau qui dissout le sucre et teinte l'Absente en vert opalescent. Attention cette boisson affiche 55°.  La Grande Absente, plus amère, offre une sensation forte aux amateurs. Versez-en une lichette  sur de la glace et laissez-vous envouter par les volutes parfumées.  Quand à la crème, c'est une liqueur à la crème et aux plantes d'absinthe. Elle allie le velouté de la crème à la puissance envoutante de l'absinthe. Elle se boit tel quel, nature, avec de la glace pour profiter de toute sa fraîcheur.

Rappelez-vous en sirotant une Absente  ce que disait le Père Lacordaire au XIXe siècle: " La vie, cette goutte de lait et d'absinthe".

L'Originale  à 55 °: 29 euros, La Grande Absente à 69°: 44 euros, la Crème à 18°: 20 euros.

Article publié le 15 septembre 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.