Bûches de fin d’année : de la haute couture !

Certaines sont créées par de grands pâtissiers réputés, d’autres dessinées par des couturiers, d’autres exclusives à des palaces : toutes ces bûches sont des petits bijoux de gourmandise.

La Buche Air de Jean-Paul Hévin
Voir plus : dessert
Designées par des couturiers !

Les couturiers signaient des accessoires, des bijoux, des parfums ; mais leur créativité n’avait pas encore envahi les comptoirs des pâtisseries. Seul le Café de La Paix de l’hôtel Intercontinental avait demandé, dans le cadre du concept Paris Capitale de la Création, à des stylistes de signer des gâteaux fashion.

Côté femmes, de grandes dames de la mode, d’Agatha Ruiz de la Prada à Chantal Thomass en passant par Agnès b. avaient créé des pâtisseries exclusives.

Faisant appel à diverses personnalités pour « sa » bûche, Lenôtre avait travaillé avec Lolita Lempicka et Hubert de Givenchy.

Cette année, c’est le japonais Kenzo Takada qui signe un alliage étourdissant qui cumule un dépaysement gustatif et un enchantement visuel au pays du Soleil Levant. « Rêve de bûche » est un pure merveille : trois rouleaux de bambou (pâte d’amande au thé vert) qui dévoilent trois parfums hivernaux et asiatiques (amandes-marrons, châtaigne-confiture d’orange, haricots rouges-vanille). 98 € pour 8, 10 pers.

De son côté, le Crillon lance un clin d’œil au designer de Lanvin, Alber Elbaz, en créant trois bûches en forme de nœuds papillon (biscuit moelleux au chocolat, mousse chocolat et fruits rouges). 70 € pour 4, 6 pers.

La rue de Rivoli et le pâtissier Angelina vivent au rythme des ciseaux de Bernard Mabille qui a créé une ravissante bûche très couture. Effet matelassé chocolaté comme pour un textile de luxe, 60 € pour 6 pers.

Nos chouchoutes des grands pâtissiers

Avec Fauchon tirez délicatement le ruban qui ondule. Il s’en échappera un croustillant praliné, une crème à la vanille et un cœur fondant de caramel. Enchanteur ! 48 € pour 6 pers.

Dalloyau joue les Divas avec sa bûche en robe fourreau qui vous regarde de toute sa hauteur comme une star. Cœur de mousse au chocolat et crémeux au thé Darjeeling sur meringue et croustillant de nougatine. 57 € pour 6 pers.

Si Pierre Hermé est célèbre pour ses macarons, ses autres pâtisseries sont elles aussi sublimes. Cette année, il revisite les grands classiques maison, à savoir le millefeuille transformé en bûche 2 000 feuilles, les biscuits et ganaches chocolat et caramel en bûche Chuao et Infiniment Caramel. Cette dernière bûche est un réel succès avec son goût bien prononcé de caramel, la matière coulant divinement en bouche sur une crème de mascarpone au caramel.
66 € la 6-8 pers.

Tapis rouge oblige pour la bûche de Christophe Michalak du Plaza Athénée. En gravissant les marches vous atteindrez la mousse allégée de chocolat lacté, le crémeux au yuzu, le crémeux au chocolat noir. Prestige de l’établissement oblige, le prix est de 89 € pour 6 à 8 pers.


Célèbre dans le seizième arrondissement, Carette est une adresse incontournable de la place du Trocadéro. L’Antillaise se pare d’une mousse de noix de coco, d’un crémeux de mangue et de mangue poêlée aux épices. Le Mont-Blanc comme son nom l’indique jongle avec le marron en mousse et en brisures sur fond de meringue. 7, 5 € la part.

Jean-Paul Hévin signe des bûches très « terre à terre » avec pâtisseries évoquant l’air, le feu, la terre et l’eau. Celle-ci est une banquise hérissée de cristaux de glace, le feu flambe d’une gelée de yuzu sur mousse de chocolat noir, l’air laisse s’envoler trois ballons cacaotés, la terre, retour à nos racines, est un tronc d’arbre coupé et garni de boules. 42 € les 6-8 parts.

La Maison du Chocolat joue l’hyper traditionnel avec du caramel, des éclats de caramel au beurre salé, une mousse légère au chocolat parsemée de mendiants, l’ensemble étant habillée d’un beau chocolat de couverture foncé. 33 € la 4 pers.

Même classicisme chez Michel Cluizel où la bûche traditionnelle marie chocolat, praliné et parfois agrumes ; tandis que la Cedra chatouille les papilles de citron, fraise des bois et croustillant noisette. 58 € la 6 – 8 pers.
Article publié le 4 décembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.