Caprice des dieux et Saint-Valentin, un rendez-vous important !

Vous connaissez le slogan : « on se fait un petit Caprice ?! », dans la lignée de ce message, Caprice des Dieux marque emblématique de l’amour, organise un temps fort inédit sur le Net et des les médias pour fêter la Saint-Valentin.

Un petit Caprice des Dieux bien classique ou un Caprice des Anges tout frais? Rendez-vous à ma Saint-Valentin!

Il est temps de raviver la flamme !

Saviez-vous que 56% des couples ne fêtent pas la Saint-Valentin ? Plus le couple est installé, plus il ronronne, 38%  seulement  fête la Saint-Valentin après 10 ans de mariage !

Caprice des Dieux nous avait  habitués aux « messages d’amour »  et aux « photos d’amour » depuis 2011. Cette fois-ci, c’est le thème de la « surprise inoubliable » qui a été choisi, Caprice des Dieux met en scène dès le 2 janvier  et pendant 3 mois, une présence non-stop.

Le 14 février 2014, partagez avec votre Valentin (e) une surprise. Offrez-lui une surprise pleine d’amour.

Le jeu « des surprises inoubliables à partager à deux » fonctionne  très simplement :

1.    Le Valentin ou la Valentine imagine une surprise inoubliable à vivre avec son amoureux. Il ou elle décrit le scénario en quelques lignes déposées sur la page Facebook de la marque.

2.    Dans un deuxième temps, un jury composé des fans de Caprice des Dieux, sélectionne les 2 scénarii-surprises les plus inventifs et incroyables.

3.    Dans un troisième temps, le nom d’un premier gagnant est dévoilé sur Facebook le 14 février, jour même de la Saint-Valentin. Celui du second sera révélé le 31 mars, jour de clôture du jeu. Les deux couples pourront alors vivre leur histoire, Caprice des Dieux réalise leur rêve, aussi fou soit-il ! Comme de dîner en montgolfière ou passer la nuit dans un palais de glace !

4.    Pour participer au jeu Caprice des Dieux/Saint-Valentin rendez-vous sur Facebook ou http://www.quiveutdufromage.com/marques/caprice-des-dieux.html.

Article publié le 4 janvier 2014

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire