Confitures à plein pot

L’été est la saison des cueillettes, l’automne celle des confitures ; à moins de préférer acheter ses confitures déjà faites !! Shopping des derniers parfums sortis.

Dernier né, la Chambre aux Confitures et son très vaste choix: près de 100 variétés de confitures et autres gelées

Dans le 9ème à Paris, la Chambre aux Confitures est la dernière maison qui vient d’ouvrir avec une centaine de parfums en rayon. Beaucoup de variétés rangées en fruits automnaux, agrumes d’hiver, fruits rouges, fruits jaunes, fruits d’ailleurs…. Certains fruits engendrent même des variations autour d’eux à l’image de l’abricot qui est charnu, au gingembre, à la lavande, zesté d’orange ou léger. On a aimé les gelées florales au basilic et la mirabelle riesling pour accompagner un munster. 9, rue des Martyrs, 75009 Paris, de 6,50 à 8,50 € le 200 g.

Sucre de canne non raffiné, fruits non traités, c’est à dire sans engrais ni traitements chimiques, cuisson dans une bassine de cuivre ; les confitures de Petrossian sont bien sûr « à l’ancienne ». Pour gourmets très raffinés, 7,50 € les 370 g, 01 44 11 32 32.

Méconnue, la marque « A la Table de Mathilde » recèle quelques très bons produits à l’image de ses confitures dont la fraise-fraise des bois. Mais le parfum de l’automne est pomme pain d’épices (de vrais raisins et morceaux de noix, mais une saveur trop forte en cannelle cardamome qui tue malheureusement la pomme). 5,15 € le 230 g, en GMS.

Beaucoup de fruits et de naturalité pour la marque italienne Rigoni di Asiago disponible chez Géant Casino, Leclerc, Cora, Monoprix. Des parfums intéressants et inédits en grande distribution avec l’airelle, la prunelle sauvage et la groseille à maquereau, une texture plus coulis que confiture et peu de sucre. De 3,18 à 3,50 € le 250g.

Direction Menton pourrait-on dire avec le N°1 en supermarché de la confiture, le géant Bonne Maman qui truste près de 50 % de ce marché. Le dernier parfum est citron avec un juste équilibre de l’acidité et du sucré. Env. 3,40 € le 370 g. en gms.

Le sud se veut bio et light avec les Comtes de Provence qui avaient gagné 2 « awards » en 2010 pour la mandarine-clémentine et la figue rouge. Place maintenant à une ligne bien-être avec des confitures allégées bio au sirop d’agave (3 parfums seulement fraise, abricot et orange). Sinon, la marque propose des « à l’ancienne biologiques » à 3,20 € le 350 g et des « à l’ancienne conventionnelles » à 2,79 € le 340 g. Grâce à cette marque on pourra goûter à nouveau les marmelades écossaises Mackays qu’elle importe : Ginger marmelade et lemon curd sont de retour à des prix allant de 3,99 à 4,99 € le 340 g. en gms.

L’épicerie fine, Hédiard, dispose de très nombreux parfums avec nos coups de cœur pour les fruités floraux ou la confiture de gingembre qui réveille au petit déjeuner. Mais il faudra attendre Noël pour la confiture des fêtes (mangue, citron vert et safran) au prix non moins attendu : 14 € les 375 g.

Toutes les marques de distributeurs font de la « confiote » ; elles sont généralement assez réussies et à un prix très compétitif, pensez à regarder le pourcentage de fruits (un minimum de 40 % s’impose). La plupart du temps, les enseignes proposent de la fraise et de l’abricot, car ses deux parfums-là trustent presque la moitié des ventes. Néanmoins, il faut souligner les efforts de certaines marques qui cherchent des parfums plus originaux, à l’image de Casino avec sa cerise-litchi ou de Franprix qui sortira pour la fin d’année une figue-poire.

Article publié le 19 octobre 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.