La cuisine Yiddish festive et quotidienne

« La cuisine Yddish est traditionnellement très chargée de symbolique religieuse et liée aux fêtes juives », précise l’introduction. Mais elle n’oublie pas non plus le quotidien, avec des menus sains et variés. On sera donc content de découvrir cette culture riche et assez gourmande.

Pas moins de 180 recettes issue directement de la cuisine yiddish pour célébrer les fêtes familiales, religieuses et...le quotidien!

Venant d’Europe centrale, les entrées et les plats de la cuisine Yddish utilisent des produits de notoriété courante en Pologne, Hongrie et Alsace. Ils  s’appellent artichauts farcis, caviar d’aubergine ou foie de poulet haché. Crème d’asperge, bortsch à l’oseille ou soupe à l’orge perlé. Chaque recette est décrite avec précision, très lisible, illustrée simplement…

Les plats sont carpe farcie, boulettes de poulet, cou farci ou pain de viande rôti.

Les gâteaux sont savoureux au fromage blanc, roulé aux grains de pavot noir, sablés ou fourrés… Au total, 180 recettes  traditionnelles, tours de main et secrets de famille. Les noms des plats figurent en caractères hébraïques, et en fin d’ouvrage un  lexique explique les termes essentiels.

Un ouvrage passionnant et délicieux de nos pères en religion.

Cuisine Yiddish, recettes familiales des ashkénazes, par Alain Taubes, 24,95 €, l’Archipel.

Article publié le 20 octobre 2013

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire