Eaux de fêtes

Avant même les fêtes, les eaux classiques Evian, Badoit et Perrier se parent d’habits de designers, tandis que sortent certaines rares eaux.

Les belles bulles de Badoit Rouge
Voir plus : Eau
En provenance des quatre coins de la planète, la plus banale des boissons se vend aujourd’hui dans une épicerie de luxe (la Grande Epicerie du Bon Marché) et dans un concept store (Colette). Mais attention, il ne s’agit pas d’une eau quelconque ; ces eaux se boivent comme de grands vins !

Au chapitre des crus étonnants et du comble du snobisme en matière de consommation d’eau : une eau allemande, la Weserbergland dans sa bouteille de vin ; une eau anglaise, la Wenlockedge, sertie de cristaux Swarovski ; une américaine, la Seiwater, dans sa bouteille plate en forme de flasque de bourbon ; une japonaise, la Finé, extraite à moins de 600 mètres sous le Fuji. De 4 € à 38, 50 €, ces « damoiselles » ont des prix qui flirtent avec les sommets dont parfois elles sont extraites !

Plus communément, préférez nos bonnes vieilles et classiques sources françaises disponibles en GMS. Parfaites de qualité, elles se sont donné la peine de se faire relooker par des artistes. Arty, fun, elles habilleront tout aussi bien votre table que leurs consoeurs étrangères. Soyons chauvin enfin !

Depuis 10 ans, Badoit organise des concours d’habillage de sa bouteille pour des éditions limitées de fin d’année. Cette année, la marque a fait appel aux Beaux-Arts de Paris et c’est le jeune diplômé, Thimothée Talard, qui fait pétiller les bulles de Badoit avec deux bouteilles pop’art aux boules de Noël effervescentes. Retravaillées à la Jeff Koons, les boules rouges roses pour la « fines bulles » contrastent avec les vertes et anis de la bouteille « bulles intenses ». 1,99 €. Avec un design innovant, une eau plus exclusive encore est même en vente chez Colette !

Paul Smith a trouvé la démarche d’Evian « very exciting » quand la marque emblématique des Alpes l’a choisi pour sa bouteille 2009. Le couturier a utilisé sa touche personnelle, « de belles couleurs, des couleurs vives » pour égayer le flacon en un tourbillon digne de l’arc en ciel. Même les capsules sont déclinées en cinq couleurs pétillantes et décorées des initiales PS ; à collectionner donc! 1,98 €.

Après avoir travaillé avec d’autres Américains comme Warhol et Milton Glaser, c’est au tour du duo Hartland et Villa (ils avaient déjà créé leur première bouteille évènementielle) d’imaginer la canette Perrier. Depuis 150 ans, la source de Vergèze séduit les consommateurs. Dans les bars, c’est un must-have et Perrier via ses designers habillent les canettes d’or, de vert et de noir nuit avec des bulles à l’intérieur bien sûr, mais aussi sur l’emballage. Mais ces bulles là jouent avec les mots dans un esprit décalé. 2, 61 € les 6.
Article publié le 26 novembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.