Les nouveaux bouillons de cuisine

Bien plus qu’une aide culinaire, les nouveaux bouillons Knorr et Ariaké peuvent être des soupes à part entière.

Les nouvelles petites marmites de bouillon Knorr.
Voir plus : recette de cuisine
Exit l’arôme PatRelle de grand-mère ! Vous connaissez tous le Viandox et les fumets de poisson et fonds pour rôtis de Maggi. Vous pouvez remiser au fond de vos placards ces liquides et poudres, car une nouvelle génération d’aides culinaires arrive sur le marché. En plus d’être des bouillons pour cuisiner et augmenter la saveur d’un plat de viande ou de poisson, ils peuvent constituer des potages à eux seuls.

Knorr crée des marmites de bouillon à trois parfums : poule, légumes et bœuf. Il s’agit de petits pots individuels de texture tendre qui s’adapte à tout type de préparation sans nécessité d’être dilué. Pour une marmite, un wok, une poêle, vous posez la quantité de « marmite de bouillon » qui fond toute en douceur et voilà un riz, des nouilles délicieusement assaisonnés. Les produits ne contiennent ni exhausteur de goût, ni colorant artificiel, ni conservateur.

C’est le chef anglais, Marco Pierre White, ex trois étoiles, qui préconise l’emploi de ces aides culinaires pour apporter une saveur supplémentaire à tout plat ou toute préparation. Ce trublion de la gastronomie britannique a rendu tambour battant ses étoiles au guide Michelin pour venir en aide aux apprentis cuisiniers de ces 3 établissements et animer l’émission télévisée anglaise « Hell’s Kitchen ».

Encore un chef trois fois étoilé, Joël Robuchon, qui en a eu marre des diktats du guide rouge et qui a rendu ses étoiles avant de revenir sur la scène médiatico-gastronomique ; et un autre produit, les bouillons à infuser Ariaké ; mais saveur identique et, là aussi, une mini révolution gustative dans l’air. Robuchon plébiscite ces produits issus du savoir-faire culinaire japonais.

Il s’agit de sachets à infuser auparavant réservés à la restauration et disponibles maintenant pour le grand public. Bœuf, volaille, coquillages sont les trois saveurs proposées et ces délicieuses infusettes 100 % naturelles ont une double utilisation. Vous les buvez et elles constituent un potage léger ; vous les cuisinez et elles agrémentent un risotto ou une poêlée de légumes. Elles peuvent aussi constituer une base à une bouillabaisse, une verrine. En soupe, les infusettes de coquillages sont assez salées, augmentez donc la quantité d’eau prescrite.

Marmite de Bouillon Knorr, boîte de 8, entre 2, 19 et 2, 26 € en GMS

Bouillon à infuser de Volaille, de Bœuf, de Coquillages Ariaké, 5 sachets, 3, 79 € chez Monoprix et en GMS
Article publié le 4 mars 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.