Viande de bœuf et snacking

Le snacking autour du bœuf est pour la société Charal une idée neuve, un moyen de limiter le recul des ventes en matière de consommation de viande bovine.

Pour un déjeuner express: le kebab micro-ondable
Voir plus : boeuf, viande
Comment s’en sortir face à la crise qui a entraîné une baisse nette de la consommation de viande ? Les équipes de développement de Charal, gros acteur sur le marché de la viande, ont dû innover pour tirer leur épingle du jeu face à une année 2009 bien difficile. Une grosse entreprise de viande.

Le directeur de l’innovation, Alain Nouvellon, précise que si les produits hachés se sont à peu près maintenus, la gamme des offres élaborées et haut de gamme a beaucoup souffert, crise oblige. L’entreprise s’en est sortie grâce au lancement toujours plus poussé d’une gamme de produits de snacking qui correspondent à de nouvelles habitudes de consommation de certains Français qui n’ont plus le temps de cuisiner longuement. Place donc à des hamburgers, à des hot-dogs qui sont micro-ondables et donc susceptibles d’être emmenés au bureau.

A ces produits snacking s’ajoutent des viandes toutes préparées elles aussi mais d’inspiration étrangère : kébabs, fajitas. Ces produits là ne séduisent naturellement pas que la clientèle du Maghreb ou du Mexique, néanmoins heureuse de retrouver ces racines gastronomiques ; ils permettent aux Français de voyager gustativement et de s’évader à bon compte.
Article publié le 19 février 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.