Pintade fermière aux pommes et poires caramélisées, et épices douces

Dès le début de l’automne, la pintade retrouve sa place dans nos assiettes. Pour rompre avec la traditionnelle pintade au chou, voici une recette de pintade sucrée-salée qui plaira à tous les gourmands.

La pintade fermière aux pommes et poires caramélisées, et épices douces, une recette d’automne moelleuse et gourmande !
Voir plus : pintade

Lorsque les journées raccourcissent, et que les feuilles des arbres recouvrent progressivement les trottoirs, quoi de plus agréable que de retrouver une pintade bien dorée et moelleuse au centre de la table ? Sa chair tendre et sa saveur rappelant celle du gibier, sont très appréciées. Mais pour avoir une chance de la retrouver dans son assiette, il faut arriver à maîtriser l’animal !

En effet, originaire d’Afrique, la pintade n’a pas oublié les grands espaces, et le sentiment de liberté qu’ils procurent. Farouche, bruyante et bagarreuse, la volaille au plumage foncé à pois blancs est restée proche de son état sauvage, où elle est habituée à vivre en groupe, occupant les forêts denses comme la savane. Paresseuse la journée, elle ne s’active que lorsque la température redescend, utilisant ses courtes ailes pour se percher dans les arbres.

Après avoir été importée en Europe par les Grecs et les Romains afin d’être offerte en offrande aux dieux, la volaille est surnommée « poule d’Inde » au Moyen-Age, puis « poule du pharaon ». C’est un navigateur vénitien qui la nommera « pintade » après un voyage en Afrique de l’Est. Enfin, la pintade est introduite en France au XVème siècle, où elle devient pour la première fois une volaille d’élevage. C’est ainsi que le pays devient le premier producteur mondial de pintade, un gallinacé parfaitement adapté à l’élevage en plein air, ce qui permet à ses producteurs d’obtenir le fameux Label rouge, certifiant la qualité supérieur de la volaille. 

Il y a mille et une façons de préparer une pintade. Rôtie au four, préparée en cocotte, à la vapeur ou épicée, à vous de choisir ! En attendant nous vous proposons une recette sucrée-salée, où les pommes et les poires caramélisées accompagne une pintade fermière dorée au four. Un régal, dont on imagine déjà la bonne odeur se diffusant dans toute la maison…

Ingrédients pour 4 à 6 personnes :

  • 1 pintade fermière label rouge
  • 4 pommes
  • 4 poires
  • 200 g de raisins
  • 10 abricots secs
  • 2 cuil. à soupe de raisins secs
  • 2 cuil.à soupe de noisettes
  • 2 cuil.à soupe de noix
  • 3 cuil.à soupe de miel
  • 3 bâtonnets de cannelle
  • 3 étoiles de badiane (anis étoilé)
  • 3 feuilles de laurier
  • 1 morceau de gingembre
  • ½ cuil. à café de noix de muscade
  • 2 cuil. à soupe d’huile végétale
  • Sel et poivre

 

Préchauffez le four à 180°.

Dans un bol, mélangez le miel, les épices et l’huile.

Mettez la pintade fermière dans un plat à four creux. Arrosez ensuite la préparation avec le mélange de miel aux épices, puis versez 10 cl d’eau chaude dans le fond du plat.

Salez et poivrez, puis ajoutez les feuilles de laurier autour de la volaille.

Laissez la pintade cuir au four pendant 1 heure 15, en arrosant régulièrement avec la sauce.

Pendant la cuisson, coupez les pommes et les poires en quartiers, sans oublier de retirer les cœurs.

20 minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez au plat, les pommes, les poires, les raisins, les noix, les noisettes et les fruits secs.

Pour plus de moelleux, laissez reposer la volaille dans son jus, 10 minutes avant de la découper et de la servir.  

Article publié le 8 septembre 2013

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire