Silit, des cours culinaires presque magiques !

Une démonstration in situ nous était donnée fin octobre, pour tester avec une batterie de cuisine d’un genre nouveau, peu répandue encore, une méthode de cuisson rapide et terriblement efficace. Résultat délicieux et étonnant, les cuisiniers venus tester étaient assez convaincus.

Réalisation d'un cassoulet en live
Pendant que les dames devisent, la démonstratrice, Pascale, installe ses ustensiles : une plaque à induction, un nouveau genre de cocottes appelée Biomatic, sa balance culinaire, son éplucheur à légumes, sel et poivre dans un moulin à épices, les verrines, la mijoteuse…tous produits spécifiques.


Le menu

En effet, nous allons réaliser en à peine 1h 30 un menu complet de l’entrée au dessert. Pendant que Yolaine empoigne le «rasoir à légume» et épluche vaillamment carottes, navets et pommes de terre, Christian mélange sucre, grains de vanille, jaune d’œufs et lait pour préparer la crème caramel. Christel, elle, réalise le caramel en surveillant le sucre à peine humecté d’eau dans la casserole posée sur la plaque. Car point besoin de cuisine, une prise suffit à installer la plaque, sur une table de salle à manger.


Ustensiles en matériau exclusif

Tous ces produits que Pascale manipule avec soin, sont élaborés dans un matériau unique au monde. Il est composé de Silitec, «un matériau ferromagnétique sain, un alliage d’éléments minéraux naturels et de céramique spéciale Silit, intégrant des nanoparticules d’argent et un puissant antiseptique qui forment une barrière protectrice naturelle antibactérienne » énonce le descriptif, précisant que « ce matériau ne contient pas de nickel ». Voilà pour la partie technique des instruments ! Du coup, cette batterie de cuisine, inusable, ne nécessite pas de graisse pour la cuisson. Les légumes, viandes ou poissons sont cuits dans leur jus, naturellement, sans ajout de matière grasse.


Cuisson rapide

Mais déjà le caramel a pris sa jolie couleur miel, et la démonstratrice le coule en raclant les bords avec la spatule Silit dans un récipient nommé « Tous feux-tous froids ». Christian a fini de battre son mélange, il le verse sur le caramel. Tandis que Brigitte, fait revenir dans une noix de beurre - mais on peut tout à fait s’en passer, précise Pascale- les morceaux de sauté de veau. Au bout de 3 minutes, elle ajoute les légumes. La démonstratrice pose le récipient qui contient la crème caramel sur un «séparateur» par-dessus la viande et les légumes. Et elle ferme le couvercle. Voilà, c’est parti pour 14 minutes. Un temps record, car il faut aussi que les légumes, dont les carottes, cuisent !


L’entrée est prête

Pendant ce temps, les cannelés au reblochon dont la pâte a été versée dans le set spécial verrines ont cuit à l’étouffée. Gonflés comme des petits soufflés, ils sont chauds et parfumés à merveille.

Il n’est que temps de dresser la table, les cuisiniers ont faim. Le réveil sonne la fin de la cuisson. Tout le monde plonge le nez dans la cocotte à peine ouverte pour humer le fumet et admirer, oh merveille, une viande cuite à cœur, des légumes dans leur jus et une crème caramel tremblotante d’aise !

Un coup de rouge, le sauté se laisse déguster tout de go, avec des exclamations de contentement car le sauté de veau est moelleux et tendre à souhait. Les cannelés démoulés sans problème, joliment présentés entourés de mesclun, sont fondants. Quant à la crème caramel, elle est déjà terminée, encore chaude, ce qui vous avouerez, est une hérésie mais c’est si bon, qu’on s’en lèche les doigts.


Résultat

Certains un peu sceptiques au début de la démonstration, sont ravis ; en effet les plats furent réalisés grâce à une cuisson rapide et sans conteste, le résultat est savoureux : tendreté de la viande cuite sans matière grasse (on aurait pu ajouter un verre de vin blanc), moelleux des cannelés, prise impeccable de la crème caramel…Bref, qu’attendons-nous pour changer notre batterie de cuisine ? Le prix certes assez élevés, mais les promotions chaque mois sont assez tentantes.

Les cours gratuits sont dispensés par une démonstratrice, il suffit d’en faire la demande. Tous les plats sont faits avec les produits Silit, sans four. Quelques chefs talentueux ne dédaignent pas ces produits, dont Jean-Pierre Gillot, chef étoilé Le moulin de Martorey (71).

Un numéro pour suivre un cours ou pour devenir démonstratrice: Nathalie Obriot 03 85 46 85 76
Article publié le 15 novembre 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums
  • magblu
    magblu
    Super! Quelle bonne idée et tout cela gratuitement en plus!
    Je me connecte à Silit.fr pour organiser de ce pas un cours culinaire chez moi avec les copines!

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.