Dîner de la St-George au Grand Hôtel : viande de bœuf, agneau et porc au pinacle !

En prévision du Sial, le Salon International de l’Alimentation, le diner de la St-George célébrait la viande anglaise, ovine et bovine, dans tous ses états.

Le boeuf en pot-au-feu, cuisson basse température
La viande anglaise, par ses fameuses marques dont St-George, brille par la qualité de ses produits: tendreté, goût et aussi régularité sont mis en avant. Issues de croisement de différentes races réputées comme l’Aberdeen l’Angus, l’Hereford, la Saouth Devon, Shorthorn, Limousine ou Charolaise, les gammes Vintage Beef Select et Herdshire Select sont représentatives de ce que l’élevage bovin à vocation bouchère produit de mieux.


Un repas de viande

Pour le prouver, le diner offert en ce 18 octobre, mettait la viande en valeur. En entrée le bœuf en pot au feu, cuisson basse température, était rosé et fondant, rare pour ce type de viande.

La selle d’agneau cloutée au ris de veau, aux girolles, échalotes confites délicieuse, montrait que côté agneau, les Anglais savent s’y prendre. Tout comme, pour finir, la longe de cochon piquée au lard de Colonata, fondant et goûteux.


Les meilleures

Entre deux bouchées, mon voisin, Yves-Marie le Bourdonnec, boucher célèbre à Asnières, nous instruit sur la viande de bœuf à travers le monde. Selon lui, « les meilleurs éleveurs sont sans conteste les Anglais, et ce de notoriété publique. Un bœuf est élevé sur terre anglaise en 24 mois, alors qu’en France il faut 40 mois. Un temps trop long qui n’arrive pas à son terme, d’où une viande française beaucoup moins bonne au final. C’est dommage, ajoute ce spécialiste, car les Français cuisinent très bien. Seule la race Aubrac, excellente, marche bien sur toute la filière et fournit une très bonne viande. »

Puis de citer une race espagnole la Wagyu, nourrie au muesli, qui donne une viande grasse, persillée à souhait et très chère. Entre 60 et 250 euros le kilo ! Mais que dire de la race japonaise de Kobé à 2500 euros le kilo !

Notre boucher vient de terminer un tour de monde des races bovines avec la télévision. Son reportage sera diffusé sur Canal + le 15 décembre à 20h30.


Dans le guide des Gourmands

A l’occasion du lancement du Guide des Gourmands commis par Elisabeth de Meurville, talentueuse sélectionneuse de produits fins et désormais éditeur de son guide, en septembre 2010, un Coq d’Or a été décerné à Tim Wilson éleveur-boucher, propriétaire de l’enseigne The Ginger Pig pour son Dry Aged Beef. Cette distinction marque la reconnaissance de la qualité et des saveurs inégalables de cette viande de race Longhorn.

Rappelons que la marque St-George, pour les viandes ovines et bovine issues de sites de production agrées, traditionnellement dédiée aux grandes surfaces, est très appréciée des chefs français.

(Stand Eblex Hall 6, allée E stand 203 au SIAL 2010)
Article publié le 25 octobre 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.