Le Fondant Baulois, délice de la Côte d’Amour

Au détour du siècle, Marie-Sophie et Stéphane Boullier rachètent la mystérieuse recette du Fondant Baulois. Secret d’alcôve s’il en est, cette dernière est jalousement conservée et fait pâlir de convoitise ceux qui, en dépit d’un certain acharnement, ne parviennent à produire qu’un succédané de cette institution chocolatée.

Une saveur de caramel au beurre salé subtilement mariée à celle puissante du chocolat
Voir plus : chocolat, dessert

Pour maints maîtres queux en herbe, confectionner le fondant au chocolat ultime s’apparente au supplice de Sisyphe. Un tantinet trop cuit, un cœur excessivement coulant qui se répand de façon ostentatoire : deux extrêmes écueils de l’art pâtissier où les plus avisés font immanquablement naufrage. Ils sont alors susceptibles d’éprouver la même frustration mêlée d’impuissance, que ce grand condamné de la mythologie, réduit à regarder le rocher qu’il pousse cahin-caha jusqu’au faîte d’une montagne, dévaler inlassablement la pente dans le sens inverse.      

Un grand cru de cacao, du beurre à la fleur de sel de Guérande, du sucre de canne, de la farine de froment, des œufs frais…une poignée d’ingrédients nobles et naturels composent un fondant à la discrète couche croquante et à la texture d’une gourmande onctuosité. Depuis leur laboratoire dédié au dessert baulois, Marie-Sophie et Stéphane Boullier parcourent le chemin hérissé d’obstacles de la délicate préparation avec brio.        

Escorté d’une boule de glace à la vanille, ou de quelques fruits frais, et tiédi à discrétion, le Fondant Baulois parachève divinement un déjeuner dominical.

 

Retrouvez le Fondant Baulois au Comptoir Baulois
34, rue Godot de Mauroy
75009 Paris
www.lefondantbaulois.com

Article publié le 30 juin 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.