Le célèbre She’s Cake a une adresse parisienne

Après les cupcakes, le choux chez Popellini, le She’cake est la nouvelle vedette à Paris. Depuis maintenant six mois, le cheesecake sucré ou salé, individuel ou pour plusieurs personnes, trône en maître des lieux au 20 avenue Ledru-Rollin à Paris.

Une piqure de coulis sur votre beau cheesecake aux fraises ?

Aujourd’hui, on revisite régulièrement les grands classiques de la pâtisserie française. Et pourquoi ne pas sortir des sentiers battus ? C’est ainsi que Sephora Saada, pâtissière et créatrice de She’s Cake a décidé de se concentrer sur le cheesecake et de lui donner la vedette en lui dédiant un lieu. Une nouvelle page de l’histoire de ce gâteau aux origines très internationales voit le jour.

Le violet; à la violette...
Afficher la galerie
Le violet; à la violette...
©DR

Ses premiers cheesecakes, Sephora Saada, les déguste chez Florence Kahn, rue des Rosiers. Il s’agit de la recette ashkénaze, la version originale sans biscuit et plus compacte. En réalité, le cheesecake n’est pas né aux USA… Les premiers ont fait leur apparition vers l’an Mil en Europe centrale et orientale, et plus particulièrement chez les juifs ashkénazes, les polonais et les allemands. Il poursuivra son chemin en Italie et en Angleterre, avant d’arriver par les populations immigrés au début du XX siècle à New York.

Clé de sol en réglisse pour la variante éponyme
Afficher la galerie
Clé de sol en réglisse pour la variante éponyme
©DR

Aujourd’hui, Sephora, animée par  la création, lui imagine une nouvelle texture. Son ingrédient majeur, le cream cheese Philadelphia. Et elle s’explique : « c’est l’ingrédient original du véritable She’cake que j’allège pour l’adapter au goût français ». L’histoire ne s’arrête pas là. Son cheesecake prend des nouvelles formes individuelles, de bouche, de perle de coco, même de bûche… et pourquoi cette crème cheesecake ne pas remplirait-elle pas un jour de délicieux choux, des religieuses, des mille-feuilles…. Et enfin, la carte des saveurs est vaste, au total 30 sont proposées en fonction des saisons. C’est ainsi que l’on peut déguster un marron glacé, un mi-figue mi-raisin, fleur de violette, carambar, chantilly fraise… Une version salée a été envisagée. Là, le choix à ce jour est tomate-mozzarella-basilic, chèvre-miel-noix de pécan, poivron-feta et tapenade….

Cheesecake version Carambar
Afficher la galerie
Cheesecake version Carambar
©DR

L’esprit du lieu qui les accueille est chic et épuré (en collaboration avec l’agence Onebyone). Une kyrielle de petits gâteaux sont exposés comme dans une bijouterie, si ce n’est que l’atmosphère y est chaleureuse, conviviale et intimiste (28 mètres carrés de superficie !). Vous êtes accueillis par une ravissante photo de Sephora Saada sur le mur, rappelant l’âme de la créatrice des lieux. Ingénieux pour le jour où Sephora ouvrira d’autres points de vente… Cette dernière a imaginé cette histoire comme une vraie marque. Quelques petites tables sont disposées pour déguster sur place et prendre un brunch le dimanche (19 €). De là on peut la voir œuvrer, puisque seule une baie vitrée les sépare de son laboratoire. Une idée inspirée d’un voyage au Japon, un pays qu’elle affectionne et apprécie.

Version bûche de Noël aux marrons
Afficher la galerie
Version bûche de Noël aux marrons
©DR

Ne perdez pas une minute si vous n’avez pas encore choisi votre bûche de Noël, She’s cake y a pensé. Trois parfums au choix, deux formats différents ! SKYBERRY : fraises-chantilly. BROWN SUGAR : marrons glacés. COCO FEVER : framboises-noix de coco (4 personnes: 26 €, 8 personnes: 48 €)

Sephora Saada, amoureuse des cheesecakes sous toutes leurs formes
Afficher la galerie
Sephora Saada, amoureuse des cheesecakes sous toutes leurs formes
©DR

Brève bio de Sephora

Très tôt, Sephora se trouve au plus près du produit avec un grand-père boucher et un frère cuisinier. Sensible au beau et au bon, elle est fascinée par la rigueur et la précision du métier de pâtissier. Une fois son diplôme de l’EBP, Sephora ira travailler avec son frère avant de faire ses armes dans des boulangeries pâtisseries de quartier. Sa plus belle expérience fût de travailler aux côtés de Sylvain Guglielmi chez le pâtissier japonais Yamazaki à Paris. « Un homme humble avec qui j’ai beaucoup appris », confie-t-elle.

She’s Cake 
20, avenue Ledru-Rollin 75012 PARIS

Tél : 01 53 46 93 16
Du mardi au samedi de 10h30 à 20h

www.shescake.fr
contact@shescake.com

Article publié le 21 décembre 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.