Négus de Nevers : le roi des confiseries !

A Nevers, on s’y rend généralement pour une spécialité, le Négus de Nevers. Ne tardez pas plus si vous n’avez pas encore accompli la promenade…

Au Négus, rue François Mitterand à Nevers
Un bonbon à la coque brillante et au cœur fondant

Il n’est pas étonnant que le Négus de Nevers connaisse depuis 1900 un réel succès. Une simple description donne envie de le croquer. Ce bonbon au cœur moelleux et fondant se dérobe sous une coque croustillante. Pour les amateurs de caramel, il sera un joyau. Il s’agit en effet d’un carré de caramel mou au chocolat plongé dans un bain de sucre cuit. Un vrai régal !


La visite de Ménélik, empereur d’Abyssinie


Si cette confiserie est particulièrement populaire, l’origine de son nom, quant à elle, demeure trop méconnue. Et pourtant le Négus n’est pas sans histoire…
A la Maison Grelier, il était coutume de créer chaque fin d’année un bonbon, qui prenait le nom de l’événement ou du fait marquant de l’année. En 1901, Ménélik, empereur d’Abyssinie, dit « le Négus » et qui signifie « roi des rois », vient en voyage en France. Sa visite officielle avec le Président de la République, ne laisse personne indifférent. La confiserie, à base de caramel et de chocolat et dont la couleur n’est pas sans rappeler le teint hâlé du visiteur, interpelle son créateur. L’appellation de ce délicieux bonbon fait indéniablement référence à cet événement.


La 4ème génération de confiseurs chocolatiers


Monsieur Grelier, successeur du confiseur Monsieur Randier, donne lui-même le jour au Négus que la tradition perpétue. Depuis 1902, le Négus de Nevers est fabriqué artisanalement selon le même procédé. Vendu dans la même boutique de la Maison Lyron, il attend les gourmands aux côtés de l’Abyssinien, parfumé au café, et de la Lolotte, fourrée à la pâte de fruits. De père en fils, la recette se transmet depuis maintenant quatre générations à Nevers.


Le cachet du Négus et sa boîte en fer

Au-delà de la confiserie, le Négus est aussi une sorte de mémoire de la ville de Nevers. Sa boîte en fer, unique, porte l’empreinte de son origine. L’écriture ancienne sur la boîte ronde donne le ton de son authenticité. La taille de la boîte tient dans la paume de la main ou même dans la poche du pantalon afin d’être intimement familière avec son gourmet.

Les gourmands auront décidé pour leurs prochaines vacances de suivre l’itinéraire des confiseries. Si vous partez du nord de la France, il faudra faire une halte à Nevers pour les Négus avant de poursuivre vers Clermont-Ferrand pour les pâtes de fruits !
Article publié le 14 octobre 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.