La route du sorbet de Gérard Taurin

En dehors de toute démarche commerciale, le glacier champion du monde 2003 est parti en février et mars dernier parcourir l’Atlas marocain pour fabriquer 10 recettes de sorbets comme à ses origines.

Floraison de sorbet aux roses parmi les pétales
MOF (Meilleur Ouvrier de France) Glaces 2000, professeur à l’école Lenôtre, Gérard Taurin est un passionné qui s’est lancé pour le seul plaisir de la gastronomie glacée dans une route aux origines du sorbet à travers les montagnes de l’Atlas marocain.

Il n’y a chez lui aucune démarche marketing ou commerciale, seul le pur plaisir de recréer la magie de la fabrication d’un sorbet telle qu’il a pu exister il y a 1000 ans avant Jésus Christ. L’homme est ainsi parti à la conquête de la glace, des cristaux bruts des flancs de la montagne pour les associer aux saveurs fruitées ou épicées de l’Orient.

Gérard Taurin est passé par Chefchaouen où il a interprété le café cardamome, Ifrane l’accord dattes-abricots-figues de Barbarie, Midelt une recette oranges-cannelle, Tineghir une association de délicate rose et de douce amande, Aït-Benhaddou un granité berbère au thé vert, à la menthe et aux pignons et Jebel Toubkal une alchimie de pétales de roses et d’huile d’argan.

De l’histoire du sorbet, on retiendra qu’il vient du grec sorba (boisson rafraîchissante) qui fut traduit par sharbet en arabe ; que le dessert glacé était très prisé par Néron lors de ses fêtes orgiaques et qu’il fut introduit en France par Catherine de Médicis au XVI ème siècle. Du périple de Gérard Taurin on se souviendra d’une expérience artistique à la source de superbes photos et qui sait d’éventuelles futures recettes….


www.laroutedusorbet.com
Article publié le 8 avril 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.