Tendances au 18ème Salon du Chocolat

Il revient plus cacaoté que jamais, le 18ème Salon du Chocolat de la Porte de Versailles ! Mise en avant des tendances et d’achats auprès de quelques marques judicieusement sélectionnées.

Fèves de cacao travaillées maison pour Pierre Marcolini qui revient  à la source même pour une poudre, des fragments de chocolat à poser sur du pain ou des glaces.
Voir plus : chocolat

A la Porte de Versailles, sur deux pavillons, le salon du Chocolat est de retour. Il se tiendra pendant les vacances de La Toussaint (du 31 octobre au 4 novembre 2012) pour que les enfants puissent aller se « goinfrer » de bonbons chocolatés et que les parents aient, sûr, une journée réussie pendant ces congés scolaires.

On a tout dit déjà sur le chocolat, ses origines, ses différents crus et cet univers-là est devenu tellement populaire qu’à nouveau près de 130 000 visiteurs sont attendus pour aller tester les fèves du monde entier.

Les célèbres petites boîtes bleues de chez Boissier se remplissent de billes de chocolat aux agrumes.
Afficher la galerie
Les célèbres petites boîtes bleues de chez Boissier se remplissent de billes de chocolat aux agrumes.
©DR

Les goûts émergents 

Mais qu’en est-il des tendances pour l’année 2012 ? Le chocolat suit les grandes tendances alimentaires, à savoir la naturalité, l’authenticité, le développement durable, la santé.

Un retour à la naturalité fait qu’on apprécie aujourd’hui une tablette de chocolat brute sans ajout d’arômes chimiques. On note que le client est à la recherche des origines et des terroirs ; pour cette raison les chocolatiers, industriels et artisanaux, indiquent la provenance de leurs crus : Ghana, Equateur, Pérou, Java, Trinité, Venezuela, etc…. Comme Valrhona avec son slogan et ses tablettes « aux sources du Grand Chocolat », la chocolaterie Bonnat de Voiron (38) propose un coffret  « Les Nouveaux Mondes du Chocolat » composé de 8 grands crus dont un Forastero du Brésil, un Criollo du Mexique et un Trinitario d’Indonésie (15 € sur place et à La Grande Epicerie de Paris). Dans ce sens du naturel, le chocolat sous label biologique fait une réelle percée.

Qui dit chocolat bio, dit souvent commerce équitable et les attentes consommateur vont vers des produits et des marques dont la démarche est de respecter le travail des petits producteurs et de leur assurer un minimum vital.

Consommer passe aujourd’hui par l’argument bien marketé de la santé. Pour les produits chocolat on parle de teneur réduite en matière grasse, de stévia à la place du sucre, d’intégration d’oméga 3 et de polyphénol, etc….

Paradoxalement, alors que le client paraît chercher de la pureté et de l’origine, le professionnel, chocolatier ou pâtissier, travaille pour ses bonbons des associations de saveurs, de textures tout en respectant les saisonnalités (fruits, fleurs et herbes pour l’été, caramel, praliné et fruits secs pour l’hiver). Il veut faire voyager par sa créativité les sens des gourmands. Côté pâtisseries, retour en arrière et focus sur les valeurs sûres telles qu’elles ont pu être créées par des grands comme Gaston Lenôtre et Dalloyau, à savoir le mille-feuille, l’opéra, l’éclair, la feuille d’automne, le Paris-Brest. Mais pour diversifier l’offre, les grands noms de la pâtisserie, les Ladurée et Hermé, créent des collections saisonnières comme dans la haute couture ou le prêt à porter.

Pour le plus grand plaisir de nos papilles, les chocolatiers deviennent des chimistes (le belge Marcolini a inventé les « rainbow drops » des boules chocolatées-caramélisées composées de coulis de fruits qui se consomment à la sortie du frigo), des glaciers (La Mère de Famille a  transformé ses rochers pralinés en glaces). Certains produits innovent peut être trop (Lindt au wasabi) ; des produits aux algues sont à l’étude ; les Allemands qui ne sont pas forcément des connaisseurs avertis consomment du chocolat aux légumes et à l’aloé vera !!!!

Grand Ragusa by Camille Bloch ; une barre de chocolat aux noisettes moulues qui vous donne encore plus envie de vous installer en Suisse.
Afficher la galerie
Grand Ragusa by Camille Bloch ; une barre de chocolat aux noisettes moulues qui vous donne encore plus envie de vous installer en Suisse.
©DR

Quelques produits à ne pas rater

Boissier, le Lenôtre des années 60-70, renouvelle ses collections tout en gardant le charme de ses boites or et bleues. Beaucoup d’associations fruits et chocolats pour cette illustre maison, et des agrumes pour l’automne.

Camille Bloch : si vous êtes déjà allés en Suisse, vous n’avez pas pu rater le Ragusa, cette barre aux noisettes moulues en une pâte enrobée de chocolat. Presque aussi célèbre que le Matterhorn de Toblerone !

Léonidas et un lingot gentiment bling-bling pour y entreposer ses pralines.

Puyricard, le confiseur provençal qui ouvre des boutiques à Paris, et ses tablettes Pure Origine.

 

Pures origines pour un tour du monde des tablettes chez Puyricard avec de jolies cartes des pays gravées dans le chocolat.
Afficher la galerie
Pures origines pour un tour du monde des tablettes chez Puyricard avec de jolies cartes des pays gravées dans le chocolat.
©DR

Le Fondant Baulois, un gâteau unique au chocolat fait par un artisan de La Baule qui est à mi chemin entre le cake, le coulant-fondant au chocolat. Divin !

Pierre Marcolini nous étonne toujours : c’est un des rares chocolatiers avec Pralus à travailler lui même ses fèves pour obtenir ses pâtes sans se fournir chez des Valrhona, Belcolade ou Barry. Avec le « Chocolat Primitif », il revient à la source même pour une poudre, des fragments de chocolat à poser sur du pain ou des glaces. Il va même lancer une tisane, une infusion de fèves de cacao (nature, au jasmin, à la cannelle, à la rose) : une première.

Monkit Cookies ou la bonne idée de mélanger tous les ingrédients (Weiss, Maison de la Noisette, Pécou) en une bouteille en verre façon milk man pour pouvoir réaliser soi même ses cookies.

Scoop Me A Cookie : à défaut d’acheter la bouteille expliquée plus haut, Laura Petit propose toute une gamme de cookies aux noms enchanteurs : je veux un câlin, divorce me, give me more….

Chapon innove et se lance dans l’art de vivre : aux chocolats s’ajoutent un foulard, des tasses à chocolat et des boules Agathe vernissées.

Trogneux va séduire les geeks avec des objets du quotidien (Smartphone, carte bancaire) en chocolat bien sûr !

Un kit spécial cookies: un cadeau original avec des ingrédients de premier choix pour faire soi-même une belle fournée de cookies, Monkit Cookie.
Afficher la galerie
Un kit spécial cookies: un cadeau original avec des ingrédients de premier choix pour faire soi-même une belle fournée de cookies, Monkit Cookie.
©DR

Salon du Chocolat
Porte de Versailles
Pavillons 5/2 et 5/3 du 31/10 au 4/ 11/2012
Infoline : 01 40 72 51 62 et www.salon-du-chocolat.com

Article publié le 12 octobre 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire