Choisir une bonne théière pour un bon thé

Considérée comme un art à part entière en Asie, la cérémonie du thé nécessite un service adapté à sa fonction. Si en Occident les choses sont plus confuses, il n’en reste pas moins que le choix d’une théière a son importance.

Dessinée par Ester Horchner pour Pols Potten, la théière « Take a bath » chez Made in Design dissimule le motif d’une femme nue lorsque le couvercle se soulève, comme si elle prenait son bain dans votre british breuvage.

Indispensable à la cérémonie du thé, la théière est un récipient à couvercle, qui permet de laisser au thé le temps de s’infuser et de se refroidir légèrement avant sa consommation. Reconnaissable à son goulot et son anse, l’objet est devenu une inspiration à part entière pour les designers, qui aiment à la décliner sous toutes les formes et toutes les tailles. La théière trouve son origine dans les récipients en céramique, en bronze ou autres matériaux de la vie culturelle chinoise. La date exacte de son apparition reste un mystère insondable, mais la plus ancienne, attribuée à Gongchun, remonte à l’an 1513. Il faut attendre la fin du XVIIème pour qu’elle fasse son entrée en France, avec les ambassadeurs du Siam qui viennent présenter leur culture à Versailles.

Dans une forme alambiquée, la théière « Teaball » de Laurence Brabant joue sur le verre comme matière de prédilection. Le bol coordonné est conçu sur le même modèle que la théière.
Afficher la galerie
Dans une forme alambiquée, la théière « Teaball » de Laurence Brabant joue sur le verre comme matière de prédilection. Le bol coordonné est conçu sur le même modèle que la théière.
©DR

En soit la forme à peu d’importance sur la qualité du thé, mais les plus classiques préfèreront une théière piriforme. Seuls le matériau et la taille jouent un rôle dans la cérémonie du thé, puisque les quantités d’eau et les capacités thermiques de la théière influencent son infusion. En ce qui concerne les matériaux, il se distingue les types dits à « mémoire » et les types dits « sans mémoire » :

  • La fonte est sans mémoire. Elle est le matériau qui conserve le plus longtemps la chaleur du thé, jusqu’à plusieurs heures, si vous prenez soin de la rincer à l’eau chaude avant son utilisation. Sensible à la rouille, il est impératif de la nettoyer dès la fin du service avec un simple chiffon, en veillant à la sécher correctement. Elle est appropriée aux thés fragiles comme le blanc ou le vert, leur laissant le temps d’infuser à la bonne température.
  • La porcelaine est sans mémoire. Malgré la fragilité du matériau, elle est un classique dans le service à thé européen, qui convient à tous les types et se nettoie avec facilité.
  • Le verre est un matériau sans mémoire. Sa qualité transparente permet de voir à travers la théière l’évolution de l’infusion et la couleur du breuvage, mais la chaleur est mal conservée. Elle est idéale pour voir s’éclore les fleurs de thé, pour un spectacle visuel garanti. Attention, car le verre est une matière fragile, qui nécessite de la délicatesse dans la prise en main et un nettoyage minutieux.
  • La terre cuite est à mémoire. Les parois absorbent les particules de tanin du thé, qui influencent le goût des infusions suivantes, prenant de la valeur avec le temps. Sa capacité à conserver la chaleur est moins bonne, mais sa porosité permet une meilleure infusion du thé grâce à l’oxygénation. Si la terre cuite est le matériau ancestral du thé par excellence, il est conseillé d’utiliser toujours le même genre de thé dans la même théière à cause de son imprégnation, ce qui empêche la diversité de saveurs de son utilisation. Attention à son entretien qui doit se faire après le service avec de l’eau chaude uniquement ; séchez-la et placez-la dans un lieu sec à l’abri des odeurs de cuisine.
  • L’inox est un matériau déconseillé, puisqu’il tend à métalliser l’eau, ce qui change le goût du thé. Ceci dit, elle est idéale dans la confection du thé vert marocain, où l’eau métallisée entre dans la création de son parfum.

Jouant sur la rutilance du métal, cette théière est mise en valeur par un décor en relief sur le pourtour de son corps, qui met l’accent sur la rondeur de ses formes à l’inspiration slave. Chez Present time
Afficher la galerie
Jouant sur la rutilance du métal, cette théière est mise en valeur par un décor en relief sur le pourtour de son corps, qui met l’accent sur la rondeur de ses formes à l’inspiration slave. Chez Present time
©DR

N’oubliez pas de vérifier l’épaisseur des parois de la théière ; plus elles seront importantes et plus elles donneront du corps à votre thé. Ainsi les parois fines sont adaptées à une infusion courte comme le thé vert ou le thé blanc, alors que les plus épaisses conviennent à des thés plus fermentés comme le noir. Préférez une théière de petite taille, car la concentration en saveurs sera mieux répartie que dans une quantité d’eau trop importante. En outre, un filtre aménagé dans la théière permet de retenir les feuilles de thé lorsqu’il est versé dans une tasse. Il est préférable de l’avoir sous forme de perforations à la base du bec, que sous forme de filtre amovible posé sous le couvercle ; car les feuilles de thé s’infuseront mieux placées dans la théière. En cas d’absence, une boule à thé recrée le même effet que la passoire intégrée.

Conçue par The Tools pour Eva Solo, la théière « My Tea » de Made in Design se présente comme un objet nomade, munie d’une tasse isotherme intégrée et emboîtée sur le couvercle, afin de la déplacer où bon vous semble, sans éclaboussure.
Afficher la galerie
Conçue par The Tools pour Eva Solo, la théière « My Tea » de Made in Design se présente comme un objet nomade, munie d’une tasse isotherme intégrée et emboîtée sur le couvercle, afin de la déplacer où bon vous semble, sans éclaboussure.
©Made In Design

Avant toute chose, gardez à l’esprit qu’une théière est une véritable œuvre d’art. En tant que telle, il sera toujours conseillé de choisir l’objet qui vous plaît le plus, afin de vous donner l’envie de l’utiliser. Quitte à devenir un maître dans l’art du thé, n’hésitez pas à choisir plusieurs théières pour chaque type de thé, qui apporteront une touche décoration dans votre cuisine. Sur une étagère, elles trôneront fièrement les unes à côté des autres dans une belle composition, où le thème de la forme fait preuve de variations.

www.ambianceetstyles.com
www.laurencebrabant.com
www.becquet.fr
www.cristel.com
www.chehoma.com
www.boutique1962.com
www.goodobject.me
www.madeindesign.com
www.presenttime.com

En blanc ou jaune, la théière « Bulky » est conçue par le designer Jonas Wagel pour Muuto/Goodobjet.me. Elle s’amuse avec la tradition, en grossissant certains de ses éléments caractéristiques comme son anse ou son couvercle.
Afficher la galerie
En blanc ou jaune, la théière « Bulky » est conçue par le designer Jonas Wagel pour Muuto/Goodobjet.me. Elle s’amuse avec la tradition, en grossissant certains de ses éléments caractéristiques comme son anse ou son couvercle.
©DR

Article publié le 11 octobre 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire