Bacchante par Pablo Gargallo

Achetée à l’artiste par Jacques Soubies en 1927 et conservée dans la descendance du médecin-collectionneur depuis, la bacchante de Pablo Gargallo est une pièce unique en cuivre martelé à patine nuancée verte, signée et datée 1926 à la pointe.

Grande modernité des courbes généreuses de la Bacchante
Les ventes de Jacques Soubies, la première de son vivant et la seconde posthume, comprenant de nombreuses pièces majeures de Braque, Modigliani, Picasso ou encore Toulouse-Lautrec reflétèrent le penchant du collectionneur pour les œuvres modernes. En 1926, Pablo Gargallo est définitivement installé à Paris et laisse éclater toute son originalité dans la réalisation de sculptures en fer et cuivre dans lesquelles les vides sont soulignés et participent au travail de recomposition d’influence cubiste.

Lascive, la gironde bacchante se prélasse, portant à sa bouche une grappe de raisin imaginaire dont elle se délecte. Point de thyrse ni de cothurnes à ruban d’or, dépouillée de ses attributs classiques – seule la couronne de lierre demeure - l’attention est portée sur ses courbes généreuses. Instant d’accalmie pour cette prêtresse de Dyonisos, dieu de la démesure dont les disciples sont plus célèbres pour leur ivresse et leurs débordements.


47 x 17,5 x 29 cm
Estimation : 150000 / 200000 €
Vendue : 683200 € (avec les frais
)
Expert : Benoît Derouineau

www.daguerre.fr
Article publié le 12 février 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.