Couettes : plumes ou synthétique ?

Depuis sa première apparition au Moyen-Âge, dans la partie Nord du continent européen, la couette se dote d'une place prestigieuse dans l'univers de la couverture. En effet, les consommateurs sont facilement satisfaits par la légèreté et le confort de ce douillet couvre-lit, revêtu des housses les plus sages aux plus fantaisies.

Une bonne couette se doit d'être confortable, chaude et légère
Cet article fait partie du dossier Savoir choisir sa literie
On peut distinguer les couettes naturelles et les couettes synthétiques. Comme leur nom l'indique, les couettes synthétiques contiennent entièrement des matières synthétiques dont, le plus souvent, du polyester. Les couettes naturelles, quant à elles, contiennent des matières naturelles dont des fibres végétales (fibres de maïs, bambou...), des plumes ou encore du duvet. Aujourd'hui, les couettes en plumes et en duvet constituent l'une des matières naturelles les plus convoitées.


Mais alors comment trouver la bonne couette ? Voici quelques astuces.

Comment choisir sa couette ?

Il existe une grande variété de couettes. Pour obtenir la couette idéale, deux éléments indissociables sont à prendre en considération : vous et la couette.Les critères les plus importants pour votre sommeil sont les mouvements pendant la nuit, la taille et le tissu de la couette.

Si vous bougez beaucoup la nuit, vous pouvez adoptez une couette lourde, constituée majoritairement de plumes; mais aussi une couette extrêmement large, pour vous garantir une tenue de lit toute la nuit !

La taille du lit est très importante dans le choix de votre couette. En fonction de la largeur de votre sommier, et de la hauteur de votre lit, il est recommandé de prendre une taille de couette dont les dimensions dépassent de 40 cm les contours.

Le tissu d'une couette naturelle est calculé en fonction du nombre de fils par cm2. Plus le nombre de fils est important, plus le tissu est serré, et moins le duvet ou les plumettes peuvent s'échapper de la couette.

Il est déconseillé d'acheter une couette dont le tissu est inférieur à 90 fils au cm2.
Pour les couettes synthétiques, la qualité de la matière dépend de son pouvoir isolant ou thermique, il s'apprécie selon le poids au m2.

Le choix grammage

Selon le confort thermique recherché et la température de la chambre, le choix du grammage différera. Pour les chambres légèrement chauffées et les personnes recherchant de la chaleur, il convient de choisir un grammage de 400g/m2.

Dans les chambres tempérées, il est conseillé d'utiliser une couette en 300 et 350 g/m2. Pour les pièces bien chauffées et durant les saisons douces, ainsi que pour les personnes souffrant de chaleur, les couettes en 200g/m2 et 150 g/m2 sont optimales.

Les couettes synthétiques

Du fait que l'air circule aisément à l'intérieur de la couette, cela permet au dormeur de jouir d'une grande chaleur durant son sommeil. Elles peuvent être conçues avec trois sortes de fibres : les fibres ordinaires, les fibres creuses et les fibres creuses à la surface siliconées.

Les couettes en fibres ordinaires sont très bon marché, c'est pourquoi elles possèdent de nombreux inconvénients. Elles sont allergisantes (poussières, acariens, bactéries...), leurs capacités d'isolation sont très faibles, et certaines d'entre elles, peuvent dégager de l'électricité statique, en particulier par le frottement avec d'autres tissus.

Les fibres creuses ont les mêmes caractéristiques que les fibres ordinaires, mais leur structure offre une meilleure isolation. En effet, ces dernières contiennent de l'air et on sait que l'air est un des meilleurs isolants.

Enfin, la silicone déposée sur les fibres creuses, rend ces fibres glissantes. L'objectif recherché est d'imiter, dans la mesure du possible, l'effet gonflant du duvet d'oie ou de canard. Ainsi, les fibres ne restent pas agglutinées dans un coin de la couette mais se répartissent sur l'ensemble de la couette.

L'entretien de la couette synthétique

Etant fabriquée à partir de fibres synthétiques, la couette est sujette aux impuretés. C'est ainsi qu'il est indispensable de la gratifier d'un certain entretien. La couette synthétique est très simple à entretenir, elle est lavable en machine; il est également envisageable de la passer au sèche-linge.
Notez toutefois qu'il est nécessaire de suivre les indications mentionnées sur l'étiquette.


Les couettes en plumes

Ces couettes naturelles sont le plus souvent en plumes et duvets d'oie ou de canard (le duvet est meilleur lorsqu'il est produit par des oiseaux aquatiques volants). En pratique, les plumes et duvets sont mélangés dans des proportions variables. Elles offrent un confort moelleux et une protection thermique, c'est-à-dire une réelle capacité à conserver la chaleur.

En outre, ces couettes naturelles sont d'une propreté parfaite car elles subissent une succession d'opérations : lavage, séchage, étuvage à 130 degrés, dépoussiérage et triage.

Il est conseillé aux personnes allergiques d'utiliser une couette naturelle.


L'entretien de la couette naturelle

Il est conseillé de secouer la couette tous les jours afin de décompresser le garnissage et faciliter l'évacuation de l'humidité résiduelle de la nuit. Les taches légères peuvent généralement être éliminées à l'eau tiède avec une éponge et du savon doux. Enfin, si vous souhaitez laver votre couette en machine, il faut utiliser un programme pour linge délicat avec une faible vitesse de rotation et une lessive d'usage courant sans phosphate.
Article publié le 12 janvier 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.