Comment utiliser la roue chromatique en peinture ?

La couleur est un moyen simple, pour créer une décoration différente et personnelle. Mais un mariage heureux implique de respecter les règles de la roue chromatique, au risque d’un divorce annoncé.

Avec une roue chromatique entre les mains, les fautes de goût deviennent impossible, puisqu’elle permet de marier les couleurs en jouant sur les camaïeux, les contrastes ou les harmonies de familles.

Lorsque le sujet « décoration » est abordé, la couleur ne tarde pas à pointer le bout de son nez, puisque sa présence a une incidence considérable sur la perception qu’elle donne d’une pièce. Elle joue un rôle dans la création d’une atmosphère et sur l’impression des volumes, en créant des perspectives ou en modifiant visuellement les dimensions d’une pièce. Autant dire que la couleur est de première importance dans l’univers de la maison ; mais devant la large gamme de nuances proposées, il est parfois difficile de savoir ce dont on a besoin, et ce dont on a envie. Sachez que quatre possibilités s’offrent à vous :

  • Peindre avec une couleur unique consiste à choisir une seule teinte pour l’ensemble d’une pièce, où la monochromie se suffit à elle-même pour illuminer l’espace. Si vous pouvez la choisir sur un nuancier, n’hésitez pas à la faire fabriquer directement dans un magasin de bricolage. Si la monochromie est le choix le moins audacieux, il est aussi le moins risqué, quitte à jouer sur un effet rayure avec du blanc, pour chasser la monotonie.
  • Le camaïeu est une alternative au monochrome, qui consiste à décliner une même couleur sur différentes tonalités, permettant ainsi de donner de l’ampleur à une pièce en conservant une certaine harmonie. Avec un maximum de trois couleurs, il est possible de créer de véritables compositions, où deux teintes supplémentaires peuvent apporter un certain dynamisme.
  • Jouer sur les contrastes consiste à habiller une même pièce de deux couleurs qui n’appartiennent pas à la même famille, quitte à ce qu’elles ne soient pas compatibles a priori. Si vous optez pour des intensités voisines, l’effet de contrastes est atténué, mais le résultat est loin d’être passe-partout.
  • S’approcher de l’équilibre dans les couleurs consiste à marier plusieurs teintes aux familles différentes, avec un maximum de trois couleurs admis comme limite raisonnable. Afin de limiter les risques, il est conseillé d’opter pour une couleur dominante à au moins 80 %, alors que la deuxième nuance se contentera de 15 % et le troisième coloris de 5 %. Ce choix est le plus audacieux et le plus difficile à maîtriser, mais le résultat est à la hauteur des espérances.

Outil pratique pour les professionnels de la décoration, la roue chromatique est une représentation circulaire des couleurs, comprenant douze segments et cinq cercles concentriques. Contrairement à une idée reçue, Isaac Newton n’est pas à l’origine de cette classification, qui est attribuée à Robert Fludd. A partir des trois couleurs primaires (jaune, rouge et bleu), la roue chromatique les décline en autant de teintes différentes, formant les grandes familles, de la plus chaude à la plus froide. Les cercles permettent de visualiser les couleurs, en identifiant les harmonies et les contrastes en un clignement d’œil. Plus une teinte est proche d’une autre, et plus elle est en harmonie, alors que plus elle s’en éloigne et plus elle est en contraste. Avec la roue chromatique sous la main, il suffit de sélectionner une dominante, à partir de laquelle il peut se construire un équilibre entre les tons.

De manière concrète, le choix des couleurs à partir d’un cercle chromatique se fait par sa simple observation. Si vous souhaitez vous amuser avec un patchwork de couleurs, il vous suffit de choisir les teintes d’un seul cercle, afin de conserver une homogénéité dans la tonalité. Ainsi aucun risque que l’une prenne le pas sur l’autre, en perturbant l’effet d’unité désiré. Afin de twister une ambiance monochrome, sélectionnez la couleur complémentaire à l’opposée de celle que vous avez choisie. En limitant votre palette à une quart de cercle, vous pourrez jouer sur une même sensation : couleurs épicées, couleurs romantiques, couleurs froides et couleurs ensoleillées. N’hésitez pas à choisir parmi cette section les coloris qui vous touchent le plus, afin de les faire correspondre à votre personnalité.

L’usage de la roue chromatique n’est pas une obligation, mais elle permet d’identifier à coup sûr les familles de couleurs, qui cohabitent sans faute de goût.

Article publié le 13 septembre 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire