Electroménager : l’innovation venue du Froid

L’engouement n’a jamais été aussi fort pour la cuisine à la maison. Multiplication des émissions de télé, des livres de recettes, des blogs, des cours de cuisine. Et même des conférences sociologiques sur la réalisation de l’individu à travers le « fait maison ». Sans parler de l’aura qui entoure désormais les chefs cuisiniers quasiment élevés au rang de stars… Conséquence directe : les Français consomment de plus en plus de produits frais. Bonne nouvelle pour eux : les nouveaux réfrigérateurs mis sur le marché en 2010 permettent d’optimiser encore davantage la conservation des aliments. Et ça, tout en étant beaucoup moins gourmands en énergie.

Grande largeur et hygiène parfaite pour le SJPD59 de Sharp
L’été c’est la saison du Froid. Plus il fait chaud, plus les constructeurs et les distributeurs se frottent les mains. Davantage sollicités, les compresseurs des vieux « frigos » rendent l’âme. C’est souvent à ce moment là que la plupart des gens s’intéressent à leur bon vieux « frigidaire ». Car le nom de cette marque, par un processus d’antonomase est passé dans le domaine public… C’est alors l’occasion pour les consommateurs de profiter des offres alléchantes qui fleurissent traditionnellement entre juin et août. L’an dernier, après trois années de baisse consécutives dues à des « étés pourris », les ventes d’appareils de froid domestique ont de nouveau progressé. Il s’est vendu 2,3 millions de réfrigérateurs en 2009. On peut les classer se classer en trois grandes catégories. Les 2 portes (35% des volumes de vente, prix moyen de vente : 391 €). Les combinés (28% des volumes de vente, prix de vente moyen : prix moyen 519 €).Les Side by Side, connus également sous le nom de réfrigérateurs américains (6% des volumes, prix de vente moyen : 1064 €).


40% des réfrigérateurs vendus sont A+

En 2010, le glissement des ventes vers les appareils les plus performants s’accentue toujours plus. Ainsi les ventes d’appareils A+ s’établissent, aujourd’hui à plus de 40% du marché des réfrigérateurs, soit un doublement en deux ans, alors que celles des appareils A baissent régulièrement. La classe A+ est en passe de devenir le nouveau standard du marché, répondant à une préoccupation croissante des consommateurs pour l’environnement. Et les performances s’améliorent encore, avec la percée que réalisent aujourd’hui les appareils A++. Si le réfrigérateur est l’appareil qui arrive en tête de la consommation électrique d’un foyer (normal, c’est aussi le seul qui est en activité en permanence), les efforts continus des industriels ont permis de réaliser des gains énergétiques considérables, et cela n’est pas prêt de s’arrêter !


Avec le No Frost, fini la corvée de dégivrage

Plus de 70 % des consommateurs européens ne font leurs courses qu’une fois par semaine. Et selon l’Ademe, un tiers des aliments frais achetés ne sont pas consommés (Ademe, 2009). Afin de réduire ce gaspillage, il apparaît donc essentiel de pouvoir garder les aliments frais plus longtemps, tout en préservant leurs qualités nutritives. Pour conserver au mieux ce que la nature nous donne de meilleur, les fabricants développent de nouvelles technologies de maintien de la fraîcheur. Pendant des années, les réfrigérateurs ont utilisé les technologies du froid statique. Inconvénient majeur : la création de givre et donc la corvée de dégivrage… La technologie du froid ventilé, également connue sous le nom de « No Frost » qui fait circuler un flux d’air dans tout les compartiments, a permis d’éliminer cela. Mais le froid ventilé a lui aussi un inconvénient : il dessèche les aliments et oblige à les mettre sous film ou dans des boîtes.


L’air humide qui circule, c’est bon pour la fraicheur des fruits et légumes

Alors, il y a une quinzaine d’années, un fabricant spécialiste du Froid a résolu le problème en lançant la technologie brevetée « BioFresh » notamment basée sur une régulation électronique très fine de la température et du taux d’hygrométrie dans différentes zones de conservation. Car les fruits et légumes en particulier se conservent plus longtemps avec fort taux d’humidité. Cette technologie a permis d’éviter la formation de givre tout en allant jusqu’à tripler le temps de conservation des aliments frais (fruits, légumes, viandes, poissons…) sans altération de leur goût, aspect, ou d’odeur par rapport à un réfrigérateur classique. Aujourd’hui, alors que ce brevet est tombé dans le domaine public, la technologie se démocratise. Elle inspire les nouveautés 2010 de la plupart des marques présentes sur ce marché du Froid.


Des ions positifs et négatifs pour tuer microbes, moisissures et bactéries

Sur certains modèles, on augmente encore davantage la durée de conservation avec des technologies qui désactivent les particules telles que microbes, moisissures, bactéries… Une marque a développé par exemple un système de purification active de l’air qui maintient une hygiène parfaite à l’intérieur de la cavité en désactivant les particules telles que microbes, moisissures, bactéries. A chaque fermeture des portes, ce générateur d’ions positifs et négatifs (créés à partir de molécules d’eau et d’oxygène) se déclenche. Lorsque les ions rencontrent les micro-particules des moisissures (par exemple), ils s'agglutinent autour en grappe (cluster) et réagissent chimiquement avec ces dernières pour les désactiver et assainir rapidement et systématiquement l’air renouvelé dans l’habitacle. Cette action permanente freine le développement des bactéries et des moisissures. Les aliments se conservent mieux et gardent ainsi leur fraîcheur plus longtemps.


Pouvoir stocker en grand

Plus larges et plus profonds, les grands réfrigérateurs proposent de 30% à 50% de volume en plus. Pratique pour y voir plus clair, mais aussi pour préparer à l’avance de grands plats cuisinés, quand on reçoit du monde… Aujourd’hui toutes les grandes marques ont développé des gammes en format XXL, le tout en soignant particulièrement le design. Avec des appareils plus fiables, plus silencieux, l’offre s’est considérablement élargie avec le développement de modèles combinés qui flirtent avec les 300 litres de capacité, de « double-porte » de plus de 400 litres, le tout dans des largeurs ou le 70 cm gagne des parts sur l’historique 60 cm. Les fonctionnalités telles que le distributeur de glaçon, de glace pilée ou la fontaine d’eau fraîche intégrée, réservées aux modèles les plus chers il y a encore quelques années se généralisent aujourd’hui sur bon nombre d’appareils dits « cœur de gamme ».


Le distributeur d’eau à la portée de tous

Le distributeur de glaçons et d’eau fraîche est une fonction de plus en plus appréciée. Une marque japonaise se distingue en équipant ses nouveaux réfrigérateurs 2 portes d’un distributeur d’eau amovible qui se nettoie facilement et n’a besoin ni de cartouche filtrante, ni de raccordement à une arrivée d’eau extérieure. Pour se servir, il suffit d’enclencher la languette poussoir avec son verre et une fois la pression relâchée, l’eau s’arrête. Situé en haut de la porte intérieure du réfrigérateur, le réservoir horizontal a une capacité de 3 litres ou 3,5 litres selon le modèle. Avec l’ouverture la plus large du marché, 5 cm de largeur, il est facile de remplir le réservoir d’eau sans risque de renverser ou de déborder. La couleur transparente du réservoir permet de voir en un coup d’œil la quantité d’eau restante. Pour lutter contre la formation de micro-organismes dans l’eau, le réservoir a été traité avec un revêtement antibactérien.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le réfrigérateur domestique qui a débarqué dans les foyers il y plus d’un siècle et qui équipe aujourd’hui 99,5% des foyers est loin d’avoir terminé son évolution. Certains modèles intègrent même des cadres photos numériques voire des téléviseurs à écrans plats. Et l’avenir nous promet même des appareils intelligents connectés à Internet via le réseau électrique qui consommeront encore moins qu’aujourd’hui.

En savoir plus : www.neomag.fr
Article publié le 8 septembre 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.