Jean Boggio, un designer de porcelaine chinoise

Prenez un de nos designers français les plus doués de sa génération, formé chez dans les plus grandes maisons du luxe françaises ; faites-lui rencontrer un des plus importants producteurs de porcelaine chinoise et vous partez pour un voyage qui vous ramène à la dynastie des Han à l’Est de la Chine.

Jean Boggio nous ouvre les portes de son monde imaginaire

C’est à cette époque que l’on découvre les premières véritables porcelaines, une combinaison de plusieurs ingrédients mais surtout la température de cuisson entre 1260° et 1300° centigrade.

La matière essentielle est le kaolin, que l’on découvre en France au XVIIIème siècle, dit aussi siècle des lumières. Madame de Pompadour en est l’ambassadrice. C’est en 1740 que la manufacture voit le jour dans un premier temps à Vincennes. En 1756 elle déménage à Sèvres, à quelques mètres de son château et sur la route de Versailles, une halte obligatoire pour la cour du roi Louis XV.   

Jean Boggio est difficile à définir : il transpire le luxe et le raffinement et vit à 2000% ses passions ! C’est à Lyon qu’il installe son premier atelier de joaillerie en 1984. Grand revirement en 1990, où il découvre l’art de la table après avoir participé au salon Maison & Objet sur Scènes d’intérieur, toutes les grandes maisons font appel à sa création : Daum, Baccarat, Saint Louis, Raynaud et bien d’autres …. Mais voilà qu’en 2006, il est approché par le magnat Taïwanais de la porcelaine chinoise, Franz Chen, budget "no limit", objectif créer un mélange haut de gamme autour du passé et du futur.  De cette rencontre est né la première marque haut de gamme qui mélange le savoir-faire taiwanais et la French Touch : « Jean Boggio for Franz ».

Depuis ce deal, Jean Boggio expose ses créations dans les plus grands salons internationaux de la décoration, dont « Ambiente » de Francfort.  En 2011, Jean Boggio transforme ce vieux poème chinois en réalité : "Dans le ciel, il y le paradis et sur la terre, il y a Hangzhou". Il y crée dans l’hôtel du Dragon, un étage entièrement imprégné de cet art ancestral pour l’éternité. Un doux mélange recomposé sur la partie Scènes d’intérieur du dernier salon réservé aux professionnels M&O de septembre.

Entrez à travers la galerie de photos dans ce monde de l’Empire du Milieu. Jean y a conçu un monde de petits personnages qui circulent dans une jungle aux multi-couleurs, des jarres avec des éléphants, animal  symbolique pour les chinois et des pagodes. Dès l’entrée, vous traverserez un mur de porcelaine aux couleurs tomates, de part et d’autre deux meubles intérieurs rouge vif et recouvert de porcelaine noire et deux lances.

Le soir dans la jungle noir les lumières vous protègent
Afficher la galerie
Le soir dans la jungle noir les lumières vous protègent
©Francis Van de Walle


Un décor d’un hôtel unique, car tout y est pensé autour de la porcelaine et du rendu de ses couleurs qui traversent les abat-jour ou les voilages du lit à baldaquin. Jean Boggio aurait eu sa place à la cour de Versailles, à une époque où les échanges culturels étaient aux balbutiements de la mondialisation.

Prochain rendez-vous, l’anniversaire de la création de Taiwan, 100 ans et un avenir plein d’espoirs. Happy Birthday !

Article publié le 22 septembre 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.