Lumière sur la luminothérapie

La lumière est essentielle au maintien de notre rythme biologique. Si l’été nous recevons de 10 000 à 100 000 lux, l’hiver ne nous en fournit pas assez, avec seulement 1 500 lux par jour. Tour d’horizon des appareils de luminothérapie, qui aident à lutter contre le manque de lumière.

La lampe Philips Eveil Lumière augmente progressivement d'intensité lumineuse, pour un réveil en douceur. L'atténuation régulière de la lumière et du son le soir vous assure un endormissement rapide.
Voir plus : lampe

Troubles du sommeil le soir, endormissement pendant la journée, problèmes de concentration… notre rythme biologique est tributaire de la puissance lumineuse. Trop de lumière et on ne s’endort pas, trop peu et on ne fait que ça ! Plusieurs appareils existent pour pallier aux inconvénients du blues de l’hiver.

Le simulateur d’aube 300 Lumie possède 4 cycles réveil/sommeil, de 15, 30, 60 et 90 minutes. La radio est intégrée. 235 € chez Nature&Découvertes.
Afficher la galerie
Le simulateur d’aube 300 Lumie possède 4 cycles réveil/sommeil, de 15, 30, 60 et 90 minutes. La radio est intégrée. 235 € chez Nature&Découvertes.
©DR

Qu’est ce que la luminothérapie ?

La lumière influe sur la quantité de mélatonine présente dans notre sang. Souvent appelée « hormone du sommeil », cette substance est sécrétée par la glande pinéale du cerveau, lorsque la proportion de lumière absorbée pas les yeux est insuffisante. Le lux, unité de mesure de l'éclairement lumineux, caractérise donc ici le flux de lumière reçu par les yeux.

En hiver, les jours raccourcissent et la luminosité est plus faible qu’à la saison chaude. En intérieur, nous ne recevons parfois que 500 lux par jour ! Pour éviter la déprime, essayez la luminothérapie, qui aide à pallier au manque de lumière en nous fournissant les lux manquants. Une lampe vraiment efficace possède une puissance d’au moins 10 000 lux. Vérifiez avant l’achat que le produit comporte bien un marquage CE. Dès l’automne, entamez vos séances quotidiennes de luminothérapie, en plaçant votre visage au moins 30 minutes sous la lampe, le matin de préférence. Deux semaines suffisent pour voir les effets positifs sur votre rythme biologique.

Les 20 niveaux d'intensité lumineuse de ce simulateur d'aube Philips vous permettent de l'utiliser comme lampe de chevet.
Afficher la galerie
Les 20 niveaux d'intensité lumineuse de ce simulateur d'aube Philips vous permettent de l'utiliser comme lampe de chevet.
©DR

Un réveil tout en douceur

Plutôt que de se réveiller brusquement, et fatalement de mauvaise humeur, préférez sortir du sommeil, et de votre lit, en douceur. Les simulateurs d’aube diffusent une lumière d’abord faible, puis de plus en plus intense, pendant une durée préprogrammée, et ce jusqu’à ce que votre alarme sonne. Ces lampes agissent à la façon d’un lever de soleil ; la lumière progressive envoie un signal à votre cerveau. La production de mélatonine est alors réduite, tandis que celle de cortisol, autre hormone qui régule le rythme biologique, augmente graduellement. Ainsi, vous êtes peu à peu conscient, et le réveil est bien plus agréable.

Si vous avez du mal à vous endormir, certains simulateurs d’aube peuvent être programmés sur un cycle complet jour/nuit. Une fonction simulant un coucher de soleil s’ajoute alors à l’aube, pour un endormissement facilité le soir. L’intensité de la lumière diminue petit à petit, vous aidant à vous détendre, et à vous endormir.

Sachez que ces lampes sont également recommandées pour ajuster le rythme biologique des enfants.

Medisana est une lampe de luminothérapie d'une puissance de 10 000 lux à 30 cm. 149 € chez Greenweez.
Afficher la galerie
Medisana est une lampe de luminothérapie d'une puissance de 10 000 lux à 30 cm. 149 € chez Greenweez.
©DR

Article publié le 17 mai 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire