Décorer son espace de vie à la Gustav Klimt

Invasion des nuances vives et présence de la couleur dorée dans la maison, l’esprit de Gustav Klimt tend à imprégner le mobilier du sol au plafond, où le motif décoratif renvoi à un exotisme fantasmé.

D’une fabrication artisanale, ce luminaire en verre de Bistanclak pour A Little Market représente « l’Arbre de la Vie » de Klimt sur un fond pourpre, que permet de mettre en valeur la lumière lorsqu’elle est allumée.

Un artiste controversé entre tradition et modernisme

Chef de fil du mouvement Art nouveau autrichien, Gustav Klimt voit le jour en 1862 à Baumgarten dans une famille de sept enfants. Après des études à l’Ecole des Arts Décoratifs de Vienne, il entre comme élève auprès du peintre Ferdinand Laufberger. Il commence sa carrière comme décorateur dans l’équipe de Hans Makart, en réalisant notamment les pendentifs du grand escalier du Kunsthistorisches Museum, qui assurent alors sa réputation. En 1883, il se lance dans l’aventure de la création de son propre studio avec son frère Ernst et un ami, où son style s’affirme peu à peu malgré des fresques encore empruntes d’un style néo-classique. Inspiré par les estampes japonaises et le symbolisme, il amorce sa rupture avec l’académisme, motivé par un puissant désir de nouveautés, dans l’optique de sortir les arts d’un certain « obscurantisme ». A la fin du XIXème siècle, le peintre se lance dans le détournement de sujets classique sur le mode de l’ironie, ce qui provoque un vent de contestation, jugeant ses œuvres furieusement érotiques et licencieuses.

Conçu par Sophie Briand, ce paravent « Hommage à Klimt » est une pièce unique. Sur fond de panneau de bois MDF, la composition est réalisée en peinture, glacis et feuille de cuivre, faisant la part belle aux couleurs chaudes.
Afficher la galerie
Conçu par Sophie Briand, ce paravent « Hommage à Klimt » est une pièce unique. Sur fond de panneau de bois MDF, la composition est réalisée en peinture, glacis et feuille de cuivre, faisant la part belle aux couleurs chaudes.
©DR

Après sa période « dorée » où il crée son fameux « Baiser », il se tourne vers une peinture plus intimiste et stylisée, en conservant un goût pour l’ornement et les couleurs vives. Après sa mort en 1918 d’une attaque d’apoplexie, Gustav Klimt laisse derrière lui plus de 230 tableaux, principalement de paysages et portraits. Il se distingue par un souci du détail, qui le pousse à enrichir ses tableaux d’une richesse dans le décor d’ornements. Même ses portraits tendent à présenter un fond puissamment coloré, où la profusion d’élément crée une véritable composition dynamique. Si son œuvre présente une couleur vivifiante, le doré reste une dominante dans la palette du peintre, apportant une touche d’éclat. Inspiré par la gente féminine, l’un de ses thèmes de prédilection n’est autre que la femme fatale à l’aura dominatrice. Avec une certaine théâtralité, son œuvre se trouve toujours à la limite entre plusieurs écoles, où le naturalisme se confond avec le symbolisme, l’abstrait avec le figuratif.

Associée à la Cow Parade, cette statuette en résine d’Arteum est un concentré des motifs décoratifs présent dans l’œuvre foisonnante de Klimt. Avec une prédominance pour le doré, la vache se pare de champs de fleurs stylisés ou de compositions géométriques.
Afficher la galerie
Associée à la Cow Parade, cette statuette en résine d’Arteum est un concentré des motifs décoratifs présent dans l’œuvre foisonnante de Klimt. Avec une prédominance pour le doré, la vache se pare de champs de fleurs stylisés ou de compositions géométriques.
©DR

Un intérieur, où l’exotisme tend vers l’érotisme

Comme Gustav Klimt n’hésite pas à chercher l’inspiration dans de nombreuses sources, décorer son intérieur à l’image de son œuvre peut se faire selon différents angles. Du fait que ses peintures sont abondamment utilisées comme motif décoratif, vous trouverez en un rien de temps toute une série d’éléments pour décorer votre maison, du vase au lustre en passant par le paravent. La force de l’œuvre de Gustav Klimt n’est pas le résultat de simples compositions. En effet, il se caractérise par un choix de thèmes sulfureux, où le traditionnel se teinte d’un érotisme toujours à fleur de peau. Illustré par le célèbre « Baiser », le thème de l’amour donne à procurer une sensation de chaleur à un intérieur un peu trop froid, en atténuant son caractère trop classique. La femme y occupe une place centrale, où le corps tend à se fondre avec un décor foisonnant, ce qui rend d’autant plus réelle la représentation. Ce type de représentation tend à apporter de la douceur, avec une certaine sérénité immuable dans la forme des courbes. Créant une atmosphère de tension, l’œuvre de Klimt prend tout son sens dans un intérieur, en attirant le regard grâce à la fascination qu’elle suscite.

Sur une structure de fauteuil ancien, Caramel12 pour A Little Market appose un tissu noir pour le siège, répondant au motif du dossier. Cette figuration de la « Danaé » de Klimt apporte une petite touche d’érotisme discret.
Afficher la galerie
Sur une structure de fauteuil ancien, Caramel12 pour A Little Market appose un tissu noir pour le siège, répondant au motif du dossier. Cette figuration de la « Danaé » de Klimt apporte une petite touche d’érotisme discret.
©Créateur Caramel12 pour A Little Market

Entre style oriental et style japonisant, l’accent est mis sur le caractère exotique du mobilier, où la richesse de l’ornement laisse la part belle à l’omniprésence du doré. Cette touche de couleur est une évocation à son matériau précieux, qui donne une impression de luxe chaleureux, où la lumière apporte une touche d’éclat à une pièce. Du salon à la chambre, le doré se prêt à toutes les possibilités, s’associant à des tonalités naturelles pour un contraste saisissant. La sensation de chaleur peut être décuplée avec une association de rouge ou d’orange, alors que le noir ou le violet lui donne plus de sobriété. Sur un mur ou sur un meuble, sa puissance permet de créer une ambiance festive pleine de raffinement et d’élégance. Si vous avez l’audace d’un intérieur revêtu d’un total look doré, les moins aventureux préférons l’apporter par petites touches, au risque de tomber dans la faute de goût. Si l’or vous paraît être une nuance trop pompeuse, préférez-lui des couleurs vives, en privilégiant les rouges, les verts ou les bruns.

A défaut d’évasion sur votre lieu de travail, cette tasse en porcelaine Könitz de Muse et Home permet de prendre sa pause au milieu d’un champ de fleurs, qui reprend le « Jardin de ferme » de Klimt.
Afficher la galerie
A défaut d’évasion sur votre lieu de travail, cette tasse en porcelaine Könitz de Muse et Home permet de prendre sa pause au milieu d’un champ de fleurs, qui reprend le « Jardin de ferme » de Klimt.
©DR

S’inspirer de Gustav Klimt permet de conserver un intérieur classique, en le dynamisant par des éléments aux symboles forts. Les couleurs se font chatoyantes à l’image du dorée, qui invite à un voyage des sens entre fantasme et exotisme.

www.arteum.com
www.designer-sophiebriand.fr
www.muse-et-home.com
www.alittlemarket.com
www.mug-shop.com

Inspirée par « l’Arbre de la Vie » de Klimt, cette théière de Muse et Home s’adapte sur un socle, servant de tasse dans un esprit modulaire. Idéal pour les petits déjeuners, elle permet un gain de place non négligeable sur le plateau ou dans la cuisine.
Afficher la galerie
Inspirée par « l’Arbre de la Vie » de Klimt, cette théière de Muse et Home s’adapte sur un socle, servant de tasse dans un esprit modulaire. Idéal pour les petits déjeuners, elle permet un gain de place non négligeable sur le plateau ou dans la cuisine.
©DR

Article publié le 1 septembre 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire