Les pieuvres et les méduses s’exposent dans la décoration

Afficher toute la galerie photos

Auréolées du mystère des fonds marins, les pieuvres et les méduses ne se contentent plus des eaux froides océaniques, en investissant de leurs membranes tentaculaires l’univers de la décoration.

Photo : 21 / 21
Composée de bandes de polyphane fixées par aimantation sur une plaque, la suspension « Méduse » d’Anne-Pierre Malval est conçue dans une démarche écologique, avec un total de 150 fibres optiques.

Composée de bandes de polyphane fixées par aimantation sur une plaque, la suspension « Méduse » d’Anne-Pierre Malval est conçue dans une démarche écologique, avec un total de 150 fibres optiques.

©DR