Jean-François Lesage : le nouveau conteur de nos maisons au travers de la broderie

Briller, scintiller comme une nuit pleine d’étoiles, des broderies bijoux, de la couleur… c’est le ton que Jean-François Lesage a voulu donner à sa collection hivernale 2009/2010, à découvrir à la boutique rue des Saint-Pères à Paris.

Jean-François Lesage, brodeur
Voir plus : broderie, coussin de sol
« Pour cet hiver, je voulais des couleurs qui réveillent l’ennui, des clins d’œil raffinés où la broderie se voit, se pare d’or et d’argent, de pierres, de perles, de lumières et de fils » confie Jean-François Lesage. Au travers de ses envies exprimées que l’on va découvrir sur les cousins, les rideaux ou encore les plaids, on retrouve l’enthousiasme, la passion, l’espièglerie et l’ouverture d’esprit de Jean-François Lesage. Ce dernier aime parcourir au travers de la broderie d’ameublement toutes les époques mais aussi les continents.

La boutique rue des Saint Pères, un lieu d’échange et de partage autour de la broderie

Jean-François Lesage aime plus que tout partager avec les autres, ce qu’il fait très bien en communiquant sa joie d’imaginer, d’inventer, et de réinventer des histoires, des contes au travers de la broderie. C’est cet amour pour cet artisanat qu’il a eu envie d’échanger avec le grand public en ouvrant cette boutique. « Faire mieux connaître ce métier à ces gens qui aiment l’idée que sur le tissu il y ait une intervention manuelle » explique t-il.

La broderie, un métier d’artisanat qu’il est important de perdurer. On se rend compte que les gens continuent à vivre avec des envies poétiques, qu’ils recherchent encore et toujours de se raconter, de raconter aux autres et de partager des histoires. Comme Jean-François aime à le rappeler, il ne faut pas enfermer la broderie, « je me bats pour un échange profond et qu’il soit intégrer dans la modernité ».


La broderie, la parfaite antidote face au monde contemporain

D’ailleurs Jean-François nous livre « Le temps est devenu le maître mot des relations entre les hommes. Nos maîtres brodeurs le fixent jour après jour, tout au long de leur vie. Ce sont des sages, proches de Dieu, qui ont su apprivoiser le temps et s’en faire un allié. Ensemble, sans compter, ils en déroulent le fil pour le nouer, le tresser, le travailler. Le temps les fait sourire ! J’aimerais être comme eux…. »

Ce dernier porte un immense respect tant pour la broderie que ses brodeurs. « Je ne brode pas par humilité des gens qui le font mieux, d’autant que je suis trop respectueux du génie manuel. Leur geste est très précis et je ne m’y risquerais pas» avoue t-il. Quand on l’écoute, la broderie à la main est une histoire racontée sous forme dessinée livrant d’importants états d’âme. D’ailleurs, sans émotion, il n’y a rien sur le tissu. Le challenge est d’arriver à une bonne communication entre le brodeur et le créateur. Mais avant il s’agit d’avoir une excellente équipe qui décode, capte les histoires et de voir comme elles seront interprétées sur le tissu, un prétexte à échanger des sentiments.


Le respect humain, la règle d’or de la maison JF Lesage

Cette broderie rime avec le beau comme l’avenir tisse un lien avec le passé. Sans une dimension humaine, une confiance en ces brodeurs, la maison Jean-François Lesage ne pourrait livrer de telles merveilles. Dans cette maison, il y a un état d’esprit auquel Jean-François attache beaucoup d’importance et ce sont les brodeurs qui travaillent pour lui en Inde. « On demande beaucoup à un artisan, il faut donc aussi lui donner » raconte t-il. Il est aussi soucieux de la transmission de cet art.

Aujourd’hui l’entreprise Vastrakala, qu’il dirige avec Patrick Savouret et deux associés indiens à Madras, compte 155 brodeurs. Il réalise chaque année entre 250 000 et 300 000 heures de broderie. Chaque commande est unique, mais suit un rituel immuable, à savoir : on dessine l’œuvre au crayon sur un calque, qui sera ensuite perforé et déposé sur le tissu. Une poudre de craie, mélangée à de la gomme arabique et un fixateur à base d’alcool sera appliqué sur le calque. Ce rituel millénaire ne souffre aucune défaillance. « Un brodeur brode entre 2 à 5 centimètres carrés par heure selon les matériaux employés ».


L’Inde et Jean-François

Quand il a foulé pour la première fois ses pas en Inde, il s’est senti chez lui. Sa première image est celle d’un homme en turban de couleurs avec des yeux injectés. Là, Jean-François raconte qu’il a eu l’impression de rentrer chez lui ; ce fut alors un choc émotionnel, une évidence. Il reviendra à Bénarès dans les années 90, époque où il rencontre des brodeurs indiens. Il entretient une relation quasi fusionnelle avec ce pays. Il confie que le point qui rallie l’Inde et la broderie serait la méditation. Une des raisons qui l’ont peut-être incité à réintégrer la dynastie Lesage, tout en ouvrant un nouveau chapitre à cette saga familiale qui perdure…


Cinq commandes mémorables dans l’histoire de Vastrakala

La première est la réplique à l'identique d'un décor d'origine de l'Opéra Garnier de Monte-Carlo. «Nous avons refait le bandeau du rideau de scène, les lambrequins de la loge princière et des loges latérales, d'après une photo ancienne, et ce, dans un délai de six semaines !», raconte Jean-François.

Puis ce sera la restauration de la chambre du roi, à Vaux-le-Vicomte, et celle du lit à baldaquin de Mme Fouquet (rideau, tête de lit) avec des fils teintés de 64 couleurs différentes. Hubert de Givenchy, conseiller auprès des Voguë, sera « bluffé » par l'excellence du travail des brodeurs tamils. Il y aura aussi la chambre de Jeanne Lanvin (murs brodés, rideaux, radiateurs et bouchons de radiateurs) au musée des Arts Décoratifs et enfin le Louvre donne son accord pour réparer la partie brodée de la couronne de Louis XV, avant la réalisation d'une immense tenture brodée de 17 000 cristaux pour l'entrée d'un palace marocain.

On écouterait pendant des heures Jean-François Lesage nous raconter toutes ces fabuleuses histoires de tissus, de broderie….Comme tout passionné, il vous communique la sienne !

Boutique Jean-François Lesage
7 bis, rue des Saints-Pères 75006 Paris

Tel:01 58 62 41 36
Horaires d'ouvertures : Lundi de 14h à 19h, mardi au vendredi de 10h30 à 13h et de 14h à 19h et samedi de 14h à 19h30
www.jeanfrancoislesage.com
Article publié le 22 janvier 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.