L’Atelier 154, un lieu hybryde, entre show-room et brocante

Fondé par Stéphane Quatresous, l’Atelier 154 propose du moblier industriel et des créations exclusives, pour que l’édition dialogue avec le design vintage.

Sans fausse note, on trouve des chevets de pensionnat, une étagère en chêne massif et une lampe industrielle ; le tout est harmonisé par des touches de rouge.
Voir plus : style industriel

Une invitation au voyage à travers une époque innovante

Passionné par les grands designers tels que Charlotte Perriand, Robert Mallet Stevens ou Florence Knoll, Stéphane Quatresous chine depuis dix ans du mobilier et des objets industriels. Dans le quartier du 11ème arrondissement à Paris, il investit de nouveaux espaces, dont une partie est dédié au jardin, et ouvre l’Atelier 154 pour y exposer ses trouvailles. Le lieu vaut le détour… Cet ancien atelier d’artisan, au parcours labyrintique, a été rénové dans son jus, murs blancs, sol en béton ciré, pour laisser la part belle au mobilier et y accueillir aussi des artistes émergents. 200 m² sont consacrés aux collections de design du XX ème, mises en scène avec soin. Si vous cherchez les grands classiques du design industriel, les casiers de rangements métalliques, la lampe Jielde, ou les chaises de Jean Prouvé, l’Atelier 154 est la bonne adresse. Mais vous trouverez aussi des pièces rares, dénichées avec exigence et rigueur, comme cette chaise de bureau des années 30 complètement ergonomique, ou cette exceptionnelle table d’architecte avec  un pied central.

Fraîchement rénové, l’Atelier 154 associe du mobilier vintage et des créations exclusives. Fauteuil original de Gerrit Rietveld (réédité chez Cassina).
Afficher la galerie
Fraîchement rénové, l’Atelier 154 associe du mobilier vintage et des créations exclusives. Fauteuil original de Gerrit Rietveld (réédité chez Cassina).
©Aurélie Cenno

Des meubles fabriquées en petite série dans la lignée des grands du design

En 2009, l’Atelier 154 a lancé ses propres éditions en métal brossé, acier oxydé et chêne massif. Autodidacte mais fin connaisseur, Stéphane Quatresous s’inspire sans complexe, des modèles originaux du design du XX ème siècle, dont il se sent si proche, pour élaborer des pièces fortes et intemporelles, la plupart réalisées sur mesure: table de repas en acier et chêne massif, desserte roulante en acier. Il suggère en plus un service de finition à la carte pour les couleurs et les patines. Entre galerie d’art, show-room et atelier (on répare aussi les pièces vintage!), l’Atelier 154 est révélateur de la tendance du concept store, où l’on se sent un peu comme chez soi, un salon nous accueille, un bout de jardin nous inspire, un mur badigeonné nous surprend et Stéphane, bienveillant, est à l’écoute de ses clients et sait répondre à leurs attentes.

Le mur inachevé peint en noir prend des airs de toile peinte. Il crée un coin salon, et fait partie de l’atmosphère de l’atelier.
Afficher la galerie
Le mur inachevé peint en noir prend des airs de toile peinte. Il crée un coin salon, et fait partie de l’atmosphère de l’atelier.
©Aurélie Cenno

ATELIER154
14/16, rue Neuve Popincourt 75011 Paris.
Tél: 06 62 32 79 06
www.atelier154.com

ATELIER 154bis 
34, rue Neuve Popincourt
75011 Paris

LE PRINTEMPS HAUSSMANN 
64, bd Haussmann
75009 Paris

Cassina : www.cassina.com
Knoll : www.knoll.com

Devant la verrière de l’atelier donnant sur la cour, un coin bureau est installé avec des casiers industriels patinés, un bureau des années 50 et une chaise signée Jean Prouvé.
Afficher la galerie
Devant la verrière de l’atelier donnant sur la cour, un coin bureau est installé avec des casiers industriels patinés, un bureau des années 50 et une chaise signée Jean Prouvé.
©Aurélie Cenno

Le bois et le métal sont les matériaux de prédilection de l’atelier. Chaise en bois chinée et chaise en métal (Harry Bertoia pour Knoll).
Afficher la galerie
Le bois et le métal sont les matériaux de prédilection de l’atelier. Chaise en bois chinée et chaise en métal (Harry Bertoia pour Knoll).
©Aurélie Cenno

Article publié le 25 octobre 2013

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire