Les meubles bijoux d’Ado Chale

Cet ovni belge de la décoration réalise des meubles sculpturaux aux formes organiques nappés de minéraux et matériaux naturels ou forgés dans le métal. Un trésor de formes primitives et une véritable magie de matières !

Plateaux de table en lapis lazuli, turquoise et malachite. Création Ado Chale, 1973/74.
Voir plus : table, table basse

Un parcours atypique

Ses ateliers sont installés depuis 2007 dans les écuries de l’Hôtel Solvay, une des constructions emblématiques et bruxelloises de l’architecte Victor Horta. Né Adolphe Pelsener, Ado Chale est un créateur autodidacte, designer malgré lui, qui se considère comme un artisan de la matière. Son savoir-faire, il l’a acquis au contact de la forge avant de travailler dans un atelier de tôlerie publicitaire. Et c’est en Allemagne, à la fin des années 1950, qu’il découvre la minéralogie qui sera à base de ses créations de meubles recouverts de mosaïques de pierres semi-précieuses. En 1962, avec l’aide de son épouse Huguette Schaal, il ouvre une première galerie à Bruxelles où il expose notamment ses premiers plateaux de table en ciment incrustés de petites marcassites glanées aux pieds des falaises du nord de la France. Et Ado Pelsener devient Ado Chale en référence au nom de famille de sa femme…

Ado Chale derrière la table monolithique Galaxy en aluminium moulé avec piètement intégrant des boules recouvertes de mosaïque.
Afficher la galerie
Ado Chale derrière la table monolithique Galaxy en aluminium moulé avec piètement intégrant des boules recouvertes de mosaïque.
©Didier Delmas

Naissance d’un style inimitable

A la fin des années 1960, Ado Chale se met à voyager à la recherche de nouveaux matériaux: Arizona, Inde, Afghanistan, Pakistan, Madagascar ou simplement en France... il voyage aux 4 coins du monde et déniche dans des ateliers et des usines des stocks de pierres et matières débitées en petits morceaux.  Avec ces trésors, il dessine des mosaïques assembles à l’aide d’une résine époxy, qui durcit comme de la pierre et qu’il polit au diamant pour obtenir un aspect brillant. La résine epoxy, matière nouvelle à l’époque, lui permet de fabriquer de grands plateaux aux surfaces lisses et fonctionnelles. Tranches de bois de séquoia fossilisé et poli au diamant, verte malachite, agate calcédoine aux nuances bleues et grises, cornaline orangée, rhodochrosite aux nuances de roses, bleu profond et lumineux du lapis lazuli, jade, hématite, œil de tigre, jaspe, turquoise ou améthyste… ses créations d’artiste subliment les merveilleuses couleurs des pierres semi-précieuses. Il utilise aussi d’autres matières naturelles comme les boutons de nacre, d’os ou des grains de poivre toujours retravaillés en mosaïque et compositions denses. Et il façonne aussi le bronze ou l’aluminium pour créer des tables aux formes organiques comme son modèle iconique “Goutte d’eau” decliné en plusieurs formats. Les plateaux en fonte d’aluminium coulés à chaud durcissent dans un moule et dessinent des formes aléatoires… 

Meuble boule recouvert d’un appareillage de petits morceaux de schiste (ardoise provenant de Belgique). Création Ado Chale en 1973.
Afficher la galerie
Meuble boule recouvert d’un appareillage de petits morceaux de schiste (ardoise provenant de Belgique). Création Ado Chale en 1973.
©Gilles Hermann

Son actualité

A 90 ans, Ado Chale a atteint, grâce à sa singularité, une renommée internationale.  Depuis la fin des années 1990, les prix de ses créations et pièces uniques en salle des ventes n’ont pas cessé de grimper. L’été dernier, une exposition retrospective lui a été consacré au musée Bozar de Bruxelles et une monographie sur son travail a été publiée aux éditions Aparté.

Contact : Ado Chale
36, rue de Lens
1050 Ixelles- Bruxelles
Belgique
Tél. : 0032(0)2  647 82 54
www.adochale.com

Façade actuelle de l’atelier d’Ado Chale, 36 rue de Lens à Bruxelles avec un clin d’œil à Magritte.
Afficher la galerie
Façade actuelle de l’atelier d’Ado Chale, 36 rue de Lens à Bruxelles avec un clin d’œil à Magritte.
©Didier Delmas

A gauche, plateau de table « Cible » avec décor en lamelles d’os. A droite, plateau de table avec mosaïque de cabochons de turquoise. Créations Ado Chale en 2011.
Afficher la galerie
A gauche, plateau de table « Cible » avec décor en lamelles d’os. A droite, plateau de table avec mosaïque de cabochons de turquoise. Créations Ado Chale en 2011.
©Ado Chale

Gros plan sur les tables « Goutte d’eau » en fonte de bronze et d’aluminium. Création Ado Chale en 1971. Ce modèle était autrefois appelé « Soleil Maya » en hommage à l’art précolombien très apprécié par Ado Chale. Sphère en cristal de roche. Création Ado Chale en 1971.
Afficher la galerie
Gros plan sur les tables « Goutte d’eau » en fonte de bronze et d’aluminium. Création Ado Chale en 1971. Ce modèle était autrefois appelé « Soleil Maya » en hommage à l’art précolombien très apprécié par Ado Chale. Sphère en cristal de roche. Création Ado Chale en 1971.
©Gilles van den Abeele et Jean-François Jausaud

Tables Joséphine en bronze et aluminium moulé, créées en 2013, en hommage à la mère d’Ado Chale. Première édition limitée de 50 pièces.
Afficher la galerie
Tables Joséphine en bronze et aluminium moulé, créées en 2013, en hommage à la mère d’Ado Chale. Première édition limitée de 50 pièces.
©Jean-François Jaussaud

Lors de l’exposition bruxelloise à Bozar, organisée du 18 août au 24 septembre 2017, trois plateaux de table : devant, table « Cible » avec décor central en os créée, en 2011, à gauche, table « Mosaïque » en lapis lazuli, créée en 2008, et à droite, table « Lunaire » en aluminium moulé, création Chale Collection en 2008.
Afficher la galerie
Lors de l’exposition bruxelloise à Bozar, organisée du 18 août au 24 septembre 2017, trois plateaux de table : devant, table « Cible » avec décor central en os créée, en 2011, à gauche, table « Mosaïque » en lapis lazuli, créée en 2008, et à droite, table « Lunaire » en aluminium moulé, création Chale Collection en 2008.
©Agnès Zamboni

Présenté lors de l’exposition bruxelloise à Bozar, organisée du 18 août au 24 septembre 2017, fauteuil en arc de cercle « Diabolo » avec structure en bois recouvert d’une mosaïque d’os, assise et dossier recouvert de peau d’antilope, création Chale Collection en 1980.
Afficher la galerie
Présenté lors de l’exposition bruxelloise à Bozar, organisée du 18 août au 24 septembre 2017, fauteuil en arc de cercle « Diabolo » avec structure en bois recouvert d’une mosaïque d’os, assise et dossier recouvert de peau d’antilope, création Chale Collection en 1980.
©Agnès Zamboni

Présentées lors de l’exposition bruxelloise à Bozar, organisée du 18 août au 24 septembre 2017, table avec plateau en bois pétrifié d’Arizona, âgés de 225 ans, création en 1975. A la verticale, table « A ciel ouvert » avec plateau en fonte de bronze, création Chale Collection en 1972.
Afficher la galerie
Présentées lors de l’exposition bruxelloise à Bozar, organisée du 18 août au 24 septembre 2017, table avec plateau en bois pétrifié d’Arizona, âgés de 225 ans, création en 1975. A la verticale, table « A ciel ouvert » avec plateau en fonte de bronze, création Chale Collection en 1972.
©Agnès Zamboni

Présentés lors de l’exposition bruxelloise à Bozar, organisée du 18 août au 24 septembre 2017, deux plateaux de table en mosaïque d’os et jaspe rouge, création années 1990. Devant, banquette avec structure en bois recouvert d’une mosaïque de lamelles d’os et intérieur gainé de peau d’antilope, création Chale Collection en 1972. A droite, meuble bar recouvert d’une mosaïque de touches de piano en ivoire, création Chale Collection en 1983.
Afficher la galerie
Présentés lors de l’exposition bruxelloise à Bozar, organisée du 18 août au 24 septembre 2017, deux plateaux de table en mosaïque d’os et jaspe rouge, création années 1990. Devant, banquette avec structure en bois recouvert d’une mosaïque de lamelles d’os et intérieur gainé de peau d’antilope, création Chale Collection en 1972. A droite, meuble bar recouvert d’une mosaïque de touches de piano en ivoire, création Chale Collection en 1983.
©Agnès Zamboni

Présentées lors de l’exposition bruxelloise à Bozar, organisée du 18 août au 24 septembre 2017, table en agate cornaline rouge orangé, création Chale Collection en 1990 et modèle serti d’aluminium avec mosaïque en onyx noir, création Chale Collection en 1971. Au sol, coupe « Brasero » en fer forgé, création Chale collection en 1970.
Afficher la galerie
Présentées lors de l’exposition bruxelloise à Bozar, organisée du 18 août au 24 septembre 2017, table en agate cornaline rouge orangé, création Chale Collection en 1990 et modèle serti d’aluminium avec mosaïque en onyx noir, création Chale Collection en 1971. Au sol, coupe « Brasero » en fer forgé, création Chale collection en 1970.
©Agnès Zamboni

A gauche, paire de tables basses sur base sertie de bronze avec plateaux en mosaïque en jade nephrite. Création Chale Collection en 1970. A droite, table d’appoint et guéridon avec support « Biomorphique » et plateau « Lunaire » en fonte d’aluminium, création Chale Collection 1975 et 2008.
Afficher la galerie
A gauche, paire de tables basses sur base sertie de bronze avec plateaux en mosaïque en jade nephrite. Création Chale Collection en 1970. A droite, table d’appoint et guéridon avec support « Biomorphique » et plateau « Lunaire » en fonte d’aluminium, création Chale Collection 1975 et 2008.
©Agnès Zamboni

Coupe en fonte de bronze sur plateau de table en mosaïque d’hématite, création Ado Chale.
Afficher la galerie
Coupe en fonte de bronze sur plateau de table en mosaïque d’hématite, création Ado Chale.
©Gilles van den Abeele

Article publié le 28 juillet 2018

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire