La maison Taillardat revisite le Siècle des Lumières

La maison Taillardat crée et fabrique du mobilier haut de gamme inspiré du XVIIIe siècle. Les collectionneurs et les amateurs du mobilier d’art à la Française en sont très admiratifs.

Commode Bérengère
Voir plus : mobilier de salon, style
Quoi de plus élégant et gracieux que d’avoir dans son salon une belle commode datant du XVIIIe siècle. Un mobilier qui fit jadis l’éclat d’une puissance royale pré-révolutionnaire mais dont les vestiges se font de plus en plus rares de nos jours.

Basée à Orléans, la maison Taillardat remet au goût du jour ce mobilier haut de gamme. Fondée en 1987, elle retrace le Siècle des Lumières à travers sa collection de meubles et de sièges.

Près de 250 pièces composent une gamme s’inspirant des styles Louis XIV, Louis XV, Louis XVI et « Directoire ». Une réelle vitrine du modèle de raffinement et de l’élégance à la Française tant par son style que par son savoir-faire est mis en œuvre dans son atelier orléanais.

A sa tête, sa fondatrice, Micheline Taillardat à qui rien ne prédisposait à diriger une telle entreprise, réinvente depuis plus de 20 ans un mobilier d’exception en s’inspirant des méthodes de fabrication et de dessins originaux dans l’esprit du XVIIIe siècle. Les différentes essences de bois sont ainsi méticuleusement choisies : hêtre, chêne, merisier ou acajou du Honduras. Les meubles sont fabriqués à l’ancienne (queue d’aronde, tenons, mortaises…) alors que les sculptures sont intégralement réalisées à la main sur le bois massif. Le moindre détail a sa plus grande importance.

Les teintes sont appliquées avec le plus grand soin afin d’obtenir de délicieuses nuances. Il en va de même avec les cires et patines. On obtient alors des tons vermeils, bois noir et du cuir havane qui s’adaptent à tous les bonheurs d’actualité tels que les bibliothèques, guéridons, tables de chevets, bouts de canapés, bergères et marquises. L’une des spécialités de la Maison reste la fabrication du vernis tampon qui donne aux meubles un aspect doré et ancien. Les déclinaisons sont infinies avec plus de 30 teintes principales proposées.

Aujourd’hui, une grande partie de la production est exportée à travers le monde et fait rayonner le style français grâce à un réseau de distribution international. Micheline Taillardat exporte vers quelques références en matière d’hôtels de luxe (Hôtel Ritz de Madrid, le Schlosshotel Münchausen en Allemagne et l’Hotel Santa Maria Novella de Florence…).

Et pour couronner le tout, la Maison Taillardat est entrée dans le monde du 7e Art en 2005 en réalisant le mobilier des décors du film « Marie-Antoinette » réalisé par Sophia Coppola. Ce mobilier est éternel…

Showroom Maison Taillardat
44, avenue Marceau
75008 Paris
Tel. 01 47 20 17 12
Article publié le 27 décembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

  • Design Hongrois

    Design Hongrois

    Découverte des meubles d’exception du designer Làzlo Szikszai chez « Design...

  • Fly voit grand !

    Fly voit grand !

    La chaîne Fly présente en avant première sa prochaine collection de mobilier et...

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.