La chasse au trophée animalier est ouverte

Afficher toute la galerie photos

Ne vous donnez plus la peine de faire sonner le tayot au cor de chasse, le trophée revoit son image trop longtemps décriée, en proposant d’orner sa maison d’animaux en peluche ou en papier mâché.

Photo : 15 / 21
Conçu par Jeroen Wesselink, le trophée « My Deer » n’est pas qu’un ornement mural. Lorsqu’il est détaché de son mur, l’animal se pose la tête en bas, afin de servir de siège d’appoint.

Conçu par Jeroen Wesselink, le trophée « My Deer » n’est pas qu’un ornement mural. Lorsqu’il est détaché de son mur, l’animal se pose la tête en bas, afin de servir de siège d’appoint.

©DR