La chasse au trophée animalier est ouverte

Afficher toute la galerie photos

Ne vous donnez plus la peine de faire sonner le tayot au cor de chasse, le trophée revoit son image trop longtemps décriée, en proposant d’orner sa maison d’animaux en peluche ou en papier mâché.

Photo : 2 / 21
Dans une recherche d’équilibre entre la beauté de la nature et l’intervention de l’homme, Rachel Denny utilise des lainages tricotés de toutes sortes de matière, de câbles au cachemire. Son trophée « Spring Ram » joue sur une certaine dépersonnalisation de l’animal.

Dans une recherche d’équilibre entre la beauté de la nature et l’intervention de l’homme, Rachel Denny utilise des lainages tricotés de toutes sortes de matière, de câbles au cachemire. Son trophée « Spring Ram » joue sur une certaine dépersonnalisation de l’animal.

©DR