Portrait chinois : le regard d’Emmanuel Perrotin

Le Centre Georges Pompidou offre à Jean-Michel Othoniel jusqu’au 2 mai 2011, une rétrospective depuis 1987 jusqu’à nos jours : My Way. C’est Emmanuel Perrotin, galeriste parisien de renommée internationale, qui représente cet artiste. Il a du flair, l’œil bien aiguisé et sait faire émerger bon nombre d’artistes. Cet amoureux de l’art -qu’il souhaiterait à la portée de tous-, s’est prêté au jeu du portrait chinois. Une part d’intime couchée sur papier.

Emmanuel Perrotin devant une oeuvre de Kolkoz

Emmanuel Perrotin, si vous étiez….

1 art ? Le cinéma avec toutes ces catégories.

1 artiste ? L’enfant de Maurizio Cattelan et de Takashi Murakami.

1 technique artistique ? Body Art.

1 public ? Celui qui ne touche pas les œuvres d’art, attentif. Mais souvent absent.

1 objet de déco ? Une allumette géante pour allumer le feu. Pas franchement intemporel comme objet. Tu l’as grattée, elle est usée. J’espère allumer le feu de la passion pour certains artistes sans n’avoir brûlé personne. En fait, j’espère durer plus longtemps qu’une allumette, je voudrais être une boîte d’allumettes.

1 innovation ? Le parti politique qui rencontre toutes les choses les meilleures. Je ne serai jamais élu et pas démago.

1 voyage ? Voyage Autour de ma Chambre, de Xavier de Maistre.

1 ailleurs ? Ailleurs que ma galerie.

1 jet Lag ? Pour travailler, un jet lag américain, pour faire la fête un jet lag japonais.

1 atmosphère ? Entre chien et loup, qui passe de la joie enfantine à la tension la plus extrême, malheureusement.

1 musique ? L’album Melody Nelson de Serge Gainsbourg ou Politics de Sébastien Tellier.

1 langue ? Celle du bavard.

1 livre ? L’un de Francis Scott Fitzgerald. Toute ma vie j’ai pensé que tout ce que j’avais construit pouvait s’écrouler (c’est ce qu’il s’est passé pour Fitzgerald).

1 idée ? Une bonne idée, l’une de Tesla (ingénieur et inventeur dans le domaine de l’électricité ndlr), celle de pouvoir se charger d’électricité par l’air sans avoir besoin de prise. J’adore l’idée de transmettre de l’énergie et le principe du contact par l’esprit.

1 création ? Un de mes invendus.

1 regard ? Celui des non-voyants : le toucher.

1 impression ? Superficielle.

1 projection ? Selon la théorie des couleurs (la couleur d’un article est composé du spectre de toutes les couleurs hormis celle qui émerge à l’œil ndlr), on est tout sauf ce qu’on pense être. Selon Borges, on vit peut-être un rêve?

1 sens ? La vue. Si j’avais utilisé mes oreilles, je n’aurais jamais exposé mes artistes.

1 gourmandise ? Une bêtise de Cambrai.

1 pierre (précieuse) ? Un cœur de pierre.

1 accessoire de mode ? Un carré Hermès, car c’est une exposition permanente.

1 paire de souliers ? Les bottes de 7 lieues…de Pierre Hardy.

1 tenue qui rend amoureux ? Une de Vanessa Bruno.

1 devise ? Surévaluée.

1 délit ? d’initiés.

Le Luxe Absolu ? Etre un personnage de film hollywoodien.

 

Galerie Perrotin, 76, rue de Turenne, 75003 Paris. 01.42.16.79.79.

Centre Georges Pompidou, place Pompidou, 75004 Paris. 01.44.78.12.33. et rens. : www.centrepompidou.fr

Article publié le 18 avril 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.