Vivre dans les livres

Révélateur immédiat des centres d’intérêts des propriétaires, les livres tiennent une place très particulière dans une maison. Le rapport aux livres est très personnel selon si l’on choisit d’en exhiber quelques uns sur table basse, de les ranger soigneusement dans une bibliothèque ou de les dissimuler dans de grandes étagères dissimulées derrières des portes opaques.

Auteurs de romans historiques hautement documentés, Francesco Sorti et Rita Monaldi sont auteurs de best sellers internationaux comme Imprimatur, Veritas, Secretum...

Auteurs de best-sellers au succès planétaire, Francesco Sorti et Rita Monaldi vivent entourés de livres : leurs romans tout d’abord, traduits en 27 langues et présents dans plus de 60 pays, mais aussi une quantité astronomique d’ouvrages anciens, rares ou banal, élégamment reliés de cuir doré au fer ou tristement éventrés, mais toujours au contenu captivant et détaillé. Et pour parfaire leurs connaissances d’érudits internationaux, Francesco et Rita se plongent avec délectation dans une belle encyclopédie Italiana en 45 volumes datant de 1974, époque où les articles étaient encore écrits par des rédacteurs de haute voltige. 

La grande bibliothèque de teck du salon accueille les belles reliures et les ouvrages clés pour les recherches historiques comme une encyclopédie Italiana en 45 volumes datant de 1974.
Afficher la galerie
La grande bibliothèque de teck du salon accueille les belles reliures et les ouvrages clés pour les recherches historiques comme une encyclopédie Italiana en 45 volumes datant de 1974.
©Jana Madzigon

Les livres inspirent les anecdotes, les caractères, le sens de l’humour de leurs personnages dont l’intrigue est campée dans l’Italie du début XVII° siècle. Le couple d’écrivains s’efforce de donner à leurs protagonistes des caractères crédibles et parfaitement en phase avec la psychologie de l’époque, où l’art de convaincre avait toute son importance. La puissance des livres prend alors une portée essentielle, selon Francesco, qui affirme : « nous avons besoin de livres pour les recherches, de nous plonger dans de rares manuscrits anciens quasiment introuvables. Le pouvoir de suggestion et d’imagination est totalement différent lorsqu’on lit et manipule un exemplaire de l’époque de l’intrigue. Parfois même, le livre a été possédé ou utilisé par un des protagonistes du roman ; il devient alors un fil qui relie au passé. Les âmes et les esprits des personnages d’antan inspirent nos héros ».

Les rayonnages de l'immense bureau de Francesco et Rita regorgent de livres de toutes les langues, toutes les époques, tous les styles et tous les formats...
Afficher la galerie
Les rayonnages de l'immense bureau de Francesco et Rita regorgent de livres de toutes les langues, toutes les époques, tous les styles et tous les formats...
©Jana Madzigon

A contrario des collectionneurs de livres qui achètent des éditions rares, de belles reliures en parfait état de conservation, Francesco Sorti et Rita Monaldi courent le monde, les antiquaires et les bouquinistes afin de dénicher les ouvrages qui les intéressent pour leurs recherches indépendamment du prix, de la rareté ou de la langue. Polyglottes, ils lisent aussi bien leur italien maternel que le français, l’allemand en lettres gothiques, que l’espagnol, le grec et même le latin dans le texte. « La liaison entre le livre et notre histoire a pour nous une vraie valeur », souligne Francesco.  

Pleines de vie, leurs innombrables bibliothèques et étagères sont tour à tour parfaitement ordonnancées par taille, couleur, époque, auteur, thème… et parfois débordantes d’éditions disparates, rares ou communes, presque neuves ou à limite de la ruine…

Ranger ses livres se révèle être tout un art. Pour les retrouver, le mieux est sans doute de se calquer sur la méthodologie des libraires, autrement dit les classer par genre, titre, collection, ordre alphabétique…selon vos préférences. Romans classiques, livres d’histoire, essais, littérature enfantine, guides de voyages trouveront ainsi naturellement leur place sur les rayonnages. Etagères, bibliothèques anciennes, grand meuble modulable avec rayonnages, planches fixées simplement sur des équerres ou dans l’embrasure d’une porte ou d’une niche…soyez inventifs et créatifs pour habiller vos murs de vos livres préférés. En bois naturel, métal laqué ou mélaminé, choisissez des étagères réglables en hauteur, différentes profondeurs et des couleurs sobres pour mettre en valeur les livres. Afin de casser un rythme parfois austère, réservez des alvéoles vides pour y placer objets rares, souvenirs de voyages et belles photos de famille.

A bonne école, la grande chambre des enfants du couple regorge de livres: Zorro côtoie un dictionnaire russe, les manuels scolaires jouxtent les contes de fée...
Afficher la galerie
A bonne école, la grande chambre des enfants du couple regorge de livres: Zorro côtoie un dictionnaire russe, les manuels scolaires jouxtent les contes de fée...
©Jana Madzigon

Trois derniers conseils : les livres ayant un poids conséquent, veillez à choisir des étagères solides en bois massif ou en métal… les tablettes en aggloméré ont une durée de vie souvent courte. La lumière naturelle ayant une fâcheuse tendance à décolorer le dos des livres anciens, évitez de placer votre bibliothèque face à la fenêtre en préférant une orientation de côté. Enfin, prévoyez quelques spots qui mettront en valeur vos plus beaux ouvrages si vous faites appel à un artisan, menuisier, maçon ou ferronnier, pour réaliser une bibliothèque sur mesure.

Le choix se porte parfois sur des éditions rares et de belles reliures, main l'intérêt prime avant tout.
Afficher la galerie
Le choix se porte parfois sur des éditions rares et de belles reliures, main l'intérêt prime avant tout.
©Jana Madzigon

Avec près de 10 millions de livres vendus à ce jour, Francesco Sorti et Rita Monaldi aiment décidément vivre parmi les livres, et préserver quelques rayonnages pour leur désormais célèbre saga historique constituée de 7 romans dont Imprimatur, Veritas, et autre Secretum…qui retracent l’épopée étonnante de leur héros, Atto Mélani entre la cour de Louis XVI, Mazarin et l’Italie avec toile de fond intrigues, mensonges, empoisonnements et meurtres en tous genres.

Article publié le 1 février 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire