Chez John Hutton, la décoration intemporelle

Indépendant depuis 1999, son inspiration lui vient essentiellement des voyages, de l’univers de la voile qu’il côtoie à Long Island où il réside également. Son style est à la fois moderne et intemporel.

Salle de bains

D’origine écossaise, John Hutton est né sur la côte Est des Etats Unis dans le Massachussets. Diplômé du Fashion Institute of Technology de New-York, il débute sa carrière dans une société de meubles sur mesure. Son chemin le mènera ensuite chez Randolph & Hein à San Francisco. Ses créations lui valent d’être remarqué par l’une des plus prestigieuses sociétés de design new-yorkaises.

Plus de 200 créations de John Hutton ont été primées et font partie de collections de musées comme le Brooklyn Museum, Houston Museum, Chicago Design Museum et Dallas. En 2000, le VIA (Valorisation de l'innovation dans l'ameublement) lui a offert un véritable « one man show » en consacrant l’intégralité de ses galeries dans l'avenue Daumesnil à Paris à l’exposition de ses créations.

Passionné par la Vieille Europe où il a fait de nombreux séjours, il s’installe à Nancy, ville d’art, riche de son histoire, qui offre un ensemble monumental du XVIIIème unique en France. C’est également dans la région de Lorraine qu’il a choisi de faire fabriquer ses meubles ainsi qu’à Reuvers aux Pays-Bas. Les lampes en pâtes de verre sont elles fabriquées à Murano.

La table ronde centrale en chêne foncé est éclairée par un lustre en métal prototype de la collection Pii
Afficher la galerie
La table ronde centrale en chêne foncé est éclairée par un lustre en métal prototype de la collection Pii
©Didier Delmas


Son appartement place d’Alliance à deux pas de la magnifique place Stanislas dans un petit immeuble XVIIIème était resté dans son jus pratiquement depuis cette époque et il a eu à cœur de lui conserver son caractère authentique. Les parquets ont simplement été poncés, les boiseries rafraîchies et grâce à des jeux de tentures et de miroirs lié à la grande hauteur de plafond, John lui a donné une modernité en redimensionnant l’espace.


Le salon paraît surdimensionné par les reflets du miroir et la grande hauteur de plafond, les tentures calligraphiées et les boules japonaises actualisent l’ensemble dont l’écrin date du XVIIIème. Tous les meubles sont des créations de John Hutton, canapé Alliance en velours de lin, fauteuils Alliance en raphia blanc, table basse X en chêne et métal, bout de canapé Pii et lampes Eva en verre mercurisé de Murano.
De grandes tentures en laine brune séparent les pièces et dissimulent de petites portes en bois foncé. Les fenêtres donnant sur la place sont préservées par deux paravents en bois ajouré, également crées par John Hutton. (Sur le canapé, coussins en mérino Maison de Vacances, sur la table basse, coupe en raku Christian Tortu, sur la cheminée vases en céramique blanche C. Quoi)

Le salon vu de la chambre
Afficher la galerie
Le salon vu de la chambre
©Didier Delmas



La petite salle à manger, dotée de la même hauteur de plafond, est malgré tout très intime. Le plancher ancien a conservé sa couleur brune d’origine, la table ronde centrale en chêne foncé entourée de chaises confortables est éclairée par un lustre en métal prototype de la collection Pii. Les volets intérieurs et les boiseries d’origine, les bustes antiques chinés aux Puces, posés sur de petits socles participent à recréer l’ambiance d’antan, modernisée par les meubles et les tentures en toile écru qui dissimulent les passages vers les pièces attenantes.
Le long du mur en boiseries blanchies, console John Hutton en bois foncé, deux vases Titan black & white Edition Limité, encadrées de deux lampes noires en verres de Murano John Hutton.
(Sur la table 6 gloo Création Karine Jollet pour C. Quoi).

La cuisine a été traitée par John comme une pièce à part entière. Le sol en lames de chêne irrégulières a été blanchi, la table-bar en teck est coiffée d’un meuble imposant de style directoire revisité qu’affectionne John, entourée de chaises Soft breeze en chêne clair et cannage. Une collection de dessins ornithologiques couvre les murs. Les légumes du marché ont été disposés dans coupes et plats Jars, et attendent les talents culinaires de la maîtresse de maison. Cinq abat-jour en papier-parchemin, réunis au centre de la pièce, diffusent une lumière douce et chaleureuse.

La cuisine, et ses légumes prêts à être cuisinés
Afficher la galerie
La cuisine, et ses légumes prêts à être cuisinés
©Didier Delmas


Le bureau de John Hutton est attenant à l’appartement, dans une partie très ancienne qui a conservé son sol en pierre blanche. Deux grandes armoires en teck de style directoire revisité occupent une grande partie de l’espace, elles recèlent les collections de tissus que John Hutton à créés pour ses collections de meubles et pour des éditeurs très connus. En plus de sa planche à dessin où il fait lui-même les plans de ses projets en cours, immeubles, hôtels et autres édifices à l’étude, un petit bureau en chêne foncé réunit les deux grands meubles. John, tout habillé de blanc comme sa crinière immaculée, essaye d’apprendre le Français, mais gardera toujours l’accent incomparable d’un Américain plein de charme.

La chambre de John est la plus petite de l’appartement. Comme un petit théâtre, elle est surplombée d’une grosse corniche Louis XV, et il a réussi à nicher dans l’espace son grand lit. Les grandes tentures flottantes en flanelle rouge complètent la mise en scène, au fond la tenture relevée laisse entrevoir la salle de bain toute proche. Au pied du lit, la grande méridienne en cuir brun John Hutton lui permet de se reposer et de rêver à ses futures créations, coussins et plaid Maison de Vacances.

Le sol de la salle de bain a été conservé comme à l’origine. Un de ces grands meubles directoire revisité que (John affectionne tout particulièrement) accueille le linge de maison Portault, bouteilles et flacons Carré de buis.

Nancy étant une plaque tournante, John reçoit les amis et parents de passage dans la grande chambre qu’il a réservée pour eux. Les cimaises blanchies contrastent avec la peinture noire des murs qu’il fallait oser. Même rappel de miroirs et de boules japonaises que dans le salon. Lampadaire Lady large John Hutton, draps Alexandre Turpault, dessus de lit bayadère Maison de Vacances, kimono en flanelle Viktor Rhomberg.


Adresses du shopping

John Hutton
50, rue Crozatier
75012 Paris
Tel. : 01.43.43.90.98
www.johnhutton.com

Maison de Vacances
63/64, galerie Montpensier
75001 Paris
Tel. : 01.47.03.99.74
www.maisondevacances.com

Christian Tortu
17, rue des Quatre Vents
75006 Paris

C. Quoi
Tel. : 01.42.11.80.73
www.c-quoi.fr

Jars
Tel. : 04.75.31.40.40
www.jarsceramistes.fr

D. Portault
18,*avenue Montaigne
75008 Paris
Tel. : 01.47.20.75.25
www.dporthault.fr

Carré de buis
39, rue Pergolèse
75016 Paris
Tel. : 01.45.00.23.15
www.carredebuis.com

Alexandre Turpault
Tel. : 02.41.56.57.70
www.alexandre-turpault.com

Viktor Rhomberg
Tel. : 01.53.69.09.53

Article publié le 19 octobre 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.