Dans le Var, une maison contemporaine immergée dans la nature

Baptisé « La Calanque Verte », ce lieu, caché et préservé, est l’œuvre de l’architecte André Lefèvre-Devaux qui l’a conçu dans les années 1970. Restaurée, il y a dit 10 ans, la villa affiche un art de vivre d’aujourd’hui.

Le salon traversant s’ouvre largement sur l’extérieur, grâce à deux baies vitrées coulissantes à galandage.

Qui est André Lefèvre-Devaux ?

Cet architecte (1921-2010) diplômé de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris puis formé aux ateliers de Georges Gromort et de Louis Arretche, a travaillé à la Ville de Paris, avant de démissionner pour s’installer à Bormes-les-Mimosas et ouvrir son agence au Lavandou, en 1956. Avec son associé Jean Aubert, avec qui il a collaboré jusqu’en 1980, il a lutté contre l’architecture néo-régionaliste en démontrant par de nombreuses réalisations que l’architecture contemporaine pouvait respecter les espaces naturels : logements, complexes hôteliers et religieux… son travail diversifié s’est intensifié après la reprise d’études d’urbanisme. Dans la région, il a notamment réalisé la marina du port de Bormes-les-Mimosas, le lotissement de Gaou Bénat et le village des Fourches. A l’international, on lui doit des aménagements balnéaires à Ibiza, en Iran et au bord de la mer Caspienne.     

Les tons du béton et de la pierre s’harmonisent parfaitement.
Afficher la galerie
Les tons du béton et de la pierre s’harmonisent parfaitement.
©Architecture de Collection

Une maison ouverte sur l’extérieur

Nous sommes à Bormes-les-Mimosas, entre Hyères et Saint-Tropez, à l’extrême pointe du Cap Bénat, face aux îles du Levant et de Port-Cros. Mais on peut se croire seul au monde dans cette villa de 240 m², aux espaces habitables distribuées sur deux niveaux. La construction aux lignes contemporaines en béton brut et massif, parfaitement assumé et lisible, à l’extérieur comme à l’intérieur, offre des couleurs de sable, de galet et roc. Au rez-de-jardin, outre la grande pièce à vivre, l’espace se compose d’une suite parentale avec une grande chambre, un dressing en îlot, un bureau et une salle de bains. Au niveau inférieur, 3 chambres d’amis, dont l’une augmentée par une terrasse et 3 salles de bains. En contrebas, le garage avec des rangements, une cave à vin et un local technique. Sa restauration de 2010 a permis de sublimer les espaces, de moderniser les installations dans le respect des esquisses et plans de base d’origine. Et les volumes magnifiés intensifient les rapports étroits entre l’intérieur et l’extérieur avec des limites abolies.

La cuisine Bulthaup s’ouvre sur une terrasse.
Afficher la galerie
La cuisine Bulthaup s’ouvre sur une terrasse.
©Architecture de Collection

Un jardin méditerranéen

Le jardin de 2840 m² est l’œuvre de l’architecte paysagiste Jean Mus qui a créé, sur la pente du terrain, un escalier sculptural en pierre locale. Parfaitement intégré à la falaise, il offre un accès privé à la mer. La végétation endémique et sauvage conserve le caractère unique du lieu. Côté mer, l’absence de sentier littoral rend la propriété accessible uniquement par bateau. Cette propriété d’exception est en vente sur le site Architecture de Collection https://www.architecturedecollection.fr/bien/maison-moderniste-a-flanc-de-falaise/.

Contact :
Tél. : 01 53 00 97 44
Mail : contact@architecturedecollection.fr
www.architecturedecollection.fr

L’architecture de la maison, déployée sur 3 niveaux, épouse la forme naturelle de falaise.
Afficher la galerie
L’architecture de la maison, déployée sur 3 niveaux, épouse la forme naturelle de falaise.
©Architecture de Collection

Le mobilier d’extérieur en béton moulé fait écho au matériau de construction principal de la maison.
Afficher la galerie
Le mobilier d’extérieur en béton moulé fait écho au matériau de construction principal de la maison.
©Architecture de Collection

Le salon est prolongé sur 3 côtés par des terrasses panoramiques avec vue à 360° sur le paysage et la mer.
Afficher la galerie
Le salon est prolongé sur 3 côtés par des terrasses panoramiques avec vue à 360° sur le paysage et la mer.
©Architecture de Collection

Le salon est meublé avec un canapé LC3 et des fauteuils LC2 dessinés par Le Corbusier, Pierre Jeanneret et charlotte Perriand, modèle LC3, collection I Maestri rééditée chez Cassina. A gauche de la cheminée, une œuvre picturale abstraite du peintre argentin Adolfo Estrada.
Afficher la galerie
Le salon est meublé avec un canapé LC3 et des fauteuils LC2 dessinés par Le Corbusier, Pierre Jeanneret et charlotte Perriand, modèle LC3, collection I Maestri rééditée chez Cassina. A gauche de la cheminée, une œuvre picturale abstraite du peintre argentin Adolfo Estrada.
©Architecture de Collection

Dans la suite parentale, mobilier d’esprit scandinave et deux tableaux de l’artiste Adolfo Estrada.
Afficher la galerie
Dans la suite parentale, mobilier d’esprit scandinave et deux tableaux de l’artiste Adolfo Estrada.
©Architecture de Collection

L’escalier dessiné par Jean Mus semble avoir été toujours là, comme créé par Dame Nature, elle-même.
Afficher la galerie
L’escalier dessiné par Jean Mus semble avoir été toujours là, comme créé par Dame Nature, elle-même.
©Architecture de Collection

L’extérieur offre un parement en pierre locale. Ses couleurs s’harmonisent avec les teintes de la roche de la falaise et des troncs des arbres.
Afficher la galerie
L’extérieur offre un parement en pierre locale. Ses couleurs s’harmonisent avec les teintes de la roche de la falaise et des troncs des arbres.
©Architecture de Collection

Dans la salle à manger, chaises CH 24 Dinning Chair, création Hans J. Wegner, rééditées chez Carl Hansen & Son.
Afficher la galerie
Dans la salle à manger, chaises CH 24 Dinning Chair, création Hans J. Wegner, rééditées chez Carl Hansen & Son.
©Architecture de Collection

Le toit-terrasse en béton accueille une toiture végétalisée.
Afficher la galerie
Le toit-terrasse en béton accueille une toiture végétalisée.
©Architecture de Collection

Dans le bureau, une autre œuvre d’Adolfo Estrada. La maison en présente 6 en tout, dispersées dans les différentes pièces.
Afficher la galerie
Dans le bureau, une autre œuvre d’Adolfo Estrada. La maison en présente 6 en tout, dispersées dans les différentes pièces.
©Architecture de Collection

L’escalier qui permet d’accéder aux différents niveaux offre une rambarde en bois, discrète et élégante.
Afficher la galerie
L’escalier qui permet d’accéder aux différents niveaux offre une rambarde en bois, discrète et élégante.
©Architecture de Collection

Les terrasses étagées offrent des vues à couper le souffle sur l’île du Levant, l’île de Port Cros et le Lavandou. Fauteuils AA Butterfly, réédités chez Airborne.
Afficher la galerie
Les terrasses étagées offrent des vues à couper le souffle sur l’île du Levant, l’île de Port Cros et le Lavandou. Fauteuils AA Butterfly, réédités chez Airborne.
©Architecture de Collection

Article publié le 22 juin 2020

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire