Design intemporel à l’Hôtel National des Arts et Métiers

A Paris, cet hôtel offre une decoration sur-mesure et des chambres personnalisables, aménagées par l’ar­chi­tecte-ingé­nieur Daniel Vaniche de l’agence DVVD et le designer Raphael Navot.

Dans La Chambre, matériaux industriels savamment travaillés avec un mur en béton ban­ché à la tête de lit réa­li­sée dans un élé­gant tissu. Eclai­rage dif­fusé depuis une applique direc­te­ment mou­lée dans la paroi, connec­tiques élec­triques en baké­lite (marque THPG). Eta­gères et ran­ge­ment réa­li­sés in situ en acier noirci à chaud.

Un engagement durable

L’hôtel s’ouvre sur une place arbo­rée évo­quant celle d’un vil­lage. Il s’ins­crit parfaitement dans le pay­sage urbain du quar­tier avec une large ter­rasse, pour se détendre dès les pre­miers rayons de soleil. Une atten­tion par­ti­cu­lière a été appor­tée à l’en­ga­ge­ment en faveur du déve­lop­pe­ment durable dans le fonc­tion­ne­ment de l’hô­tel. Une poli­tique éco­lo­gique à l’égard des pro­duits et des consom­mables mis à la dis­po­si­tion de la clien­tèle, du recy­clage des déchets, mais aussi de la ges­tion des fluides a été mise en place dès la concep­tion du pro­jet. En s’im­plan­tant près du Centre Natio­nal des Arts et Métiers, l’Hô­tel Natio­nal des Arts et Métiers rend hom­mage à cette ins­ti­tu­tion sécu­laire dédiée à l’in­gé­nie­rie et à l’en­sei­gne­ment des tech­niques de fabri­ca­tion. L’agence DVVD qui a entiè­re­ment refa­çonné les volumes inté­rieurs des deux immeubles hauss­ma­niens qui com­posent l’éta­blis­se­ment : découpage des chambres, éla­bo­ra­tion de la ver­rière esca­mo­table sur le patio,  ges­tion des dif­fé­rents corps d’ar­ti­sans, ins­tal­la­tion du pom­page hydrau­lique qui assure un refroi­dis­se­ment auto­nome du sys­tème de cli­ma­ti­sa­tion. Le desi­gner Raphael Navot, issu de la Design Academy d’ Eindhoven et en charge de la direc­tion artis­tique du pro­jet, a as­so­cié le carac­tère his­to­rique des bâtiments avec l’au­dace d’un design inno­vant et l’ex­per­tise d’un arti­sa­nat d’ex­cep­tion. Cette com­bi­nai­son dessine un lieu singulier où l’hos­pi­ta­lité s’exprime à travers le tra­vail des matières et des formes, présent dans tous les espaces.

Dans le restaurant, les couleurs nuancées des murs s’accordent avec celle des Banquettes en velours.
Afficher la galerie
Dans le restaurant, les couleurs nuancées des murs s’accordent avec celle des Banquettes en velours.
©Hôtel National des Arts et Métiers

Des chambres à géométrie variable

Les 7 étages du bâti­ment abritent 70 chambres aux typo­lo­gies variées et différenciées, conçues comme des refuges por­tés par une volonté de confort essen­tiel. Elles sont orientées, au choix, sur un square arboré, la rue Réau­mur ou la large cour inté­rieure de l’éta­blis­se­ment. Chaque chambre dis­pose d’une confi­gu­ra­tion qui lui est proper, tan­dis que l’agen­ce­ment a fait l’ob­jet d’un choix pré­cis de mobi­lier et d’acces­soires offrant à chacun de ses rési­dents le sen­ti­ment d’une concep­tion particulière à façon. Avec un parti-pris archi­tec­tu­ral engagé, chaque espace est doté par une com­bi­nai­son très auda­cieuse de maté­riaux qui des­sinent véri­ta­ble­ment les volumes. Avec travers une dizaine de typologies, de La Chambre (20 m²), à l’espace optimisé, au Penthouse d’environ 100 m² en passant par Les Chambres Connectées pour former un appartement de deux pièces distinctes d’environ 45 m² et modulables, Le Studio (26 m²), ou L’Atelier (33 m²), décliné aussi en version connectée avec Le Studio, cet hôtel offre toute une palette d’espaces composables en fonction du désir de la clientèle. Raphael Navot a fait de l’Hô­tel Natio­nal des Arts et Métiers un for­mi­dable champ d’ex­pé­ri­men­ta­tion. Les ambiances de chaque espace ont été tra­vaillées selon un choix judi­cieux de maté­riaux qui délivrent leur teinte natu­relle. Les cou­leurs ne sont ainsi pas rap­por­tés, mais induites par l’es­sence même de la matière employee :  seuls les draps res­te­nt le seul élé­ment blanc des chambres. Des arti­sans et créa­teurs comme Oscar Ono et Cas­sou pour le tra­vail du bois, Rue Herold pour le lin, Rubelli pour le velours, Signa­ture Murale pour les enduits muraux, Moroso ou Sol et Luna pour cer­taines pièces de mobi­lier se sont associés à son talent de designer et chef d’orchestre du style…

Les murs des couloirs sont recouverts d’un enduit naturel ourlé par une plinthe noire qui fait le lien avec la couleur du sol.
Afficher la galerie
Les murs des couloirs sont recouverts d’un enduit naturel ourlé par une plinthe noire qui fait le lien avec la couleur du sol.
©Hôtel National des Arts et Métiers

Sous le signe de l’Italie

Ins­tallé sous la ver­rière esca­mo­table du patio de l’hô­tel, le Ris­to­rante Natio­nal accueille dans un esprit de trat­to­ria chic jus­qu’à 80 convives. On y accède par l’en­trée prin­ci­pale de l’hô­tel ou par la rue Réau­mur. Bai­gnée par la lumière du jour. Le lieu se distingue par la convi­via­lité de son offre culi­naire. La table élé­gante est basée sur le par­tage et la gour­man­dise. Dans le pro­lon­ge­ment du Ris­to­rante Natio­nal, l’Her­ba­rium offre l’agré­ment d’une quin­zaine d’as­sises au comp­toir et d’une tren­taine de places dans le salon adja­cent. Quant au bar sur le toit, ultime repaire gus­ta­tif de l’éta­blis­se­ment, il s’impose en bel­vé­dère domi­nant la capi­tale pour s’of­frir le luxe d’un “perchoir” en plein Paris.

Contacts :
Hôtel National des Arts et Métiers

243, rue Saint-Martin
75003 Paris
Tél. : 01 80 97 22 80
www.hotelnational.paris
Raphael Navot : www.raphaelnavot.com
Agence DVVD : www.dvvd.fr

Les salles de bains sont entiè­re­ment recou­vertes de ter­razzo (à domi­nante blanche ou gris anthra­cite) et équipées d’une vasque en gra­nit noir mon­tée sur piè­te­ment en acier, ainsi que d’une robi­net­te­rie avec fini­tion noir mat. Selon la caté­go­rie de chambres, elles sont équi­pées d’une douche et/ou d’une bai­gnoire direc­te­ment inté­grée dans l’amé­na­ge­ment en ter­razzo.
Afficher la galerie
Les salles de bains sont entiè­re­ment recou­vertes de ter­razzo (à domi­nante blanche ou gris anthra­cite) et équipées d’une vasque en gra­nit noir mon­tée sur piè­te­ment en acier, ainsi que d’une robi­net­te­rie avec fini­tion noir mat. Selon la caté­go­rie de chambres, elles sont équi­pées d’une douche et/ou d’une bai­gnoire direc­te­ment inté­grée dans l’amé­na­ge­ment en ter­razzo.
©Hôtel National des Arts et Métiers

La Chambre Signature (23 m²), avec son par­quet en chêne mas­sif à motif de che­vrons, offre un soin particulier apporté aux amé­na­ge­ments et au choix de mobilier.
Afficher la galerie
La Chambre Signature (23 m²), avec son par­quet en chêne mas­sif à motif de che­vrons, offre un soin particulier apporté aux amé­na­ge­ments et au choix de mobilier.
©Hôtel National des Arts et Métiers

La salle de restaurant sous sa charpente métallique vitrée offre des allures de jardin d’hiver. Chaises Tatra vin­tage, pla­teau de tables en bois debout, piè­te­ments en béton, cana­pés recou­vert d’un velours lavé, rideaux en daim…
Afficher la galerie
La salle de restaurant sous sa charpente métallique vitrée offre des allures de jardin d’hiver. Chaises Tatra vin­tage, pla­teau de tables en bois debout, piè­te­ments en béton, cana­pés recou­vert d’un velours lavé, rideaux en daim…
©Hôtel National des Arts et Métiers

Sur le rooftop, un bar qui offre un spectacle unique sur les toits en zinc de Paris. Tabourets industriels en acier, Nicolle.
Afficher la galerie
Sur le rooftop, un bar qui offre un spectacle unique sur les toits en zinc de Paris. Tabourets industriels en acier, Nicolle.
©Hôtel National des Arts et Métiers

Le rooftop est aménagé comme un salon d’extérieur.
Afficher la galerie
Le rooftop est aménagé comme un salon d’extérieur.
©Hôtel National des Arts et Métiers

Le Penthouse offre une salle à manger entièrement meublée comme dans un appartement parisien.
Afficher la galerie
Le Penthouse offre une salle à manger entièrement meublée comme dans un appartement parisien.
©Hôtel National des Arts et Métiers

Les chambres, avec ou sans balcon-terrasse, s’ouvrent sur l’ex­té­rieur ou le patio. Les fini­tions et des dimensions rap­pe­llent celles d’un appar­te­ment pari­sien agencé avec goût.
Afficher la galerie
Les chambres, avec ou sans balcon-terrasse, s’ouvrent sur l’ex­té­rieur ou le patio. Les fini­tions et des dimensions rap­pe­llent celles d’un appar­te­ment pari­sien agencé avec goût.
©Hôtel National des Arts et Métiers

Le salon du Penthouse s’agrémente d’une terrasse meublée.
Afficher la galerie
Le salon du Penthouse s’agrémente d’une terrasse meublée.
©Hôtel National des Arts et Métiers

Au dernier étage, L’Atelier est un espace en soupente, meublé comme une suite.
Afficher la galerie
Au dernier étage, L’Atelier est un espace en soupente, meublé comme une suite.
©Hôtel National des Arts et Métiers

Au bar du restaurant, bois brûlé pour le comp­toir du bar et cuir pour les hauts tabourets.
Afficher la galerie
Au bar du restaurant, bois brûlé pour le comp­toir du bar et cuir pour les hauts tabourets.
©Hôtel National des Arts et Métiers

Tubes de cuivre oxydé en guise de pare­ments pour les parois de la Cic­chet­te­ria National qui propose des tapas à la vénitienne.
Afficher la galerie
Tubes de cuivre oxydé en guise de pare­ments pour les parois de la Cic­chet­te­ria National qui propose des tapas à la vénitienne.
©Hôtel National des Arts et Métiers

Article publié le 6 avril 2019

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire