Inspiration naturaliste et années 1940

Esprit années 1940 pour la décoration de cet appartement rénové avec le concours deRachel Marcus et Nicolas Aubert-Maguéro de l’agence Maéma Architectes et la collaboration active des maîtres des lieux.

L’entrée qui ouvre une perspective sur le salon, une tapisserie de Jean Lurçat et une console végétale en mousse, Emilio Robba.

Une restructuration importante

L’espace très cloisonné et assez bas de plafond comportait une salle à manger très longue et sombre qui ne possédait pas d’ouverture sur l’espace traversant dans un seul sens. Il fallait créer des perspectives et apporter plus de lumière naturelle. Le sol, en mauvais, état devait être entièrement refait. La surface de la cuisine d’origine n’était pas en accord avec le volume total. L’espace devait aussi accueillir une chambre d’ami avec salle de bains attenante. Il manquait une troisième salle de bains… car le maître et la maîtresse de maison souhaitaient des espaces privatifs. Et côté décoration, tout était à inventer.

L’espace repas de la salle à manger est composée de 3 petites tables individuelles et d’une banquette sur mesure. Les plateaux des tables ont été réalisés avec les restes de carrelage des sols des salles de bains et de la cuisine. Photographie de la série Bunker d’Erasmus Schröter.
Afficher la galerie
L’espace repas de la salle à manger est composée de 3 petites tables individuelles et d’une banquette sur mesure. Les plateaux des tables ont été réalisés avec les restes de carrelage des sols des salles de bains et de la cuisine. Photographie de la série Bunker d’Erasmus Schröter.
©Maéma architectes

Une pièce à vivre recomposée

L’installation du canapé du salon, de part et d’autre de deux portes coulissantes à galandage qui disparaissent dans les murs, a tout changé. Elles donnent accès à la chambre des amis qui fait aussi office de salon télé. A la salle à manger déstructurée s’ajoute un bar, dans la cuisine. Cette pièce complètement revisitée accueille aussi une petite table et deux chaises. En fonction des moments de la journée et du nombre des occupants, on peut déjeuner et dîner à différents endroits, en toute décontraction.

Dans la salle à manger qui s’ouvre sur le salon, la bibliothèque en chêne massif vernis a été dessinée sur mesure par Rachel Marcus de l’agence Maéma Architectes. Sculpture sur socle de Philippe Berry.
Afficher la galerie
Dans la salle à manger qui s’ouvre sur le salon, la bibliothèque en chêne massif vernis a été dessinée sur mesure par Rachel Marcus de l’agence Maéma Architectes. Sculpture sur socle de Philippe Berry.
©Maéma architectes

Une décoration raffinée

Tons de beiges, de jaunes et de verts pour une décoration où Dame nature est à l’honneur. Motifs végétaux, sculptures animalières, graphismes bicolores et ethniques, la décoration offre une variation libre sur le style des années 1940. Dans la chambre parentale, l’élégance du noir et de l’écru habille l’espace. Quant aux salles de bains, elles sont personnalisées par des papiers-peints et des carrelages sélectionnés par la maîtresse des lieux qui s’est beaucoup impliquée pour dessiner une atmosphère chaleureuse et singulière.


Maéma architectes
134, rue des Couronnes
75020 Paris
Tél. : 01 43 15 42 29 et 06 76 87 12 92
Mail : maema@maema-archi.col
www.maema-archi.com

Plan : l’appartement de 130 m² comporte une chambre parentale, une chambre d’amis et 3 salles de bains. Le couloir décloisonné en angle permet d’accéder aux deux extrémités de l’appartement.
Afficher la galerie
Plan : l’appartement de 130 m² comporte une chambre parentale, une chambre d’amis et 3 salles de bains. Le couloir décloisonné en angle permet d’accéder aux deux extrémités de l’appartement.
©DR

Dans le salon, accents ethniques pour moderniser le style années 1940. Tapisserie de Jean-Louis Viard. Tapis, modèle M’Rirt, collection Fragments de Caroline Gayral. Les portes vitrées coulissantes cachent la chambre d’amis.
Afficher la galerie
Dans le salon, accents ethniques pour moderniser le style années 1940. Tapisserie de Jean-Louis Viard. Tapis, modèle M’Rirt, collection Fragments de Caroline Gayral. Les portes vitrées coulissantes cachent la chambre d’amis.
©Maéma architectes

Touches de rotin et tressage pour un esprit années 1940 revisité, dans le salon.
Afficher la galerie
Touches de rotin et tressage pour un esprit années 1940 revisité, dans le salon.
©Maéma architectes

Dans la chambre d’amis, chutes de papier-peint de la salle de bains du maître des lieux (Modèle Acquario, collection Piero Fornasetti chez Cole and Son).
Afficher la galerie
Dans la chambre d’amis, chutes de papier-peint de la salle de bains du maître des lieux (Modèle Acquario, collection Piero Fornasetti chez Cole and Son).
©Maéma architectes

Dans un camaïeu de gris très élégant, la salle de bains, dédiée aux amis et invités, est revêtue d’un carrelage mural en marbre Striato, strié verticalement. Le miroir agrandit la pièce. La douche bain pataugeoire est recouverte de petits carreaux de mosaïque en pâte de verre. Au sol, les dalles en grès cérame agrandissent l’espace. Devant, un muret cache le coin toilettes intégré.
Afficher la galerie
Dans un camaïeu de gris très élégant, la salle de bains, dédiée aux amis et invités, est revêtue d’un carrelage mural en marbre Striato, strié verticalement. Le miroir agrandit la pièce. La douche bain pataugeoire est recouverte de petits carreaux de mosaïque en pâte de verre. Au sol, les dalles en grès cérame agrandissent l’espace. Devant, un muret cache le coin toilettes intégré.
©Maéma architectes

Dans la chambre parentale, une tapisserie graphique d’Adam pour accentuer la tendance bicolore de la décoration.
Afficher la galerie
Dans la chambre parentale, une tapisserie graphique d’Adam pour accentuer la tendance bicolore de la décoration.
©Maéma architectes

Dans le dressing et la salle de bains de la maîtresse des lieux, entièrement tapissée d’un papier-peint mixant feuilles et clefs (Chiavi et Segrete, collection Piero Fornasetti chez Cole and Son), un esprit boudoir revisité.
Afficher la galerie
Dans le dressing et la salle de bains de la maîtresse des lieux, entièrement tapissée d’un papier-peint mixant feuilles et clefs (Chiavi et Segrete, collection Piero Fornasetti chez Cole and Son), un esprit boudoir revisité.
©Maéma architectes

Dans la cuisine, augmentée d’une surface supplémentaire et complètement restructurée, rangements sur mesure dotées de portes en Médium laqués en cabine. Le plan de travail est en granit noir du Zimbabwe. Au sol, carrelage avec motif effet 3D.
Afficher la galerie
Dans la cuisine, augmentée d’une surface supplémentaire et complètement restructurée, rangements sur mesure dotées de portes en Médium laqués en cabine. Le plan de travail est en granit noir du Zimbabwe. Au sol, carrelage avec motif effet 3D.
©Maéma architectes

La cuisine n’a pas changé de place, mais s’est agrandie et ouverte sur l’espace de vie commun. Au fond, l’atelier de la propriétaire, créatrice de bijoux, éclairé par une verrière en partie haute.
Afficher la galerie
La cuisine n’a pas changé de place, mais s’est agrandie et ouverte sur l’espace de vie commun. Au fond, l’atelier de la propriétaire, créatrice de bijoux, éclairé par une verrière en partie haute.
©Maéma architectes

La salle de bains du maître des lieux, intégrant une grande douche à l’italienne, est nappée de plaques de marbre italien Calacatta de Carrare (30 x 30 cm) associée à un papier-peint au décor piscicole (Modèle Acquario, collection Piero Fornasetti chez Cole and Son). Au sol, carrelage I gattipardi, modèle Angelica, chez 14oraitaliana.
Afficher la galerie
La salle de bains du maître des lieux, intégrant une grande douche à l’italienne, est nappée de plaques de marbre italien Calacatta de Carrare (30 x 30 cm) associée à un papier-peint au décor piscicole (Modèle Acquario, collection Piero Fornasetti chez Cole and Son). Au sol, carrelage I gattipardi, modèle Angelica, chez 14oraitaliana.
©Maéma architectes

Avant : la cuisine d’origine avec une salle de bains attenante.
Afficher la galerie
Avant : la cuisine d’origine avec une salle de bains attenante.
©Maéma architectes

Avant : le salon principal dans son jus.
Afficher la galerie
Avant : le salon principal dans son jus.
©Maéma architectes

Avant : l’une des salles de bains existantes avec carrelage typique des années 1970.
Afficher la galerie
Avant : l’une des salles de bains existantes avec carrelage typique des années 1970.
©Maéma architectes

Avant : le salon d’origine et son décor désuet.
Afficher la galerie
Avant : le salon d’origine et son décor désuet.
©Maéma architectes

Avant : seconde salle de bains dans son jus.
Afficher la galerie
Avant : seconde salle de bains dans son jus.
©Maéma architectes

Avant : la chambre parentale avant les travaux.
Afficher la galerie
Avant : la chambre parentale avant les travaux.
©Maéma architectes

Article publié le 16 avril 2019

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire