A Hyères, renaissance design de l’Hôtel La Reine Jane

Les 14 chambres de ce petit hôtel des années 1950 ont été confiées entre les mains de 14 designers pour créer des atmosphères surprenantes.

Dans la chambre 4 conçue par Jean-Baptiste Fastrez, le lit blanc s’intègre dans la maçonnerie et les niches murales accueillent des luminaires très contemporains. Tandis que le mobilier d’extérieur reprend la couleur bleue emblématique.

Une rénovation collaborative

L’hôtel a conservé sa façade blanche des années 1950 qui plaisait à Jean-Luc Godard, son toit-terrasse, ses pans coupés et son enseigne couleur bleu méditerranéen, mais ses chambres accueillent désormais la créativité de 14 designers différents, en solo ou duo : François Azambourg, Constance Guisset, Inga Sempé pour les plus connus, Bless, Antoine Boudin … autant de personnalités que de singularités d’interprétation. Les esprits créatifs ont cogité un mois pour imaginer, avec un budget précis et une surface réduite, une ambiance particulière.

Tout le monde au balcon pour la photo de groupe : dans le désordre mais pas tous présents, François Azambourg, Laureline Galliot et Mathieu Peyroulet, Bless, Constance Guisset, Inga Sempé, Antoine Boudin, Julien Carretero, Sébastien Cordoleani, Valentina Cameranesi et Enrico Pompili, Thomas Defour et Antoine Grulier, Jean-Baptiste Fastrez, Laurence Galliot et Mathieu Peyroulet, Claire Lavabre et Adrien Goubet, Odd Matter, Renault et Amaury Caeyman qui ont participé.
Afficher la galerie
Tout le monde au balcon pour la photo de groupe : dans le désordre mais pas tous présents, François Azambourg, Laureline Galliot et Mathieu Peyroulet, Bless, Constance Guisset, Inga Sempé, Antoine Boudin, Julien Carretero, Sébastien Cordoleani, Valentina Cameranesi et Enrico Pompili, Thomas Defour et Antoine Grulier, Jean-Baptiste Fastrez, Laurence Galliot et Mathieu Peyroulet, Claire Lavabre et Adrien Goubet, Odd Matter, Renault et Amaury Caeyman qui ont participé.
©Olivier Amsellem

La Méditerranée réinventée

Cabine de bateau, maison grecque colonisée par des concrétions en liège, effet de grotte, jeux de rideaux et voilages dans le vent, murs recouverts d’une fresque en céramique, d’une peinture bleu outremer ou d’une mosaïque vert émeraude…tous les visages de la Méditerranée ont été déclinés. Et les chambres sont conçues comme des cellules à habiter. Côté aménagement pour gagner de la place, les cloisons et séparations entre la salle de bains et la chambre ont été minimisées pour créer une apparence de pièce à vivre avec des ouvertures façon grotte, des fenêtres intérieures, des effets de paravent, des murets et pans de murs à mi-hauteur pour laisser passer la lumière. Les petites surfaces des chambres existantes ont entraîné les designers à travailler de fausses perspectives, à créer l’illusion d’ouverture pour donner la sensation de pousser les murs. Les espaces entre salle de bains et les toilettes ont été aussi scindés en deux triangles aux angles de la pièce dans la proposition de François Azambourg. Et chaque espace offre sa part de rêve. Notre préférée ? La chambre 14, gentiment régressive, qui nous permet de renouer avec les vacances de notre enfance.

Effet de grotte et architecture helléniste pour la chambre 14 dessinée par Thomas Defour et Antoine Grulier. Evocation de la mer à travers des graphismes et coloriages ludiques et enfantins.
Afficher la galerie
Effet de grotte et architecture helléniste pour la chambre 14 dessinée par Thomas Defour et Antoine Grulier. Evocation de la mer à travers des graphismes et coloriages ludiques et enfantins.
©Hôtel Reine Jane

Dans la salle de bains de la chambre 14, un carrelage façon fresque et dessin d’enfant pour évoquer les ciels étoilés de sud. Applique Rimbaud, création Sammode Studio.
Afficher la galerie
Dans la salle de bains de la chambre 14, un carrelage façon fresque et dessin d’enfant pour évoquer les ciels étoilés de sud. Applique Rimbaud, création Sammode Studio.
©Hôtel Reine Jane

Des espaces communs pour se rencontrer

Dans le lobby, se rencontrent des styles éclectiques. Le salon est doté de baies vitrées à ouverture totale qui s’escamotent pour découvrir le port et la terrasse avec son murier platane centenaire. Au rez-de-chaussée, un imposant plateau de marbre rose fait office de desk, de bar et de comptoir pour le petit- déjeuner. Le toit-terrasse offre une vue époustouflante sur la mer, les Îles d’Or et la Villa Noailles. Tous les espaces communs sont voués à la convivialité dans l’esprit de la nouvelle vague des hôtels d’aujourd’hui sur le modèle déjà décliné des « Mama Shelter ».

Placards muraux cachant la salle de bains et nombreux miroirs pour agrandir l’espace dans la chambre 12 imaginée par Valentina Cameranesi et Enrico Pompili.
Afficher la galerie
Placards muraux cachant la salle de bains et nombreux miroirs pour agrandir l’espace dans la chambre 12 imaginée par Valentina Cameranesi et Enrico Pompili.
©Hôtel Reine Jane

Contact :
Hôtel La Reine Jane
Port de L’Ayguade
1, quai des Cormorans
83400 Hyères
Tél. : 04 94 66 32 64
Mail : contact@lareinejane.fr
www.lareinejane.fr

En bleu et blanc, la façade emblématique de l’Hôtel Jane.
Afficher la galerie
En bleu et blanc, la façade emblématique de l’Hôtel Jane.
©Hôtel Reine Jane

Derrière des placards muraux, une douche à l’italienne à fleur de sol pour la chambre 12 imaginée par Valentina Cameranesi et Enrico Pompili.
Afficher la galerie
Derrière des placards muraux, une douche à l’italienne à fleur de sol pour la chambre 12 imaginée par Valentina Cameranesi et Enrico Pompili.
©Hôtel Reine Jane

Une céramique à la manière de Picasso évoquant Vallauris pour animer un chevet et une lampe écran façon lune pleine avec lumière indirecte dans la chambre 12.
Afficher la galerie
Une céramique à la manière de Picasso évoquant Vallauris pour animer un chevet et une lampe écran façon lune pleine avec lumière indirecte dans la chambre 12.
©Hôtel Reine Jane

Dressing intégré dans la tête de lit et rangement sous le couchage pour la chambre 10 conçue par Sébastien Cordoleani.
Afficher la galerie
Dressing intégré dans la tête de lit et rangement sous le couchage pour la chambre 10 conçue par Sébastien Cordoleani.
©Hôtel Reine Jane

La salle de bains de la chambre 10 conçue par Sébastien Cordoleani est cachée derrière un claustra en bois à claire-voie qui laisse passer la lumière.
Afficher la galerie
La salle de bains de la chambre 10 conçue par Sébastien Cordoleani est cachée derrière un claustra en bois à claire-voie qui laisse passer la lumière.
©Hôtel Reine Jane

Clin d’œil aux sirènes de légendes, à la faune et la fore marine façon dessins d’enfant dans la chambre 14 dessinée par Thomas Defour et Antoine Grulier.
Afficher la galerie
Clin d’œil aux sirènes de légendes, à la faune et la fore marine façon dessins d’enfant dans la chambre 14 dessinée par Thomas Defour et Antoine Grulier.
©Hôtel Reine Jane

Dans la salle de bains de la chambre 6 dessinée par Odd Matter, les courbes de la douche, du lavabo et des toilettes s’accordent avec l’effet général d’alcôve.
Afficher la galerie
Dans la salle de bains de la chambre 6 dessinée par Odd Matter, les courbes de la douche, du lavabo et des toilettes s’accordent avec l’effet général d’alcôve.
©Hôtel Reine Jane

Hommage à la culture et tradition du bassin méditerranéen avec le chêne-liège, la chambre 6 a été pensée par Odd Matter. Le mobilier, coin bureau et tête de lit en liège brut s’accompagne de voilages qui dessinent une alcôve autour du couchage.
Afficher la galerie
Hommage à la culture et tradition du bassin méditerranéen avec le chêne-liège, la chambre 6 a été pensée par Odd Matter. Le mobilier, coin bureau et tête de lit en liège brut s’accompagne de voilages qui dessinent une alcôve autour du couchage.
©Hôtel Reine Jane

Article publié le 21 mai 2018

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire