A Paris, un appartement aux volumes compacts rythmés par la couleur

L’architecte Camille Hermand a restructuré ce lieu pour optimiser la surface au sol. Côté déco, elle a dessiné une ambiance contemporaine sans excès.

La bibliothèque, installée sur une cloison de séparation et encadrant la porte, est mise en valeur par une peinture bleu turquoise qui tranche sur la teinte argile du sol, recouvert de tomettes hexagonales. La porte intégrée dans l’ensemble se fait oublier. Sous les fenêtres, une banquette, qui cache aussi les radiateurs, a été installée en guise de siège d’appoint.
Voir plus : bibliothèque

Des pièces remodelées

Entièrement rénové, cet appartement de 78 m² a été optimisé en surface. Tandis que sa circulation a été remaniée pour dessiner des axes plus logiques et pratiques et faire directement communiquer les pièces, entre elles, sans perte d’espace. Le séjour a été réduit pour composer une vraie entrée. La mise en place d’une cloison vitrée avec châssis en chêne brut a permis de séparer les deux espaces, tout en conservant une certaine transparence et luminosité. L’entrée, qui dessine une transition avec l’extérieur, intègre également des rangements qui faisaient défaut auparavant.

Le salon est séparé de l’entrée par une porte vitrée encadrée de rangements qui n’encombrent pas l’espace au sol.
Afficher la galerie
Le salon est séparé de l’entrée par une porte vitrée encadrée de rangements qui n’encombrent pas l’espace au sol.
©Hervé Goluza

Mission rangement

Dans toutes les pièces de la maison, des rangements ont été pratiqués de façon à libérer au maximum la place au sol. Ils s’intègrent désormais à l’architecture d’intérieur comme s’ils avaient toujours été là. Retravaillés en couleur, ils donnent du relief à l’espace et tranchent sur les murs blancs. Ainsi, l’espace se déploie complètement pour recevoir sièges, tables, luminaires et objets décoratifs au design adouci par des couleurs neutres et pastel.  

Une simple différence de niveau sépare le séjour (salle à manger et grand salon) du salon TV (chambre d’ami) et de la cuisine, auxquels on accède par quelques marches.
Afficher la galerie
Une simple différence de niveau sépare le séjour (salle à manger et grand salon) du salon TV (chambre d’ami) et de la cuisine, auxquels on accède par quelques marches.
©Hervé Goluza

Un esprit actuel

Côté déco, les tomettes existantes au sol ont été conservées pour donner un petit air de campagne à cet appartement parisien du 4ème arrondissement. Ses tons naturels de terre cuite sont mis en valeur par une palette de teintes vives qui offrent une dualité de styles, mariage de l’authentique et du contemporain. Tandis que les couleurs et motifs des papiers-peints et tissus déclinent une gamme fraîche et graphique.

Camille Hermand Architectures : www.camillehermandarchitectures.com

Des couleurs douces et pastel habillent le salon TV, faisant office de chambre d’ami, intégrant une zone de rangement et une niche pour l’écran.
Afficher la galerie
Des couleurs douces et pastel habillent le salon TV, faisant office de chambre d’ami, intégrant une zone de rangement et une niche pour l’écran.
©Hervé Goluza

La salle de bains est animée de carrelages immaculés, choisis dans deux formats différents, carreaux hexagonaux sur les murs et le tablier de la baignoire, avec lames façon parquets posées en diagonales, au sol.
Afficher la galerie
La salle de bains est animée de carrelages immaculés, choisis dans deux formats différents, carreaux hexagonaux sur les murs et le tablier de la baignoire, avec lames façon parquets posées en diagonales, au sol.
©Hervé Goluza

La cuisine joue la carte du naturel avec des meubles en bois ponctués par la touche industrielle du coffrage de la hotte en métal et verre.
Afficher la galerie
La cuisine joue la carte du naturel avec des meubles en bois ponctués par la touche industrielle du coffrage de la hotte en métal et verre.
©Hervé Goluza

La chambre est encadrée de rangements avec un effet de contrastes de couleurs pour éviter le côté monolithique des linéaires de placards. Le papier-peint en tête de lit met en valeur l’espace couchage.
Afficher la galerie
La chambre est encadrée de rangements avec un effet de contrastes de couleurs pour éviter le côté monolithique des linéaires de placards. Le papier-peint en tête de lit met en valeur l’espace couchage.
©Hervé Goluza

Article publié le 24 septembre 2018

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire