Moquette party

Souvent critiquée, jugée comme un revêtement sans lettres de noblesse, la moquette a pourtant bien des avantages et peut même être luxueuse et artistique. C’est le revêtement cosy par excellence !

Ro stairs !
Voir plus : moquette, tapis-brosse
Cet article fait partie du dossier Tout sur la Moquette
D’un confort inébranlable, la moquette symbolise la douceur et le bien-être. Elle retrouve son souffle avec des effets décoratifs mats, brillants ou lisses, structurés ou bouclés mais surtout avec le retour des années 70 : les couleurs flashy, le style pop. En plus d’être antidérapante, la moquette offre le plus haut niveau d’absorption de bruits intérieurs et extérieurs : télévision, pas, chocs… mais retient aussi très bien la chaleur, ce qui permet de nettement moins chauffer la pièce qu’avec un revêtement dur. Marcher pieds nus, s’allonger, lire, regarder un film ou même faire sa sieste sont des possibilités qu’offre ce revêtement qui, contrairement à l’idée répandue, ne favorise pas les allergies respiratoires. Les fibres emprisonnent la poussière jusqu’au passage de l’aspirateur, alors que sur un sol dur, la poussière vole.

En laine ou en coton épais et à poils plus ou moins longs, la moquette peut être très haut de gamme, fabriquées au gabarit de la pièce ou taillées en tapis à la demande. Comme celles en coton appartenant à la collection Dream de Limited Edition qui sont à la fois denses (4 ou 5kg/m²) et moelleuses ; celles en laine et polyester Vision, distribuées par le même éditeur, présentent des poils longs et soyeux. La gamme Vision se décline dans des tons neutres et des couleurs flashy pour 420 € au m² contre 341 € au m² pour la gamme Dream. Pour un prix moins élevé (à partir de 280 € le mètre linéaire en 70 cm de large), David Hicks propose un style seventies et des couleurs pop avec des motifs à la carte. A partir de 120 € le mètre linéaire en 70 cm de large, le fabricant britannique Hartley’s propose des bandes, des rayures, des bayadères, des milleraies et des zips sur ses moquettes et tapis de couloir. Pour celles et ceux dotés d’une imagination débordante, Jules Flipo tisse des motifs uniques à la demande mais possède aussi une immense ressource de dessins. Jules Flipo a aussi la particularité de réaliser les colorations que vous souhaitez pendant que Braquenié propose des modèles sur mesure avec des dessins historiques.

Cependant, les grandes surfaces spécialistes de revêtements de sol comme Saint-Maclou ou Mondial Moquette proposent de la moquette de très bonne qualité à prix modestes. Vous y retrouverez les signatures de Balsan, Interface ou encore Louis de Poortere. Pour évaluer leur résistance, considérez l’épaisseur, l’élasticité, la qualité des fibres et le poids. Pour mesurer l’élasticité, pressez votre pouce sur la surface de la moquette ; plus les brins se redressent vite, plus elle est dense et élastique. Au dos, ouvrez les touffes. S’il y a trop d’espace entre elles, le fil finira par tomber avant l’heure. Par précaution, il est conseillé de se référer au classement " T " de l'I.C.C.O. (International Carpet Classification Organisation), ces indices indiquent le degré de résistance. Préférez une moquette légère et duveteuse (T2) pour les chambres et une plus épaisse (T3) pour les grandes surfaces comme le salon. Mieux vaut prévoir des couleurs sombres pour les endroits à fort passage, voire un léger motif mais aussi une moquette ultra résistante (T4). Au-dessus de l’indice T4, le revêtement est conseillé aux lieux publics.

La durée de vie de ce revêtement confortable est de 5 à 7 ans si elle est bien posée, alors laissez faire les professionnels ! Vous n’aurez plus qu’à apprécier tous les petits moments à passer sur votre belle et nouvelle moquette.
Article publié le 26 mai 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.