La nouvelle vague de la tapisserie d’Aubusson

Avec la collaboration de designers, les Ateliers d’Aubusson dépoussièrent cet art ancestral pour le faire entrer dans les intérieurs d’aujourd’hui.

« Canopée », nouvelle vision des verdures aubussonnaises et fantomatiques, création Perrine Vigneron. Cette œuvre, qui a reçu le Grand Prix de l’innovation du public au salon Maison & Objet 2015, a été réalisée avec des fils phosphorescents qui changent son apparence la nuit venue.
Voir plus : tapisserie

Une collaboration dynamique

« Les Ateliers d’Aubusson tissent l’avenir de la tapisserie » et souhaitent démocratiser cette technique pour rendre la tapisserie accessible à tous sans sacrifier la qualité de fabrication qui fait sa réputation. Leurs créations originales, des décors « à la forme » la font sortir de son carcan d’origine. Les sujets choisis et représentés, mais aussi le métier à tisser ont été modernisés pour associer savoir-faire manuel, production semi-mécanique et modèles numériques. Les nouveaux projets confiés à des jeunes designers ou déjà réputés renouvellent l’idée classique de la tapisserie, qui, depuis Jean Lurçat, n’avait pas vraiment été bousculée. Quant aux interprétations des œuvres des artistes, une tradition toujours vivante en tapisserie, leur coût est si élevé qu’elle reste réservée à une élite.

« Griffon Pop », une tapisserie qui offre une approche modernisée et re-coloriée de l’animal emblématique des tapisseries médiévales. Création Marie-Aurore Stiker-Metral.
Afficher la galerie
« Griffon Pop », une tapisserie qui offre une approche modernisée et re-coloriée de l’animal emblématique des tapisseries médiévales. Création Marie-Aurore Stiker-Metral.
©Les Ateliers d’Aubusson

Un univers à redécouvrir

Dans les créations des designers, on ressent le désir de sortir des formats traditionnels carrés ou rectangulaires, de renouveler la palette des couleurs vers des harmonies plus actuelles et travaillées en fonction des tendances de la décoration. Jeux de bicolores noir et blanc, jaune ou gris en camaïeu et explosion de couleurs denses et profondes. « J’ai voulu libérer les oiseaux du cadre de la tapisserie comme on ouvre la porte d’une cage », explique Marie-Aurore Stiker-Metral, diplômée de l’ENSCI et qui s’est fait connaître grâce à la chaise La Pliée, une de ses créations éditée par Ligne Roset. Elle a puisé dans l’imaginaire  Aubussonnais et ses animaux iconiques puis repensé son bestiaire enchanté dans des formats différents qui permet une plus grande liberté d’accrochage. « La Dame à la Licorne m’avait émerveillé  du haut de mes 10 ans. Les Ateliers d’Aubusson me permettent de tisser le rêve et de raconter des histoires suspendues », raconte Albin Christen qui a décliné des motifs de tradition populaire en les retravaillant dans un esprit monochrome.

« Cadhoro », une œuvre mariant les matières précieuses et traditionnelles dont le nom fait référence à un des plus beaux palais vénitiens, le Ca’ d’Oro. Le tissage foisonnant de détails architecturaux exprime toute la splendeur de cette ville unique. Création Jean Boggio.
Afficher la galerie
« Cadhoro », une œuvre mariant les matières précieuses et traditionnelles dont le nom fait référence à un des plus beaux palais vénitiens, le Ca’ d’Oro. Le tissage foisonnant de détails architecturaux exprime toute la splendeur de cette ville unique. Création Jean Boggio.
©Les Ateliers d’Aubusson

Un esprit d’ouverture

Côté prix, comptez autour de 600 € pour un animal détouré et jusqu’à 880 € pour une licorne. Les créations de Jean Boggio autour des couleurs des jeux de carte débutent à 290 €. Mais  cela peut aller jusqu’à 10 000 € pour une splendide composition… Et une fois par an, les Ateliers d’Aubusson s’associent à une école de design pour concevoir et produire une pièce qui sera proposée dans leurs collections. L’année dernière, c’est Natacha Baptiste de l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon qui a été choisie. En 2017, le Paris College of Art a participé au challenge.

Contact : www.ateliers-aubusson.com

« Hibou Brume », une création qui renouvèle le bestiaire et répertoire animalier foisonnant de la tradition d’Aubusson. Création Marie-Aurore Stiker-Metral.
Afficher la galerie
« Hibou Brume », une création qui renouvèle le bestiaire et répertoire animalier foisonnant de la tradition d’Aubusson. Création Marie-Aurore Stiker-Metral.
©Les Ateliers d’Aubusson

Détail de la tapisserie « Griffon Pop » qui met en évidence des couleurs fortes presque fluorescentes. Création Marie-Aurore Stiker-Metral.
Afficher la galerie
Détail de la tapisserie « Griffon Pop » qui met en évidence des couleurs fortes presque fluorescentes. Création Marie-Aurore Stiker-Metral.
©Les Ateliers d’Aubusson

A gauche, « L’Oiseau », une création d’Albin Christen qui renoue avec l’esthétique et les motifs populaires scandinaves des premiers designers. A droite, « Nouvelle Jungle », tapisserie lauréate en 2016, création Natacha Baptiste.
Afficher la galerie
A gauche, « L’Oiseau », une création d’Albin Christen qui renoue avec l’esthétique et les motifs populaires scandinaves des premiers designers. A droite, « Nouvelle Jungle », tapisserie lauréate en 2016, création Natacha Baptiste.
©Les Ateliers d’Aubusson

« La Plume », tapisseries d’Albin Christen  qui revisitent les cultures populaires du monde entier et notamment de l’Europe du Nord. Création Albin Christen.
Afficher la galerie
« La Plume », tapisseries d’Albin Christen qui revisitent les cultures populaires du monde entier et notamment de l’Europe du Nord. Création Albin Christen.
©Les Ateliers d’Aubusson

A gauche, « Licorne Brume » création Marie-Aurore Stiker-Metral qui revisite un personnage clé des tapisseries d’Aubusson. A droite,  « La Reine », une création de Jean Boggio qui fait partie d’une série de tapisseries autour des différentes couleurs des jeux de cartes.
Afficher la galerie
A gauche, « Licorne Brume » création Marie-Aurore Stiker-Metral qui revisite un personnage clé des tapisseries d’Aubusson. A droite, « La Reine », une création de Jean Boggio qui fait partie d’une série de tapisseries autour des différentes couleurs des jeux de cartes.
©Les Ateliers d’Aubusson

Grâce au talent créatif de jeunes designers, comme Marie-Aurore Stiker-Metrales Ateliers d’Aubusson modernisent la tapisserie afin de la faire entrer dans les intérieurs d’aujourd’hui, Phoenix Pop 2017.
Afficher la galerie
Grâce au talent créatif de jeunes designers, comme Marie-Aurore Stiker-Metrales Ateliers d’Aubusson modernisent la tapisserie afin de la faire entrer dans les intérieurs d’aujourd’hui, Phoenix Pop 2017.
©Les Ateliers d’Aubusson

Article publié le 13 avril 2018

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire