Renaissance de la maison Disderot

Afficher toute la galerie photos

Née à la fin des années 1940, la maison Disderot de luminaires avait donné leur chance aux premiers designers français. Elle vient de relancer l’édition de leurs créations emblématiques.

Photo : 4 / 8
Dans le nouveau show-room de Disderot, à gauche, lampe 1021 à poser de Roger Fatus, créée dans les années 1960, en inox, bois et plexiglas. Le designer et l’éditeur ont travaillé à partir d’un calque de 1957 qui, à l’époque, n’avait pas donné suite à un prototype. A droite, créé par Pierre Disderot, la lampe 1013 en métal laqué, laiton poli et verre. Modèles édités par Disderot en 2017.

Dans le nouveau show-room de Disderot, à gauche, lampe 1021 à poser de Roger Fatus, créée dans les années 1960, en inox, bois et plexiglas. Le designer et l’éditeur ont travaillé à partir d’un calque de 1957 qui, à l’époque, n’avait pas donné suite à un prototype. A droite, créé par Pierre Disderot, la lampe 1013 en métal laqué, laiton poli et verre. Modèles édités par Disderot en 2017.

©Disderot