Renaissance de la maison Disderot

Afficher toute la galerie photos

Née à la fin des années 1940, la maison Disderot de luminaires avait donné leur chance aux premiers designers français. Elle vient de relancer l’édition de leurs créations emblématiques.

Photo : 6 / 8
A droite, lampadaire J14, déclinaison de la lampe J13, d’esprit japonisant, avec socle en marbre, métal et opaline, créé en 1959 par Joseph-André Motte et réédité par Disderot en 2017. A gauche, lampadaire RF 503 avec piètement en métal et abat-jour en tissu de coton fin qui distille une lumière douce et chaleureuse. Création Roger Fatus en 1957 rééditée par Disderot en 2017.

A droite, lampadaire J14, déclinaison de la lampe J13, d’esprit japonisant, avec socle en marbre, métal et opaline, créé en 1959 par Joseph-André Motte et réédité par Disderot en 2017. A gauche, lampadaire RF 503 avec piètement en métal et abat-jour en tissu de coton fin qui distille une lumière douce et chaleureuse. Création Roger Fatus en 1957 rééditée par Disderot en 2017.

©Disderot