A propos de James Dyson…

L’homme est étonnant. Petit génie, sorte de Géotrouvetout de l’équipement de la maison, Mr Dyson mérite l’ovation, car c’est en fait un homme de design pur et dur. Il signe aujourd’hui un nouveau chauffage, le Dyson Hot, sans pale issu de la même technologie que son ventilateur !

James Dyson et sa nouvelle création, le chauffage, Dyson Hot ™.

En terme de stratégie design, c’est à dire sans perdre le sens premier de la fonctionnalité puis de l’esthétique, la marque Dyson s’impose. D’abord un aspirateur sans sac au design époustouflant, un sèche-mains révolutionnaire puis un ventilateur sans pale ; suit maintenant un chauffage, le Dyson Hot .

Fort d’un constat, « Les appareils de chauffages conventionnels utilisent des pales qui fonctionnent avec des moteurs inefficaces pour propager l’air chaud. Ils n’ont pas assez de puissance pour chauffer une pièce entière et peuvent émettre des odeurs de brûlé. Mes ingénieurs ont donc mis au point un chauffage qui ne produit pas d’odeur et qui permet de chauffer toute la pièce rapidement. », James Dyson a fait travailler son équipe d’ingénieurs - spécialisés en thermodynamique et mécanique des fluides – pour mettre au point la technologie AirMultiplier™ et son application sur un chauffage.

Comment marche le Dyson Hot ? L’air, aspiré grâce à un propulseur situé dans la base de l’appareil (un mini réacteur d’avion en quelque sorte), est accéléré au travers d’une ouverture de 2,5 mm. Cette accélération crée un jet d’air chaud, laquelle, en glissant sur une rampe aérodynamique, oriente sa diffusion. L’air environnant est entraîné dans le flux d’air, amplifiant ainsi son volume par 6, selon le principe de l’« air induit / air entraîné » (ou « effet venturi »). Thermostat/régulateur intégré avec réglage au degré près. Contrôle par télécommande. Réversible avec ventilation froide.

La démarche est pertinente du point de vue de la recherche. En termes de développement, elle applique la même philosophie développée dans le cadre des James Dyson Award qui propose aux étudiants et jeunes diplômés de présenter une solution innovante à un problème de la vie quotidienne. Cette année, plus de 500 projets, venant de 18 pays, ont été présentés au James Dyson Award.

Pour la France, c’est Julien Bergignat de l’Ecole de Design de Nantes qui remporte l’épreuve nationale avec un projet de design global destiné à faciliter la gestion des déchets médicaux dans les hôpitaux. « Santécologie » répond à un problème d’actualité : «  Comment réduire la production de déchets médicaux infectieux ? » et met à disposition du personnel soignant un équipement de collecte des déchets, avec trois collecteurs permettant le tri des matières recyclables ainsi que des instruments médicaux adaptés.

Les neuf autres projets sélectionnés pour l’étape internationale et développés par des écoles de design françaises répondent à des préoccupations qui visent à servir l’intérêt général. Et ce, dans des registres aussi divers que variés. Pour exemple : Comment rétablir l’électricité après un tremblement de terre ? (Pomer, Ecole de Design de Nantes), Quelle alternative aux chaises pliantes, peu pratiques et peu esthétiques ? (Chaise triplette, Ecole supérieur des Arts Décoratifs de Strasbourg), Comment utiliser le produit resté au fond de la bouteille de shampoing ? (Flacon deux bouchons, ENSCI Les Ateliers), Comment réguler sa consommation en électricité à la maison ? (The Frame, ISD Valenciennes), etc.

Un brainstorming créatif et pertinent en matière de développement de produits intelligents dont la portée relève aussi de la philanthropie. Merci James !

www.jamesdysonaward.org

Article publié le 16 septembre 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums
  • Bonjour,
    Côté design, il n'y a rien à dire concernant le ventilateur, c'est presque parfait. Côté performance , je n'ai pas trouvé meilleur jusqu'ici si on veut éviter le bruit des pales.

    http://ventilateur.confort-domicile.com

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.