Halte à la croissance, le cri d’alarme des designers

Le CID consacre une exposition sur le rôle du design dans la surconsommation et comment il peut y remédier. Une réflexion qui ne date pas d’hier mais qui revient sur le devant de la scène avec la prise de conscience de notre société actuelle.

Flessenbootjes, jouets et petits bateaux à voile fabriqués à partir de bouteilles de shampoing, sacs en plastique, bobines et élastiques de récupération, création Floris Hovers pour Goods.
Voir plus : recyclage, recycler

Design et décroissance

Les premières mises en garde datent de la fin des années 1960, engendrées par la course folle des grosses productions industrielles et le rêve utopique du tout plastique. Mais aujourd’hui, les temps ont heureusement changé et les designers sont désormais formés à un mode de création plus responsable et rationnel avec l’usage de matériaux recyclés ou recyclables. Car cette exposition qui présente les créations pertinentes et engagées d’une trentaine de designers internationaux, concernés par le développement durable, se veut résolument positive et optimiste sur le futur et les créations prospectives. Oui, les designers peuvent lutter pour des modes de production plus écologiques et contre le gaspillage. Et c’est le cœur de leur réflexion qui est ici mise en relief !

Rocking-Knit « Low-tech Factory », concept artistique mêlant design et humour et chaise à bascule qui transforme l’énergie cinétique du balancement en un mouvement actionnant une machine à tricoter permettant de réaliser un bonnet en laine. Une réflexion sur la paresse et l’art du « rien faire ». Création de l’ECAL, Damien Ludi et Colin Peillex.
Afficher la galerie
Rocking-Knit « Low-tech Factory », concept artistique mêlant design et humour et chaise à bascule qui transforme l’énergie cinétique du balancement en un mouvement actionnant une machine à tricoter permettant de réaliser un bonnet en laine. Une réflexion sur la paresse et l’art du « rien faire ». Création de l’ECAL, Damien Ludi et Colin Peillex.
©Nicolas Genta

Des objets faits pour durer

Les designers d’aujourd’hui ne sont plus galvanisés par la production intempestive et ils n’hésitent pas, comme des artistes, à créer des œuvres à message et manifestent pour montrer l’aberration de la société de surconsommation. Certains utilisent l’humour (noir) et même la provocation pour nous faire réagir. D’autres ont choisi les biomatériaux et plastiques écologiques ou tout simplement des matériaux naturellement biodégradables. Car pourquoi produire aujourd’hui des objets caducs qui ne feront que polluer un peu plus ? Conscient de la responsabilité du designer, le designer néerlandais Rikkert Paauw a même créé, pour son projet « A quoi ressemblera l’armoire du futur », un texte :  le Manifeste # 1, qui précise les 49 commandements de cette pièce incontournable de mobilier…

Cuisine low tech, avec module de conservation pour conserver les fruits et légumes sans électricité et robot mécanique avec système musculaire, création Biceps cultivatus.
Afficher la galerie
Cuisine low tech, avec module de conservation pour conserver les fruits et légumes sans électricité et robot mécanique avec système musculaire, création Biceps cultivatus.
©Biceps cultivatus

Une réflexion globale

Cette exposition présente aussi 6 pistes de réflexion et alternatives pour un design plus respectueux et vertueux, déjà empruntés par de nombreux créateurs : la simplicité volontaire, le recyclage, la production locale, le low tech, la lutte contre l’obsolescence programmée et l’avènement de nouveaux modèles économiques. D’autres attitudes face à la consommation peuvent aussi s’y ajouter comme le simple réflexe de chercher à réparer plutôt que jeter. Tandis que la fabrication en 3D, par l’intermédiaire de Fab Lab, offre une possibilité de produire des objets à l’unité et en fonction de la demande, sans stock nécessaire à écouler pour compenser et rembourser les lourds investissements de la production industrielle. Quant au site du Grand-Hornu où se déroule cette exposition, pour renforcer l’importance de cette exposition, il a fait imprimer les invitations et les affiches qui s’y rapportent sur du papier de récupération. Il a aussi édité un catalogue évolutif téléchargeable gratuitement en ligne (www.cid-grand-hornu.be), afin de baisser l’empreinte carbone de cet événement.

Contact :
Halte à la croissance ! Design et décroissance, jusqu’au 21 octobre
CID-Centre d’Innovation et de Design au Grand-Hornu,

Site du Grand-Hornu
82, rue Sainte Louise
7301 Hornu
Belgique
Tél. : 0032(0)65 65 21 21
Mail : info.cid@grand-hornu.be
www.cid-grand-hornu.be

Aspirateur « Trou noir », projet Carte Blanche VIA en 2011 qui requestionne notre manière de consommer plus responsable en envisageant l’électroménager comme un moyen de nous sensibiliser à cette question, création Gaëlle Gabillet et Stéphane Villard, Studio GGSV.
Afficher la galerie
Aspirateur « Trou noir », projet Carte Blanche VIA en 2011 qui requestionne notre manière de consommer plus responsable en envisageant l’électroménager comme un moyen de nous sensibiliser à cette question, création Gaëlle Gabillet et Stéphane Villard, Studio GGSV.
©Felipe Ribon pour Studio GGSV

Chaise « Flax Chair » à base de lin qui a remporté le Dutch Design Award 2016. Création Christien Meindertsma pour Label Reed.
Afficher la galerie
Chaise « Flax Chair » à base de lin qui a remporté le Dutch Design Award 2016. Création Christien Meindertsma pour Label Reed.
©Christien Meindertsma pour Label Reed

Les rafraichissants, série d’objets explorant les capacités perspirantes qui font de la faïence un matériau clé de la conservation sans électricité, création Audrey Bigot.
Afficher la galerie
Les rafraichissants, série d’objets explorant les capacités perspirantes qui font de la faïence un matériau clé de la conservation sans électricité, création Audrey Bigot.
©Audrey Bigot

Tatouage des logos des marques « Fast or last », Lenka Vackova et Karolina Katmanova.
Afficher la galerie
Tatouage des logos des marques « Fast or last », Lenka Vackova et Karolina Katmanova.
©Lenka Vackova et Karolina Katmanova

How To Make It Whitout IKEA, carnets qui réunissent tous les bons plans pour réaliser des objets utiles avec ce qu’on a chez soi, pour ne pas filer à la boutique du coin en catastrophe… Le designer récolte des idées, lorsqu’il rencontre des gens par exemple, ou ses propres expériences. Il fait des dessins, des schémas de modes d’emplois, de conception de ses objets, et ensuite il les sélectionne, les synthétise graphiquement et les réunit dans un recueil.
Afficher la galerie
How To Make It Whitout IKEA, carnets qui réunissent tous les bons plans pour réaliser des objets utiles avec ce qu’on a chez soi, pour ne pas filer à la boutique du coin en catastrophe… Le designer récolte des idées, lorsqu’il rencontre des gens par exemple, ou ses propres expériences. Il fait des dessins, des schémas de modes d’emplois, de conception de ses objets, et ensuite il les sélectionne, les synthétise graphiquement et les réunit dans un recueil.
©Thomas Billas

No more value, pièces d’euro poncées, création Cléa di Fabio.
Afficher la galerie
No more value, pièces d’euro poncées, création Cléa di Fabio.
©Cléa di Fabio

Article publié le 8 septembre 2018

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire