L’Atelier Richard Orfèvre à 100 ans: un siècle de savoir –faire artisanal

Entre tradition et modernité l’Atelier Richard Orfèvre célèbre un siècle de fabrication artisanale de couverts en argent massif.

Ruth Gurvich, « Ceremonia » ; des verres, des coupes ou calices conçus à partir d’un plan en deux dimensions.

Un concerto d’artistes et de designers uniques, personnages de la scène créative contemporaine se rassemblent pour apporter une touche originale à l’orfèvrerie « cuillériste ».

Serge Bensimon dédie l’espace de sa Gallery aux créations singulières de ces jeunes artistes et signe à cette occasion un objet espiègle et aérien « Petite musique au quotidien »:Un carillon en métal argenté qui atteste de la passion de ce dernier à détourner les objets du quotidien.

Parmi les convives, le collectif 5.5 Designers bouleverse les codes et réinterprète son  talent dans une collection teintée d’humour et de passion. « Bienvenue !» est une collection détournant l’archétype de la cuillère qui se réincarne en hochet, rond de serviette ou encore coquetier.

L’Atelier Richard et Ruth Gurvich, c’est aussi la rencontre d’une artiste et du métal.« Ceremonia & Schwarzwald » naissent de cette union; des verres, coupes ou calices, ainsi qu’une couronne de ronces en argent adoucie par la fragilité des fleurs de porcelaine.

Entre imagination et détournement, Franck Sorbier est un Grand Couturier et Maître d’Art qui affirme son attirance pour deux univers certes différents mais uni par la même rigueur. Avec un jeu de composition remarquable, le miroir « Songe d’une sorcière » confirme son goût et sa passion pour la récupération.

 Le savoir - faire français, l’outil industriel adapté, les techniques artisanales et ancestrales font de Non Sans Raison une maison à l’esprit singulier et audacieux. « Empreintes » évoque cet héritage et cette trace dans l’histoire qui leur est si chère.

Enfin, l’esprit Richard Orfèvre se dévoile dans la collection « Martelé ». Une série de couverts conçus selon les méthodes de l’orfèvrerie française. Le choc du marteau sur la matière brute ; un lingot d’argent massif,  fait apparaître un décor qui jubile face aux reflets. Chaque couvert et f lambeau devient alors une pièce unique.

http://orfevrerie-richard.com/

Article publié le 7 avril 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.