La chaise 44 de Finn Juhl ou la sculpture « Chaise os »

Œuvre favorite de son créateur, la chaise 44 incarne parfaitement le travail du designer danois Finn Juhl. Fabriquée en collaboration avec l’ébéniste Niels Vodder, la chaise est conçue autour du bois comme matière organique, qui se métamorphose en os.

De son autre nom, la « Chaise os » incarne un design organique, où la structure devient ossature.
Voir plus : chaise, Danemark, design

Créée en 1944, ce qui lui donne l’une de ses dénominations, la « Chaise os » se fait le manifeste de l’œuvre de Finn Juhl. Considéré comme le « Père du design scandinave », les productions du célèbres danois s’apparentent plus à des œuvres d’art qu’à un simple mobilier fonctionnel. De ce fait, son travail se concentre sur la recherche de l’esthétisme, quitte à ce que la forme prime sur la fonction. Lorsqu’il conçoit la chaise 44, il souhaite créer un siège tel qu’il l’imagine au détriment de son aspect purement usuel. Après un travail autour des formes organiques, il décide de transporter cette dimension du design dans la matière même.

Avec la collaboration de Niels Vodder, le bois se métamorphose en une subtile torsion, pour donner une impression de légèreté, voire même de fragilité.
Afficher la galerie
Avec la collaboration de Niels Vodder, le bois se métamorphose en une subtile torsion, pour donner une impression de légèreté, voire même de fragilité.
©DR

Architecte de formation, Finn Juhl se tourne vers le design, pour créer un mobilier qui lui soit propre, dont la vocation n’est pas de connaître un succès international. Sa motivation réside dans un désir purement personnel, celui de décorer sa maison à Charlottenlund, comme il l’entend. Designer autodidacte, il fait appel à un ébéniste, Niels Vodder, pour le seconder dans son travail.

Inspiré de l’art moderne des années 30, ce siège présente une dimension sculpturale, qui s’incarne par une structure légère, presque fragile. La chaise 44 est résolument moderne par sa prouesse, puisque sa forme va au-delà des limites techniques de l'époque. Le dossier est construit autour d’une seule pièce de bois de 10 à 18 cm de hauteur, difficile à dénicher. Presque invisible, l’assemblage des composantes se fait à peine sentir alors que le fourmillement de détails se fait dans la subtilité. Détails qui s'inscrivirent dans la torsion de la matière, créant un effet sculptural saisissant.

Réalisée pour son confort personnel, Finn Juhl crée la chaise 44 dans une approche plus sculpturale, où la forme prend le pas sur la fonction.
Afficher la galerie
Réalisée pour son confort personnel, Finn Juhl crée la chaise 44 dans une approche plus sculpturale, où la forme prend le pas sur la fonction.
©DR

En voulant s’échapper d’une conception trop industrielle à son goût, Finn Juhl repense la forme de la chaise, pour la réinventer comme une sculpture. Le bois est travaillé de manière organique, permettant de dessiner une structure osseuse, qui prendra le second nom de « Chaise os ». D’une fabrication trop complexe pour son époque, elle ne fut éditée qu’à douze exemplaires. Mais pour célébrer le centième anniversaire de Finn Juhl, Triode réédite dix nouveaux exemplaires, en conférant à sa beauté un aspect plus fonctionnel, rendu possible grâce aux techniques modernes.

www.triode-design.com
www.finnjuhl.com

L’ébéniste travaille le bois avec sensibilité, où la forme de la chaise est une prouesse à elle toute seule, puisqu’elle dépasse les limites techniques de l’époque.
Afficher la galerie
L’ébéniste travaille le bois avec sensibilité, où la forme de la chaise est une prouesse à elle toute seule, puisqu’elle dépasse les limites techniques de l’époque.
©DR

Article publié le 11 avril 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire