La chaise «*bistrot*» de Thonet

Surprenant, mais cette chaise fête ses 150 ans. La N°14 créée en 1859 par Michael Thonet est devenue la chaise de bistrot par excellence. Tout café parisien qui se respecte arbore ses N°14. Preuve de son succès, plus de 50 millions d’exemplaires en ont été vendus dans le monde depuis sa création.

La chaise « Bistrot » de Thonet porte bien son nom : tous les bars de Paris l'affectionnent
Voir plus : chaise
Michael Thonet, ébéniste industriel allemand-autrichien, révolutionne le design industriel. Il expérimente et invente le cintrage de bois massif. Le bois se tord à souhait sous l’effet d’une longue exposition à l’eau et à la vapeur avant d’être maintenu dans des moules de fonte. La chaise « Bistrot » est construite sur un schéma simple et se monte avec 6 pièces et 8 vis. Chacune des pièces est réalisable en série pour trois francs-six sous.

Accessible à toutes les classes sociales, cette chaise un phénomène de masse, elle est autant la chaise du prince que celle du pauvre. Malgré un petit prix, la N°14 se défend d’être robuste et élégante. Les patrons de bars apprécient sa légèreté et donc sa maniabilité, et son rapport qualité-prix. Très rapidement, elle colonise les cafés viennois.

Elle est la première chaise en kit et respectueuse de l’environnement bien avant l’heure. Les éléments de 36 chaises sont conditionnés dans une caisse d’un mètre cube pour être remontés sur place.
En 1960, la N°14 est rebaptisée « 214 ». En 1970, l’un des pieds de la chaise bistrot se noue sur lui-même pour symboliser «*l’hyper-maniabilité*» du bois et devenir la 214K.

Pour fêter ses 150 ans, James Irvine, directeur artistique de la manufacture Thonet, a redessiné une édition spéciale de la 214 pour Muji. Il la modernise en l’allégeant des arceaux initialement prévus pour solidifier la structure et remplace le second arceau du dossier par une barre transversale.

Les chaises N°14, 214 et 214K sont des variantes officielles, elles peuvent présenter une assise en rotin tressé ou, plus classique, en contreplaqué, un dossier serti d’un arceau ou d’un anneau. Dans tous les cas, elles savent conserver leurs formes langoureuses que l’on aime embrasser dans les troquets.

www.thonet.de
www.vitra.com (pour les miniatures)
Article publié le 15 avril 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.