La chaise longue LC 4, l’art de la relaxation suprême

Après le fauteuil LC 1 et les divans LC 2 et LC 3, Le Corbusier créa la chaise longue LC 4. Editée par Cassina, elle est devenue, au fil du temps, la pièce la plus célèbre de la gamme et une icône des meubles de détente.

Version peau de vache

Conçue à la fin des années 20, la gamme « Petit et grand confort » regroupant le fauteuil LC 1 et les divans LC 2 et LC 3 a été une réussite totale pour Le Corbusier ainsi que Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand, ses deux collaborateurs. Alors pourquoi s’arrêter là, lorsque l’on tient entre les mains un savoir faire qui vaut de l’or ?

C’est alors que le trio d’architectes-designers a mis son talent à l’épreuve en créant un siège visant à meubler une des quelques villas à Ville d’Avray. La chaise-longue LC4 fut ainsi conçue. Mais le cours de l’histoire a pris une toute autre direction lorsque cette chaise longue LC4 connu un succès retentissant pour sa sortie au Salon d’Automne de 1929. Depuis, elle est devenue LA pièce la plus célèbre de la collection LC de Le Corbusier.

La LC 4 doit cette célébrité en grande partie à sa structure modulable. Une construction tubulaire chromée et constituée de deux tubes incurvés qui reposent sur un piétement en acier profilé en forme de H. Le revêtement de la chaise longue est disponible soit en cuir soit en peau de poney ou de vachette. Sans oublier que le repose-tête de forme cylindrique est en mousse recouvert de cuir passepoilé noir, ce qui procure une agréable sensation d’extrême confort lorsque l’on y pose la tête. Pour ceux à qui le cuir ne convient pas forcément, il est possible de commander sur demande un revêtement en coton.

Ajouté au confort et l’esthétisme dévoilé par cette chaise-longue LC 4, il ne faut pas oublier une particularité intéressante qui mérite une certaine attention. La structure qui mesure 160 cm de long pour 54 cm de large n’est pas fixée au piétement. Il suffit d’effectuer un simple mouvement du corps pour que la structure supérieure glisse sur le piétement et modifier l’inclinaison de l’assise. Un système très efficace et simplissime. Pour les adeptes du balancier, il est également possible d’utiliser la chaise LC 4 sans le piétement pour en faire une véritable chaise à bascule.

Commercialisée par la maison Cassina depuis 1964, le siège LC 4 a énormément et continue toujours d’influencer le design, devenant l’icône même des chaises longues. A sa création, Le Corbusier la désirait fonctionnelle et contemporaine ; elle est devenue au fil du temps inévitable et immortelle.

Article publié le 20 novembre 2009

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.